Après avoir connu la meilleure saison de sa carrière, l'attaquant Jeff Skinner, des Sabres de Buffalo, éprouve toutes sortes de difficultés à produire les résultats souhaités cette saison. 

En effet, auteur d'un rendement de 40-23-63 avec un différentiel égal en 82 matchs en 2018-2019, incluant un sommet personnel de 40 buts et son sommet personnel égalé de 63 points, il est très ordinaire cette année, affichant un piètre rendement de 11-8-19 avec un atroce différentiel de moins 18 en 46 rencontres, lui qui a raté sept rencontres en raison de blessures, du 28 décembre au 27 janvier.
 
Pis, il se retrouve actuellement dans une très profonde léthargie, affichant un dossier de 0-2-2 avec un différentiel de moins 19 dans ses 18 dernières rencontres, son dernier but remontant aussi loin que le 2 décembre dernier, dans un gain facile de 7-1, face aux Devils du New Jersey, au KeyBank Center.
 
Il a signé un contrat de 72 millions pour huit saisons ! 
 
Skinner, qui a signé un faramineux contrat de 72 millions pour huit saisons, le 7 juin 2019, avait connu du succès à ses débuts dans la LNH, lui qui avait remporté le Trophée Calder en 2010-2011, étant la recrue par excellence, affichant un dossier de 31-32-63 en 82 matchs.
 
Affichant un dossier à vie de 255-206-461 en 707 matchs réguliers, il avait été le premier choix des Hurricanes, le 7e au total du repêchage de 2010 et après avoir évolué durant huit saisons avec cette équipe, il avait été échangé aux Sabres de Buffalo, le 2 août 2018, en retour de Cliff Pu, un choix de deuxième ronde (Pyotr Kochetkov), et un troisième choix et un sixième choix au repêchage de 2020.
 
Il n'a jamais participé aux séries éliminatoires !
 
Une grosse ombre au tableau de son rendement, Skinner, qui aura 28 ans le 16 mai prochain, n'a jamais participé aux séries éliminatoires depuis son entrée dans le circuit en 2010-2011.
 
Après avoir raté le rendez-vous du printemps dans ses neuf premières saisons, dont les huit premières avec les Hurricanes, tout indique qu'il va les rater pour une dixième fois de suite, dont la deuxième fois en autant de saisons avec les Sabres, en cette saison 2019-2020.
 
Comble de malheur pour lui, les Hurricanes ont participé aux éliminatoires la saison dernière, remportant même deux séries, en sept matchs (4-3), face aux Capitals de Washington, les champions-défendants de la Coupe Stanley et des Islanders de New York, en quatre matchs (4-0) dans la deuxième ronde, avant de s'incliner en quatre matchs (0-4), contre les Bruins de Boston.
 
Rayé de la feuille de pointage dans ses neuf derniers matchs (0-0-0 avec un différentiel de moins 11), son dernier point récolté remontant au 21 décembre dernier, dans un gain de 3-2, face aux Kings de Los Angeles, il tentera de secouer cette guigne, en recevant ce soir, la visite des faibles Red Wings de Detroit, au KeyBank Center.