Ce sont les puissants Warriors de Golden State qui se sont emparés de l'avantage jeudi dernier, lors du premier match des finales de la NBA. La formation temporairement dirigée par Mike Brown a pu disposer des champions en titre, les Cavaliers de Cleveland, par la marque de 113-91, au Oracle Arena d'Oakland.

Les Warriors se sont ainsi procurés une treizième victoire en autant de matchs disputés en séries éliminatoires cette saison, ce qui représente la meilleure série de son genre de l'histoire de la NBA. Ces derniers n'ont eu aucun mal à mettre la main sur la victoire: un écart plus que confortable de 22 points a soldé la rencontre et a par le même coup alloué une avance de 1-0 à Golden State.

Les vedettes des deux équipes ont su fournir d'excellentes performances. Je regarde en particulier celle de Kevin Durant, qui a amassé 35 points, 8 rebonds et 8 passes décisives en 38 minutes de jeu. Son coéquipier, le meneur étoile Stephen Curry, a lui aussi grandement contribué à l'effort victorieux des siens, avec des totaux de 28 points, 10 passes décisives et 6 rebonds.

Dans le camp perdant, ce sont les deux meilleurs joueurs qui se sont illustrés. En effet, Kyrie Irving a récolté 23 points dans la défaite, tandis que LeBron James a connu une rencontre à priori intéressante de 28 points, 15 rebonds et 8 aides. Je mentionne bien à priori, car James a également commis pas moins de 8 revirements.

C'est la statistique qui nous amène à la clé du match: tandis que toute la formation californienne ne commettait qu'un mince total de 4 revirements dans l'entièreté de la rencontre, les Cavaliers en ont enregistré cinq fois plus, c'est-à-dire 20 revirements. On peut certainement penser que les revirements ont été l'élément décisif qui a séparé les deux équipes.

Toutefois, le pourcentage de réussite exécrable des Cavaliers n'est pas un facteur à négliger dans l'équation: ces derniers n'ont tiré que pour 34,9%, ce qui n'est évidemment pas suffisent pour remporter un match de finale NBA. Il ne s'agit d'ailleurs que de leur deuxième défaite en séries éliminatoires cette année: la première est survenue lors du match 3 des finales de Conférence Est, face aux Celtics de Boston.

Cette finale peut aisément être qualifiée d'historique, puisque c'est la première fois de l'histoire du circuit que les mêmes franchises sont opposées lors de trois finales consécutives. La continuité de cette série historique se fera dimanche, à l'occasion du second affrontement entre les deux contendants au titre.