Qui ne se souvient pas du débat entourant le Canadien de Montréal et les sélections douteuses de la part de l'équipe de recruteurs lors du dernier repêchage de la LNH? Dans mon cas, je m'en souviens. On critiquait le circuit Courteau de manquer de ressources afin de faire progresser nos talents d'ici. La saison s'est écoulée et je peux désormais vous dire que cette ligue est en santé plus que jamais. J'ai assisté à quelques matchs cette année et le niveau d'intensité y est présent. Les joueurs mettent beaucoup de sérieux dans leur cheminement. Alors que certains vont choisir un domaine différent à la suite de leur carrière junior, d'autres vont opter pour faire le saut chez les professionnels. Tout le monde gagne. Aucun individu ne part avec une déception quelconque.  Après certaines observations, j'ai décidé de vous offrir une liste de 5 joueurs qui risquent de connaître du succès chez les pros d'ici les prochaines années. L'ordre n'est pas à prendre en considération ici. Je ne fais qu'énumérer quelques noms.

1. Alexis Lafrenière

Cet espoir porte l'uniforme de l'Océanic de Rimouski! Plusieurs osent déjà le comparer à Sidney Crosby. Il est trop tôt pour dire s'il aura le même impact sur un Top 6  dans une organisation. Cependant, il a les qualités offensives pour réussir. À chaque fois qu'il manie la rondelle, on peut s'attendre à un jeu spectaculaire. À sa première saison dans la LHJMQ, il a totalisé 80 points en 60 matchs. Il a aidé les siens à participer aux séries.

2. Xavier Simoneau

L'ascension de cette recrue est tout simplement incroyable. Alors qu'il jouait dans le Midget AAA avec l'Intrépide de Gatineau, plusieurs dépisteurs l'observaient. À ce moment précis, c'est le nom que l'on devait retenir. Encore une fois, cette règle s'applique pour la LHJMQ. Malgré sa grandeur qui est petite, ce joueur se donne à chaque présence sur une patinoire. Il n'a peur de rien. Sa passion est visible. En plus d'avoir un sens du jeu exceptionnel, ses mains font de lui sa qualité numéro 1. Il est capable de changer le momentum d'un match à lui seul. Par exemple, il a obtenu 4 points dans une partie cette saison avec Drummondville. Il a aussi marqué quelques buts gagnants. Dans la LNH, je le vois comme un centre de qualité pouvant évoluer sur la troisième ligne. Peut-il se rendre plus loin? Sa prochaine année sera cruciale. C'est peut-être une solution à long terme pour le Tricolore dans le futur, qui sait?

3. Nicolas Beaudin

Je trouve que nous parlons peu de ce joueur et j'ai envie de vous faire part de mon opinion à ce sujet. Depuis son arrivée dans le circuit Courteau, j'ai longuement regardé son évolution. Si Lafrenière est comparé à Crosby à l'attaque, j'ai le goût de faire la même démarche à la défensive. Est-ce que Beaudin pourrait devenir un Markov au sein d'une équipe? Beaudin n'a jamais eu une baisse de points. Il est possiblement l'un ou le meilleur défenseur à ce jour dans cette ligue. Je n'exagère pas! Je vois en cet espoir un général à la ligne bleue. Sa relance, sa vision du jeu et son mince nombre de revirements m'épatent. Je pense qu'il cadrerait bien pour une formation ayant certaines difficultés à cette position.

4. Xavier Parent

Je crois que nous devrons s'armer de patience dans son cas. Quand je fais une telle mention, ce n'est pas négatif. Au contraire, je suis persuadé qu'il pourra percer une équipe pro, mais seulement à son plein potentiel. La position de centre est celle qui demande beaucoup de temps. À sa première année, il a accumulé 29 points en 63 rencontres. Ce n'est pas mauvais. Ce qui m'impressionne de celui-ci est sa capacité à comprendre le jeu lorsqu'il embarque sur une patinoire. Je m'attends à quelques saisons dans le junior avant d'avancer dans la ligue américaine. La LNH, ce ne sera pas pour tout de suite, mais il est le futur.

5. Benoît-Olivier Groulx

Dans le monde du hockey, nous pouvons assister à des moments remarquables. Imaginez le sentiment qu'occupe ce joueur! Sans le dire à voix haute, il aimerait sûrement être un membre du Lightning de Tampa Bay sachant l'histoire de famille. Peu importe la destination, il représente pleinement le fait que le Québec évolue en matière de talent. Quand je mentionne que la LHJMQ est en meilleure santé, il contribue parfaitement à cette situation. En plus de s'engager dans la communauté, il offre d'excellentes minutes de jeu sur la glace. Sa persévérance, son désir de gagner et son apport offensif font de lui un joueur complet. Une chose est certaine, il a ça dans le sang et c'est une évaluation que devra faire sa nouvelle formation.

Finalement, on peut constater que les prochaines saisons risquent de sourire à Gilles Courteau, commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.