En 1992, la Ligue nationale de hockey a décidé d'augmenter son nombre d'équipes à 24, en accueillant les Sénateurs (2) d'Ottawa et le Lightning de Tampa Bay et les deux équipes avaient connu des difficultés.
 
En effet, lors de la saison 1992-1993, les Sénateurs (2) d'Ottawa connaissaient un départ pitoyable, ne pouvant faire mieux qu'un rendement de 10-70-4 pour seulement 24 points en 84 matchs, alors que le Lightning de Tampa Bay avait présenté un dossier de 23-54-7 pour 53 points en 84 rencontres.
 
Les difficultés ont été immenses pour les Sénateurs (2), car ils avaient connu trois autres saisons atroces avant de commencer à devenir une formation respectable, affichant un dossier de 14-61-9 en 84 matchs en 1993-1994, de 9-34-5 en 48 matchs en 1994-1995 et de 18-59-5 en 82 matchs en 1995-1996. Lors de la saison 1996-1997, ils avaient eu une fiche de 31-36-15 en 82 rencontres et ont connu leur première saison victorieuse en 1997-1998, affichant un rendement de 34-33-15 en 82 parties.
 
Cette saison-là était la première d'une séquence de 12 campagnes victorieuses consécutives, de 1997-1998 à 2009-2010 (excluant la campagne annulée de 2004-2005) et l'équipe avait participé aux éliminatoires 11 fois lors de cette séquence de 12 saisons, ratant le rendez-vous en 2008-2009.
 
Le problème majeur des Sénateurs (2) était celui qu'ils n'étaient pas capables de remporter des séries éliminatoires, subissant l'élimination dans les deux premières rondes très souvent.
 
L'équipe n'a jamais gagné la Coupe Stanley, mais a réussi à atteindre la finale une fois, lors de la saison 2006-2007, s'inclinant en cinq matchs (1-4), face aux Ducks d'Anaheim.
 
Après être venu à un cheveu d'atteindre la finale de la Coupe Stanley en 2016-2017, le club vient de connaître trois saisons difficiles, incluant la présente campagne de 2019-2020, ayant eu un dossier de 25-34-12 en 71 matchs, ratant les éliminatoires pour la troisième fois de suite.
 
Il y a eu des difficultés au niveau de la direction de cette formation, sans oublier que le présent domicile, le Centre Canadian Tire est un sujet qui divise également.
 
Avec plusieurs choix de première ronde lors du repêchage de 2020, les espoirs sont permis pour cette équipe, car elle devrait réussir à repêcher plusieurs jeunes joueurs prometteurs qui devraient aider à devenir une puissance du circuit.
 
Dans le cas du Lightning de Tampa Bay, le cheminement a été semblable, car le club a connu neuf saisons perdantes lors de ses 10 premières campagnes, de 1992-1993 à 2001-2002 (sauf en 1995-1996) et c'est là que l'envol s'est produit, car après avoir eu un rendement de 36-25-16 en 2002-2003, ce fut la victoire de la seule Coupe Stanley, lors de la saison 2003-2004, triomphant dans la limite de sept matchs (4-3), face aux Flames de Calgary.
 
Par la suite, l'équipe a connu quelques bonnes saisons, mais a été éliminée dans la première ronde des éliminatoires en 2005-2006 et 2006-2007.
 
De 2007-2008 à 2012-2013, il y eu une période creuse, car le Lightning a raté les éliminatoires cinq fois lors des six saisons, ne participant au rendez-vous du printemps qu'en 2010-2011, s'inclinant dans la limite de sept matchs (3-4), face aux Bruins de Boston, dans la finale de l'Association de l'Est.
 
Vers la fin de la saison 2012-2013, le Lightning a décidé de remplacer l'entraîneur-chef Guy Boucher par Jon Cooper et ce dernier est encore en poste, ayant connu beaucoup de succès à la barre du club.
 
Le Lightning a été l'une des meilleures équipes du circuit, en saison régulière, depuis 2013-2014, mais n'a pas été en mesure de remporter l'ultime honneur, participant à la finale une seule fois, lors de la saison 2014-2015, s'inclinant en cinq matchs (1-4), face aux Blackhawks de Chicago.
 
En deux occasions, l'équipe a été éliminée dans la limite de sept matchs, dans la finale de l'Association de l'Est, face aux Penguins de Pittsburgh, en 2015-2016 et aux Capitals de Washington, en 2017-2018 et soulignons que ces deux équipes ont gagné la Coupe Stanley lors de ces saisons-là et que le Lightning menait 3-2 après cinq matchs, perdant les deux derniers duels dans les deux cas.
 
En 2018-2019, ce fut la catastrophe, car le Lightning, qui avait remporté le Trophée des Présidents, pour le championnat du calendrier régulier, en récoltant pas moins de 128 points en 82 matchs, a vécu l'insulte suprême d'une élimination hâtive, s'inclinant en étant balayé en quatre matchs (0-4), face aux Blue Jackets de Columbus, lors de la première ronde.
 
En cette saison 2019-2020, tous les joueurs de cette formation voudront faire oublier cet affront et il sera intéressant de suivre le rendement lors des éliminatoires.
 
LES DEUX ÉQUIPES DE L'EXPANSION DE 1992-1993
LE LIGHTNING DE TAMPA BAY (UNE CONQUÊTE)
2003-2004-Lightning de Tampa Bay 4 Flames de Calgary 3
(UNE AUTRE PARTICIPATION À LA FINALE)
2014-2015-Blackhawks de Chicago 4 Lightning de Tampa Bay 1
------------------------------ ------------------------------ --------
LES SÉNATEURS (2) D'OTTAWA (AUCUNE CONQUÊTE)
Aucune conquête.
(UNE PARTICIPATION À LA FINALE)
2006-2007-Ducks d'Anaheim 4 Sénateurs (2) d'Ottawa 1
------------------------------ ------------------------------ --------