Je vous présente aujourd‘hui la cinquième partie de la chronologie de la Classique du parc Lafontaine, la plus vieille course à pied au Québec. Cette année, les Francs Amis, sous la gouverne de Joël Dada, ont présenté la course pour une soixantième année. Elle a eu lieu le 18 octobre et près de 2500 coureurs ont participé aux quatre épreuves.

1962

Le 30 novembre 1962, lors de la 13e course du parc Lafontaine, 38 coureurs franchissent la ligne d’arrivée lors de l’épreuve du 12 milles. Le plus rapide, Bob Shriley, du Club St-Lambert, affiche un temps de 1 :04 :12, tandis que le dernier, Robert St-Jules, de la Palestre nationale, arrête le chrono à 1 :38 :30. On retrouve également Marcel Jobin qui porte désormais les couleurs du Club Athlétique Shawinigan en compagnie de son ami Michel Doré. Celui qui sera surnommé le « Fou en pyjama termine en 15e position avec un temps de 1 :10 :44. Yvon Groulx finit 27e et mérite le titre de recrue de l’année pour le club des Mont Royal Francs Amis.

Pour l’épreuve du 3 milles, après la grande vague participative de l’année 1961, on accueille 22 coureurs. Le jeune Dean Duffey, du Toronto Gladstone A. C. remporte la victoire avec un temps de 17 :55.

1963

Lors de la 14e course du parc Lafontaine, quatre coureurs proviennent du Boston Athletic Association BAA), le club qui organise le marathon de Boston depuis 1897. Depuis plusieurs années, des coureurs de cette formation viennent au Québec pour prendre part au marathon de Saint-Hyacinthe organisé par Gérard Côté. Certains athlètes ajoutent également la Classique du parc Lafontaine à leur saison de course.

Voyons ce que raconte le rédacteur sportif de La Presse du 30 septembre 1963, pour l’épreuve de 12 milles.

« Malgré une pluie glaciale et tenace, une cinquantaine d’athlètes de l’Ontario, des États-Unis et du Québec ont pris le départ du 14e marathon des Francs-Amis.

_Après un départ très rapide de Régis Forel, du MRFA, son co-équipier Roland Michaut a pris la tête du peloton suivi d’Al Confalone, de Boston. À mi-course Confalone est passé en tête suivi de Michaut, Lach, Buryanik et Forel. Les positions sont restées inchangées si ce n’est l’abandon au début de l’avant-dernier tour de Zen Buryanik le favori. Confalone a remporté les honneurs de la course avec sur ses talons Dave Lach du Mont-Royal Francs Amis._

_Le Mont-Royal Francs Amis a conservé le trophée d’équipe avec quatre coureurs dans les onze premiers._

_Auparavant Jim Ellerton du Mont-Royal Francs Amis avait remporté avec aisance les 3 milles junior._ »

Alfred Confalone enregistrait un temps de 1 :04 :32, tandis qu’Ellerton obtenait 18 :18 au 3 milles.

1964

Une nouveauté en cette année 1964. En effet, c’est le retour de Nicola Marrone, le vainqueur de 1953 qui participe à la compétition en tant que marcheur. Il termine l’épreuve en 1 :33 :26, tandis que Larry Damon du BAA remporte les grands honneurs avec un temps de 1 :04 :02. Sam Ouellet, un coureur du Gorham A.C de l’état du Maine, mérite le trophée Eugène Clouette décerné au finissant le plus âgé. Mr Sam tire bien son épingle du jeu en dépit de ses 60 ans, car il termine 15e dans un temps de 1 :20 :02.

Chez les juniors, Bruce Thompson des Uplands Harrier d’Ottawa, se couvre d’or lorsqu’il arrête le chrono à 17 :38.

Ilustration: tracés de deux parcours en 1964.

Merci à Joël Dada pour sa collaboration.