Dans la LHJMQ, l'espoir du Canadien de Montréal, l'attaquant Samuel Houde, des Saguenéens de Chicoutimi, fait preuve d'une régularité peu ordinaire en cette saison 2019-2020, car il récolté des points dans la majeure partie des rencontres.

En effet, le cinquième choix du Canadien, le 133e au total du repêchage de 2018, présente un dossier de 15-27-42 avec un différentiel de plus 16 en 31 rencontres et ce qu'il y a de plus remarquable est le fait qu'il a récolté au moins un point dans 27 des 31 matchs, n'ayant été rayé de la feuille de pointage qu'en quatre occasions.
 
Cette facette est spéciale, car il est sur un pied d'égalité avec la super-vedette Alexis Lafrenière, de l'Océanic de Rimouski, qui n'a été blanchi que quatre fois lui aussi, ayant par contre un dossier de 24-46-70 en 32 parties (28 points de plus que Houde), au sommet du circuit, chez les joueurs ayant joué tous les matchs de leur équipe. 
 
Le joueur qui domine le circuit présentement est Benoit-Olivier Groulx, des Mooseheads de Halifax, qui n'a été blanchi que deux fois, mais il a raté cinq parties de son équipe. affichant un dossier de 15-26-41 en 26 matchs. Son coéquipier, Maxim Trépanier a été blanchi quatre fois, ayant une fiche de 22-20-42 en 29 parties, ratant deux parties.
 
Il faut aussi inclure d'autres joueurs dans ce groupe, Dmitry Zavgorodniy, de l'Océanic, mais même s'il a une fiche superbe de 16-27-43 en seulement 23 matchs, il a été rayé de la feuille de pointage quatre fois également, mais il a raté neuf rencontres de son équipe.
 
Le centre Félix Robert, du Phoenix de Sherbrooke, dont la fiche est de 18-32-50, a été blanchi quatre fois en 26 parties, ratant six matchs de son équipe.
 
L'attaquant Mavrik Bourque, des Cataractes de Shawinigan a été blanchi quatre fois, ayant un dossier de 19-25-44 en 30 parties, ratant une rencontre de l'équipe.
 
Jeremy McKenna, des Wildcats de Moncton a été blanchi quatre fois, affichant un dossier de 20-16-36 en 24 parties, mais a raté sept rencontres.
 
L'ailier droit Dawson Mercer, des Voltigeurs de Drummondville a été rayé de la feuille de pointage en quatre occasions, ayant une fiche de 18-24-42 en 26 parties, ratant six matchs de sa formation.
 
L'attaquant Alexander Khovanov, des Wildcats de Moncton, n'a été blanchi que cinq fois, affichant un dossier de 20-33-53 en 26 matchs, ayant raté cinq rencontres.
 
Un autre attaquant, Jakob Pelletier, des Wildcats de Moncton, a été blanchi cinq fois, mais a raté cinq rencontres, ayant une fiche de 18-31-49 en 26 parties.
 
L'attaquant Cédric Paré (Rimouski), dont la fiche est de 29-30-59 en 32 matchs, a été blanchi seulement six fois cette saison, tout comme Egor Sokolov, des Eagles du Cap Breton, qui a une fiche de 24-27-51 en 30 parties, mais a raté une rencontre.
 
Il faut ajouter que plusieurs de ces joueurs ont ou vont rater des rencontres de leur formation respective, en raison qu'ils sont au camp d'entraînement du Championnat Mondial Junior.
 
Dans le cas de Houde, qui aura 20 ans le 8 mars prochain et qui en est à sa quatrième saison avec les Saguenéens, il va connaître sa meilleure production, lui qui avait eu un dossier de 2-7-9 en 41 matchs en 2016-2017, de 16-16-32 en 54 matchs en 2017-2018 et de 16-27-43 en 64 matchs l'an dernier, une fiche décevante pour un joueur de troisième année.
 
Il n'a besoin que d'un but et d'un point pour égaler ses sommets personnels de 16 buts (deux fois) et de 43 points (l'an dernier), lui qui a égalé sa fiche de 27 assistances de la saison dernière.
 
Après avoir connu une séquence de 14 matchs de suite avec au moins un point, du 27 septembre au 1er novembre (fiche de 10-13-23) et été rayé de la feuille de pointage trois fois dans une séquence de sept rencontres jouées du 2 au 21 novembre, il est de retour sur le chemin du succès, ayant récolté au moins un point dans chacun de ses huit derniers matchs (fiche de 3-8-11) disputés depuis le 22 novembre dernier.
 
Une chose importante pour Samuel Houde, il évolue avec une équipes qui va très bien, car les Saguenéens de Chicoutimi connaissent une superbe première moitié de saison, affichant un rendement de 22-6-3 pour 47 points (une efficacité de ,758) en 31 matchs, au deuxième rang du classement général, derrière le Phoenix de Sherbrooke, dont le rendement est de 26-4-2 pour 54 points en 32 rencontres, une moyenne d'efficacité de ,844, de loin la meilleure des 60 équipes des trois ligues juniors majeures canadiennes.  Les Silvertips d'Everett, dans la Ligue junior de l'ouest, viennent au deuxième rang, avec un rendement de ,768, étant 21-6-1 pour 43 points en 28 rencontres.
 
Le Canadien sera-t-il en mesure de faire signer un contrat professionnel à Samuel Houde avant la date limite du 1er juin 2020 ? Il ne faut pas oublier que le CH aura plusieurs décisions importantes à prendre d'ici cette date, car plusieurs joueurs devront recevoir des offres d'ici là, sans quoi ils deviendront joueur autonome sans compensation et seraient libres de signer avec les 30 autres équipes de la LNH.