Si les Islanders de New York ont connu du succès en attaque et aussi sur leurs unités spéciales, lors de leur série remportée en sept matchs (4-3), contre les Flyers de Philadelphie, c'est très différent face au Lightning de Tampa Bay, dans l'actuelle finale de l'Association de l'Est.
 
En effet, la formation dirigée par Barry Trotz, qui avait marqué trois buts ou plus dans chacune des sept parties de sa série précédente, face à la troupe d'Alain Vigneault, a été limitée à seulement neuf buts dans les quatre premiers matchs de la présente série face au Lightning de Tampa Bay, marquant cinq buts une fois, deux buts en une occasion et seulement un but dans les deux autres parties.
 
Pis, le jeu de puissance n'a pas été très efficace, ne marquant qu'une fois en 14 supériorités numériques, étant présentement 0 en 13, car le seul but dans ces circonstances est survenu lors du premier avantage du premier match, alors que Jordan Eberle avait fait mouche à 4:33 de la première période, durant une pénalité à Blake Coleman, à 2:49 de ce premier vingt.
 
Cette séquence de 0 en 13 supériorités numériques pour les Islanders depuis le but de l'attaquant Eberle a été important, car les matchs ont été serrés, sauf la première partie, qui a pris fin par un résultat de 8-2, en faveur du Lighting.
 
Nous pourrions  ajouter que l'autre unité spéciale des Islanders, durant les infériorités numériques a aussi régressé, car après avoir présenté un rendement parfait de 100,00% dans la série contre les Flyers, écoulant avec succès les 13 désavantages durant les sept parties, elle a concédé quatre buts en 13 infériorités dans l'actuelle série.
 
Après avoir surpris tous les amateurs, les Islanders sont confrontés à une excellente formation, qui ne présente aucune faiblesse marquée et même s'ils ne sont pas éliminés, les protégés de Barry Trotz auront une lourde tâche pour réussir à vaincre celle de Jon Cooper trois fois de suite.
 
Les unités spéciales du Lightning sont excellentes
 
Soulignons que dans le cas du jeu de puissance du Lightning, après avoir été blanchi dans ses 15 premières supériorités numériques, dans les sept premiers matchs des éliminatoires (0 en 10 dans les cinq matchs contre les Blue Jackets de Columbus et 0 en 5 dans les deux premiers matchs de la série contre les Bruins de Boston), il est explosif, ayant réussi huit buts dans ses 28 dernières supériorités numériques, lors des sept dernières parties, ayant été 4 en 15 lors des trois derniers matchs contre les Bruins et 4 en 13 dans les quatre matchs de la série actuelle contre les Islanders.
 
Sans oublier que son unité spéciale en désavantage numérique, qui avait concédé un but dans chacun des cinq matchs de la série contre les Bruins (5 buts en 17 désavantages), n'a cédé qu'une fois en 14 désavantages, dans les quatre premiers matchs de la présente série.
 
Le Lightning, qui est une formation dont le jeu est axé sur l'attaque, a réussi à exceller sur le plan défensif dans les présentes séries, ne concédant que 31 buts en 14 matchs, lors de ses trois premières séries, 12 buts en cinq matchs, face aux Blue Jackets de Columbus, lors de la première ronde, 10 buts en cinq parties, face aux Bruins de Boston, dans la deuxième ronde et neuf buts dans les quatre premières parties de l'actuelle série contre les Islanders de New York.
 
Il a été régulier, concédant deux buts ou moins dans neuf des 14 parties et plus de trois buts seulement deux fois.
 
Lorsque nous répétons que les défensives gagnent les championnats, le Lightning de Tampa Bay possède les éléments pour triompher, sans oublier son explosive attaque, qui a été privée de son capitaine Steven Stamkos depuis le retour au jeu.