Une autre épreuve s'est présentée dans le chemin du natif de Saint-André-Avellin Xavier Simoneau ces dernières semaines en n'ayant pas été repêché par une formation de la LNH. Malgré la déception palpable dans le camp de Xavier et de sa famille, le joueur de centre s'est mérité une invitation à un camp de développement. Cette nouvelle est venue mettre un pansement sur cette journée. Ceci dit, Xavier est un homme fort mentalement et il est prêt à prouver à de nombreuses personnes qu'il peut atteindre la Ligue nationale de hockey. Il garde toujours espoir d'être sélectionné en 2020.

Par ailleurs, le prochain repêchage se déroulera à Montréal. Depuis qu'il est jeune, Xavier désire porter l'uniforme des Canadiens de Montréal. Peu importe la destination, la Fierté de Saint-André-Avellin pourrait réaliser en partie son rêve puisque Montréal accueillera le repêchage 2020. Il sera chez eux en quelque sorte afin de vivre ce moment de joie.

D'ici là, il y a du boulot qui attend le joueur provenant de l'Outaouais en 2019-2020.  Alors que les Voltigeurs formaient une équipe solide en 2018-2019, la jeunesse prendra le dessus en vue de la nouvelle campagne pour cette organisation. Les attentes seront moins élevées dans l'ensemble, mais elle seront autant ou sinon davantage élevées pour certains joueurs dont Xavier. Il devra connaître une année impressionnante, et ce, même si quelques joueurs ne seront pas de retour. Il sera le leader du groupe. Même si rien n'est encore officiel, il pourrait bien être le capitaine des Voltigeurs. 

Il y a une bonne nouvelle dans tout cela: Xavier est un joueur qui carbure à la pression. Dans mon cas, je ne suis pas inquiet qu'il va atteindre les objectifs demandés. S'il a terminé la dernière année avec 57 points en 55 matchs, on pourrait voir sa production augmenter dans les environs de 70 points, ce qui serait un résultat satisfaisant pour lui.

De plus, le fait qu'il a été invité au camp des Maple Leafs de Toronto lui permettra d'améliorer certains aspects de son jeu. Ceci dit, il a déjà une vision du jeu exceptionnelle, il a des mains incroyables et il possède un bon maniement de la rondelle. Il évite de faire des erreurs, sa patience fait de Xavier un joueur bien établi en ce moment. Je considère que cette invitation au camp de développement lui donnera une nouvelle chance d'entendre son nom au repêchage qui se tiendra à Montréal.

Est-ce que les blessures ont été une nuisance dans son cas en 2018-2019? Ça l'a définitivement été discuté parmi les recruteurs. Je tiens tout de même à vous affirmer qu'il est à 100% et qu'il a hâte de sauter sur la patinoire du Centre Marcel-Dionne. Il veut tout donner, c'est sa marque de commerce. Dominique Ducharme, ancien entraîneur-chef de Drummondville, a d'ailleurs eu de bons mots à son endroit lorsqu'il a été aperçu à Gatineau l'an dernier. Il dit croire en lui et il est convaincu qu'une belle carrière l'attend. Son ancien coéquipier Nicolas Guay a aussi réagi positivement envers Simoneau. Selon lui, il est le prochain Martin St-Louis. Je dois avouer que j'aime cette comparaison l'ayant vu à quelques matchs.

Xavier a vécu différents obstacles au courant de sa jeune carrière. Il s'est fait dire souvent qu'il était petit, il n'a jamais été le plus populaire (il faut admettre qu'il n'a pas été classé aussi haut au niveau du repêchage de la LHJMQ), mais il a dû se battre à maintes reprises pour faire son nom. Ignoré au repêchage de la LNH en 2019, il sera clairement un nom à surveiller en 2020. La balle est dans son camp, c'est à lui de compter cette fois!