Le carrousel des entraîneur-chefs dans la NFL est en pleine action depuis deux semaines. Et les équipes recherchent le prochain Sean McVay. Est-ce la bonne chose à faire? Pourquoi que Sean McVay semble être le nouveau modèle d’entraîneur-chef? Les entraîneurs-chefs avec l’expérience de la NFL n’ont plus la cote? Le nom de Sean McVay est partout dans les discussions.

 https://www.youtube.com/watch?v=bhlMeT35QTs&feature=youtu.be

C’est le temps de l’année où les organisations à la recherche d’un nouvel entraîneur-chef bougent. On étudie les candidatures. Celles-ci viennent des rangs universitaires, ou même de la sphère médiatique. Il y a aussi ceux qui ont déjà œuvré dans la NFL. Mais quel est le raison première qui fait en sorte qu’un candidat est préféré à un autre?

Browns, Buccaneers, Dolphins, Jets, Bengals, Broncos, Cardinals et Packers ont reçu des dizaines de curriculum vitae depuis la fin de la saison régulière. Et si la majeure partie de ces équipes ont déjà fait leur choix, certaines sont toujours à la recherche de la perle rare. Et cette perle a pour nom Sean McVay. L’entraîneur-chef des Rams de Los Angeles est le modèle d’entraîneur-chef que les équipes recherchent. Mais pourquoi est-ce le cas?

Sean McVay, Jared GoffSource: Jeff Gross/Getty Images
Légende: Sean McVay, Jared Goff

Lorsque Sean McVay est arrivé à la tête des Rams de Los Angeles, peu de gens ont réagi. Après avoir passé six ans dans l’organisation des Redskins de Washington, l’homme de 31 ans a hérité d’une situation cauchemardesque en Californie. Les Rams n’avaient pas eu de saison gagnante depuis 2006. À sa première campagne à la barre des Rams l’an dernier, McVay a conduit son équipe à une fiche de 11-5. Associated Press l’a honoré du titre d’entraîneur de l’année. Cette année il a fait encore mieux avec un dossier de 13-3.

McVay est jeune, fringant et audacieux. Il n’a pas peur de prendre les grosses décisions. Il a aussi ouvert le livre de jeux, au grand bonheur de Jared Goff. Le quart-arrière, qui a connu une saison recrue misérable son la férule de Jeff Fisher en 2016, n’est plus le même joueur. Il est considéré parmi les meilleurs jeunes quarts-arrières de la ligue. C’est ça l’effet McVay. De nouvelles idées, de nouvelles stratégies, une nouvelle approche au sein de l’équipe, c’est un vent de renouveau qui souffle sur les Rams. Et par ricochet, les autres formations sont à la recherche du prochain Sean McVay.

Kliff KingsburySource: Cooper Neill / Associated Press
Légende: Kliff Kingsbury

Parmi les plus récentes additions, deux d’entre elles prouvent que l’effet McVay est réel. Les Cardinals de l’Arizona ont choisi Kliff Kingsbury (39 ans). Pendant ce temps, les Packers de Green Bay ont annoncé la nomination de Matt LaFleur (39 ans). Tout comme McVay l’an dernier, Kingsbury aura pour mission de revitaliser une concession en perte de vitesse. Et l’instar des Rams à l’arrivée de McVay, les Cardinals mise sur un jeune quart-arrière prometteur. Il sera intéressant de voir la progression de l’Arizona avec le duo Kingsbury-Josh Rosen. Alors que la NFL est plus que jamais une ligue orientée vers l’attaque, le lien entre le quart-arrière et l’entraîneur-chef est devenu essentiel. Le cas de Matt LaFleur est différent. Il devra s’assurer d’une connexion optimale avec Aaron Rodgers d’ici le prochain camp d’entraînement. Si Kingsbury a du temps devant lui pour bâtir une nouvelle culture avec les Cardinals, LaFleur doit faire vite. Rodgers aura 36 ans en décembre prochain.

Matt LaFleurSource: Morry Gash/AP
Légende: Matt LaFleur

Mais tout n’est pas parfait. Et ces deux nominations en sont des preuves éloquentes. Bien qu’il soit jeune et ouvert à de nouvelles idées, et après avoir travaillé avec Johnny Manziel à Texas A&M, Kliff Kingsbury n’a pas eu le succès escompté à Texas Tech. Son contrat n’a pas été renouvelé par l’université en novembre dernier. Il est donc permis de penser que la direction des Cardinals a été davantage impressionnée par la philosophie offensive de Kingsbury que par son dossier de 35-40 avec les Red Raiders.

Scénario similaire pour Matt LaFleur, qui était coordonnateur offensif des Titans du Tennessee en 2018. L’attaque aérienne des Titans a terminé 29e. Il est à noter cependant qu’en 2017 LaFleur était coordonnateur des Rams, sous la direction de McVay. L’attaque avait clos la saison au 10e échelon. Des analystes du réseau Fox ont dit que la connexion McVay-LaFleur avait grandement aidé la candidature du nouveau pilote des Packers.

Malgré la différence des deux contextes, la nature même des embauches de Kingsbury et LaFleur demeure la même. Les Cardinals et les Packers voulaient du sang neuf, de nouvelles idées. Ils voulaient le prochain Sean McVay.