D'abord, ce billet est pour jouer au gérant d'estrade, je ne m'en cache pas du tout. On jase, là! Et on va jaser de ce qui se passerait si le CH faisait tabula rasa de son club bâti depuis 10 ans pour en renconstuire un plus compétitif.

Repêchage 2018 - les fameux pourcentages 

 Si la tendance se maintient, le CH termine la saison avec 76-84 points, 27ième rang au classement général. Avec moins de 10% de chances de repêcher 1er mais près de 80% de chances de repêcher top-5. En finissant 31ième, les chances seraient d'environ 18% pour le premier choix, et près de 100% pour le top-5. (En se basant sur les moyennes depuis que la loterie existe, l'info sur les vrais % n'est pas encore publique)

Repêchage 2018 - qui choisir?

Avoir le 1er choix au total, faudrait prendre Rasmus Dahlin, original non? Non seulement le jeune est potentiellement un joueur de concession bien meilleur que Karlsson ne l'était à son âge, mais le CH est précisément à la recherche d'un défenseur no1, gaucher et mobile. Non seulement Dahlin serait le "fit" parfait, mais, au pire pourrait faire partie d'une transaction crédible pour aller chercher un centre de premier plan déjà établi. Obtenir un 1er choix au total, ça ouvre un monde d'options, et le dernier que le CH a obtenu était en 1980 (Doug Wickenheiser). 

Si le CH repêche quelque part entre les rangs 2 et 5, alors j'irais avec Joe Veleno (un futur premier centre, Montréalais en plus), Matthew Strome (un marqueur format géant), Brady Tkachuk (un attaquant de puissance format géant qui patine), ou Adam Boqvist (même genre que Dahlin, mais moin phénoménal, passerait quelques années à Laval), dans cet ordre.

Vu l'étendue de ses besoins, ne pas repêcher top-5 serait dévastateur pour le CH; terminer par exemple 19-20ième ferait en sorte que le CH repêcherait en milieu de peloton, rappelez vous que les chances d'un joueur top-5, depuis 2000, de jouer plus de 100 match sont de 98%, dès le 11ième rang ça tombe à 63%... 

Rêvons un peu, et mettons que le CH gagne le "Dahlin Tank-a-Thon". 

Vider le club - date limite des transactions 

Pour repêcher dans le top-5, le CH doit transiger des joueurs de valeur avant le mois de mars, pour augmenter ses chances de finir bas et pour obtenir un deuxième billet de lotterie. Les seuls joueurs pouvant nous ramener un choix de première ronde élevé sont Carey Price et Max Pacioretty. Shea Weber en vaut un, mais pour un choix bas, la seule équipe qui accepterait un deal "gagnez maintenant rachetez plus tard" avec Weber serait les Blues de St-Louis contre un Bouwmeester et un 1er choix, par exemple. "Bouwm" ne vaudra jamais Weber dans 100 ans, mais je vous jure que le contrat de Weber, ça va devenir une tumeur dans maximum 3 ans, je le vois terminer sa carrière à Seattle, acquis comme joueur non-protégé... 

Que vous l'aimiez ou non, la réalité veut qu'il y ait environ 28 équipes dans la LNH qui sauteraient sur Carey Price, les exceptions étant Tampa Bay, Columbus et Washington qui ont déjà leurs gardiens vedettes. Oui, c'est difficile à ce point-là d'avoir de la stabilité entre les poteaux, donc on garde Carey, surtout que le CH n'aura pas de problème de masse salariale avant longtemps.

La seule équipe pouvant à la fois être intéressée par Pacioretty ET pouvant donner un choix élevé: Edmonton. Les autres clubs qui le prendraient contre un choix de 1ère ronde sont celles voulant ajouter du punch en attaque pour les séries, donc avec un choix "bottom-15". Meilleur scénario: Pacioretty à Edmonton pour un choix de première ronde et un choix conditionnel de 1ère ronde en 2019 si les Oilers font les séries en 2017. C'est cher? Pas tant pour un marqueur de 30 buts à 4,9 millions, surtout qu'avec McDavid il pourrait en marquer 40.  

Aller chercher un choix de 3ieme, 4ieme voir 5ieme ronde pour Plekanec serait un coup de maître aussi, peut-être y a-t-il des clubs intéressés par un centre de profondeur qui tue des pénalités le temps des séries... À 6 millions? Probablement pas. 

Vider le club - entre-saison

Ceux qui partent:

  • Tomas Plekanec - même s'il ne ramène pas de prospect repêché 130ième, le CH serait mal avisé de re-signer, même à 2 millions, un centre de 36 ans qui ne fait plus partie de la solution.

