Le 19 juin 2015, une transaction passée inaperçue a eu lieu dans la LNH. Alors que l'attaquant des Maple Leafs de Toronto Greg McKegg pliait bagage pour la Floride, Zach Hyman prenait le chemin inverse. Je dois admettre d'avoir été le premier à dire que les Panthers avaient gagné cette transaction.

 

Premièrement, Greg McKegg avait quelques matchs de joués dans la LNH, alors qu'Hyman n'avait même pas encore évolué chez les professionnels. Pourtant, peu de personnes étaient de mon avis. C'est aujourd'hui que je les comprends.

 

McKegg évolue toujours au sein de l'organisation des Panthers. C'est aussi le cas d'Hyman avec les Leafs. Les deux joueurs ont 24 ans.

 

 

Gregg McKegg a joué 19 rencontres avec la Floride cette saison n'accumulant que deux mentions d'aide. Dans la LAH, il a récolté quatre points en sept rencontres. Ce n'est pas mauvais. Ce n'est pas spectaculaire non plus. D'autant plus qu'il détient un différentiel de -4 dans la LAH.

 

 

Certains diront que les attentes des hauts dirigeants de la Floride ne sont pas très élevées envers McKegg. Ils n'ont pas tort. Les Panthers savaient que l'attaquant avait la réputation d'employé de soutien à travers la LNH. Pourquoi l'équipe floridienne a-t-elle offert un espoir avec le potentiel de McKegg EN PLUS d'un choix conditionnel au repêchage de 2017?

 

 

Pour Hyman, l'histoire est bien différente. Le choix de cinquième tour en 2010 a connu une saison assez productive en 2015-2016 dans la LAH. Auteur de 15 buts pour un total de 37 points en 59 rencontres, Hyman a maintenu un différentiel de +31, ce qui est tout de même incroyable pour un joueur fraîchement sorti des rangs universitaires. Cette saison, il joue dans la LNH et a récolté 14 points en 35 rencontres.

 

 

 

 

Bref, mon affirmation envers les Panthers de la Floride qui avaient supposément effectué une transaction à leur avantage en acquérant Greg McKegg était fausse. Les Leafs ont maintenant un joueur entre les mains qui ne deviendra probablement pas un joueur d'élite, mais un employé de soutien établi et de qualité dans la LNH.

 

 Les équipes aspirantes à la Coupe Stanley nous ont prouvé que la profondeur est aussi importante que le noyau de leur club. Toronto, avec des noms tels que Matthews, Nylander et Marner devient de plus en plus une équipe où les forces sont bien réparties au sein de l'alignement.

 

Pour me dire vos impressions, m'offrir des conseils ou me suivre sur Twitter:

 

https://twitter.com/StevenMcAHockey