Après l'expansion de 1974-1975, la Ligue nationale de hockey a enfin réalisé qu'il valait mieux cesser d'élargir ses cadres, car les deux formations qui avaient effectué leur entrée lors de cette saison-là, avaient été misérables sur toute la ligne. 

En effet, les Scouts de Kansas City et les Capitals de Washington faisaient pitié à voir et n'étaient vraiment pas du même calibre que les autres équipes et leur rendement en faisait la preuve hors de tout doute, les Capitals ayant même réalisé une marque de médiocrité, affichant un dossier de 8-67-5 pour seulement 21 points en 80 parties, alors que les Scouts avaient présenté un dossier de 15-54-11 pour 41 points en 80 matchs.
 
Ces derniers, suite à une saison encore plus difficile en 1975-1976 (fiche de 12-56-12 pour 36 points en 80 rencontres), avaient même été transférés dans une autre ville, devenant les Rockies du Colorado, jusqu'en 1981-1982, avant de devenir les Devils du New Jersey, pour la saison 1982-1983.
 
En 1979-1980, les Rockies avaient même tenté de sortir de leur médiocrité, en embauchant le flamboyant Don Cherry comme entraîneur-chef, mais ce fut un désastre total, l'équipe ne pouvant faire mieux qu'une fiche de 19-48-13 pour 51 points en 80 matchs et ce dernier n'avait été en poste que pour une saison et avait été remplacé par Billy MacMillan pour la campagne 1980-1981.
 
Même après le deuxième transfert, ce fut très difficile pour cette équipe, qui n'a réussi à sortir de sa coquille qu'en 1987-1988 (les Scouts, les Rockies et les Devils avaient raté les séries 12 fois lors des 13 premières saisons), avant de devenir une puissance en 1993.
 
C'est surtout lors de l'arrivée de Jacques Lemaire que les Devils sont sortis de l'ombre, car il avait implanté un système défensif et avec des performances extraordinaires du gardien Martin Brodeur, cela a fait en sorte que la formation a remporté trois fois la Coupe Stanley en neuf saisons, en 1994-1995, 1999-2000 et 2002-2003, en plus de participer à la finale de 2000-2001, s'inclinant dans la limite des sept matchs (3-4), face à l'Avalanche du Colorado.
 
Par contre, après avoir connu de très bons rendements durant le calendrier régulier de 2003-2004 à 2009-2010 et avoir raté les éliminatoires en 2010-2011, l'équipe a réussi à atteindre la grande finale en 2011-2012, s'inclinant en six matchs (2-4), contre les Kings de Los Angeles.
 
Depuis cette saison-là, c'est la déchéance totale, car les Devils ont raté les éliminatoires sept fois lors des huit dernières saisons, incluant la présente de 2019-2020.
 
On peut dire que les Scouts de Kansas City-Rockies du Colorado-Devils du New Jersey auront été une puissance durant une vingtaine d'années, de 1992-1993 à 2011-2012, après n'avoir connu que des déboires de 1974-1975 à 1991-1992.
 
Pour ce qui est des Capitals de Washington, c'était encore plus désastreux, car ils n'ont pas réussi à participer aux éliminatoires durant leurs huit premières saisons, de 1974-1975 à 1981-1982 et ce n'est qu'en 1982-1983 qu'ils ont réussi à atteindre les séries de fin de saison, eux qui lors du camp d'entraînement de septembre 1982, avaient réalisé une transaction majeure, obtenant les défenseurs Rod Langway et Brian Engblom et les attaquants Doug Jarvis et Craig Laughlin, du Canadien de Montréal, en retour du défenseur Rick Green et de l'attaquant Ryan Walter.
 
Cette transaction a été le début d'une très belle période, car en plus de connaître du succès en saison régulière, l'équipe a participé aux séries pas moins de 14 fois de suite, de 1982-1983 à 1995-1996.
 
Par contre, après avoir raté les éliminatoires en 1996-1997, l'équipe avait causé une surprise la saison suivante de 1997-1998, en se rendant jusqu'en finale de la Coupe Stanley, s'inclinant en quatre matchs (0-4), face aux puissants Red Wings de Detroit.
 
L'équipe a continué d'exceller durant le calendrier régulier, mais de flancher en éliminatoires et ce n'est qu'en 2017-2018 qu'elle a enfin réussi à se rendre jusqu'au bout, remportant la première Coupe Stanley de son histoire, en triomphant des Golden Knights de Vegas, en cinq matchs (4-1), une équipe qui en était à sa première campagne et qui avait réalisé des records pour une formation de l'expansion.
 
L'an dernier, après avoir connu une excellente campagne, les Capitals avaient été défaits dans la première ronde, dans la limite de sept matchs (3-4), face aux Hurricanes de la Caroline, alors que dans la présente saison 2019-2020, ils ont du succès et tenteront de poursuivre sur cette lancée durant les éliminatoires.
 
Après l'admission de ces deux formations en 1974-1975, la Ligue nationale comptait 18 équipes et avait tout simplement triplé son total en seulement huit ans, passant de six équipes en 1966-1967 à 18 en 1974-1975 et le talent commençait à faire défaut, sans oublier que la naissance de l'Association mondiale de hockey (AMH), qui avait une dizaine d'équipes avait fait en sorte que le talent était encore plus dilué.
 
Après avoir vu les Barons de Cleveland fusionné avec les North Stars du Minnesota en 1978, la LNH est passée de 18 à 17 équipes en 1978-1979 et avait aussi accepté quatre équipes de l'Association mondiale de hockey, un circuit qui a rendu l'âme en 1979 et qui a vu les Oilers d'Edmonton, les Whalers de Hartford, les Nordiques de Québec et les Jets (1) de Winnipeg joindre les rangs de la LNH.
 
L'ajout de quatre équipes et la dissolution de d'autres équipes avait aidé à ce que le talent soit plus élevé et la LNH a pris une pause sur ce plan, car le circuit a évolué avec 21 formations de 1979-1980 à 1990-1991 inclusivement.
 
LES DEUX ÉQUIPES DE L'EXPANSION DE 1974-1975
LES CAPITALS DE WASHINGTON (UNE CONQUÊTE)
2017-2018-Capitals de Washington 4 Golden Knights de Vegas 1
(UNE AUTRE PARTICIPATION À LA FINALE)
1997-1998-Red Wings de Detroit 4 Capitals de Washington 0
------------------------------ ------------------------------ --------
LES SCOUTS DE KANSAS CITY (AUCUNE CONQUÊTE)
(TRANSFERT À DENVER, À LA FIN DE 1975-1976)
LES ROCKIES DU COLORADO (AUCUNE CONQUÊTE)
(TRANSFERT AU NEW JERSEY, À LA FIN DE 1981-1982)
LES DEVILS DU NEW JERSEY (TROIS CONQUÊTES) 
1994-1995-Devils du New Jersey 4 Red Wings de Detroit 0
1999-2000-Devils du New Jersey 4 Stars de Dallas 2
2002-2003-Devils du New Jersey 4 Mighty Ducks d'Anaheim 3
(UNE AUTRE PARTICIPATION À LA FINALE)
2000-2001-Avalanche du Colorado 4 Devils du New Jersey 3
------------------------------ ------------------------------ --------