  • Joe Morrow - n'a que 25 ans et va s'améliorer mais le CH est déjà pris avec Benn et Schlemko comme défenseurs de profondeur, pas besoin d'un troisième et son contrat arrive à échéance, contrairement aux deux autres. 

  • Karl Alzner - l'idéal serait de la transiger contre un 6ième défenseur droitier payé comme tel. Un sixième défenseur à 4,6 millions, qui prendrait la place de Juulsen, un autre gaucher comme Benn et Schlemko...  

  • Ales Hemsky - Sans commentaire.

  • Michael McCarron - son contrat de recrue arrive à échéance, je ne vois pas autre chose qu'un contrat à deux volets. Son coup de patin n'a jamais pu être au niveau LNH. 

Le marché des agents libres

Évidemment les priorités pour le CH seraient de trouver un joueur de centre correct, et un défenseur droitier et mobile pouvant jouer sur les positions 3 à 7 dans l'alignement. Offre qualitative à Charlie Lindgren: un must

Le portrait en octobre 2018

Bien sûr, on ne sait jamais ce qui passera au camp. Mais réalistement, le portrait en début de saison ressemblerait à celui-ci: 

Attaque 

Drouin - ???? - Galchenyuk

Lekhonen - Danault - Gallagher

Byron - Hudon - Shaw

Deslauriers - Froese - Carr 

Si Nikita Scherbak finit bien sa saison à Laval et connaît un bon camp, le choix sera entre lui, Byron et Lekhonen. Pas de place à droite face à des vétérans établis. Je crois que Deslauriers, Carr et Froese forment un des bons 4ième trios dans la ligue en ce moment. Je sais que l'avenir de Galchy avec le CH est constamment mis en doute, moi, je le garderais.

Défense 

Dahlin - Petry

Mete - Bouwmeester

Juulsen/Jerabek - ???? 

Schlemko - Benn (profondeur)

La compétition sera féroce au camp pour le poste de défenseur gaucher sur la troisième paire. Le CH doit garder Petry, on ne peut pas racheter tout le monde, on manque de droitiers et il a de bons flashs. Un poste de 3ième serait plus raisonnable pour Mete, il a 20 ans. 

Gardiens: Carey Price, un substitut correct est facile à trouver, même Niemi pour une autre année ferait l'affaire. 

Capitaine: Brendan Gallagher (C), Jonathan Drouin (A), Andrew Shaw (A)

En bout de ligne

En somme, enlevez Dahlin du portait et vous avez un club qui repêchera certainement à un rang élevé en 2019 aussi! Avant de joueur dans la LNH, les autres choix proposés plus haut prendront minimum 2 ans dans le cas de Tkachuk et Strome, 3 ans pour Veleno et 3 voir 4 ans pour Boqvist. Ajoutez une autre année grâce au "facteur Sainte-Flanelle", notre club étant connu comme un des plus conservateurs de la ligue pour faire joueur les joueurs en bas âge, Mete ayant eu la "chance" d'arriver en temps de crise majeure.  

Avec ou sans Rasmus Dahlin, une équipe sans premier centre, ça ne gagne pas de coupe, ça c'est un fait. Dans pratiquement tous les cas, les centres de concession sont acquis par le repêchage (Crosby, Toews, Kopitar, Bergeron, Tavares, McDavid, Matthews, Barkov, j'arrête ici mais je pourrais en nommer 10 autres). Je ne vois pas Tavares venir jouer à Montréal, il se plaignait des performances des Islanders l'an dernier, qui faisaient beaucoup mieux que le CH de cette année. Soit le CH investit dans Veleno s'il en mesure de dénicher un deuxième choix de première ronde des Oilers,  soit le CH tente d'obtenir Leon Draisaitl, qui va coûter un bras et une jambe, et Edmonton attendra de voir si Kailer Yamamoto peut remplir le poste de deuxième centre avant de bouger, parce que Ryan Strome est une vive déception dans la capitale albertaine. À part ces deux-là, vous pouvez considérer les autres comme complètement intouchables. 

Enfin, dans un pareil scénario Marc Bergevin et Peter Chiarelli devront beaucoup discuter, deux DG qui n'ont vraiment pas peur de jouer à quitte-ou-double, mais deux DG qui n'ont plus beaucoup de marge de manoeuvre pour se tromper! 

Comme d'habitude, tous les commentaires sont appréciés, et merci pour la diffusion et la lecture.