Dans l'histoire du hockey, il y a un trio qui a fait des ravages, établissant une marque pour le plus de points par trois joueurs d'un même unité lors d'une saison.
 
En effet, le trio formé du centre Pierre Larouche, de l'ailier droit Jacques Cossette et de l'ailier gauche Michel Déziel, avait été tout simplement extraordinaire, dans l'uniforme des Éperviers de Sorel, dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec, lors de la saison 1973-1974.
 
Les trois joueurs avaient marqué plus de 90 buts et récolté plus de 200 points, affichant un dossier global de 283 buts et 409 assistances pour un total de 692 points, Larouche affichant un dossier de 94-157-251 en 67 rencontres, terminant au premier rang des pointeurs du circuit, alors que Déziel avait eu un dossier de 92-135-227 en 69 parties, au deuxième rang du circuit, tandis que Cossette avait présenté une fiche de 97-117-214 en 68 rencontres. 
 
Cossette avait terminé au troisième rang du circuit pour les buts, car c'est Gary MacGregor, des Royals de Cornwall qui avait pris la première place, marquant un total de 100 buts et 174 points en 66 parties, alors que Jacques Locas Jr., des Remparts de Québec avait marqué 99 fois, en seulement 63 rencontres.
 
Soulignons qu'un autre trio avait été vraiment exceptionnel, car le centre Jacques Locas Jr., (99-107-206 en 63 parties), l'ailier droit Réal Cloutier (93-123-216 en 69 parties) et l'ailier gauche Richard Nantais (64-130-194 en 67 rencontres), des Remparts de Québec, avait eu une fiche globale de 256-360-616, lors des 70 parties de l'équipe. 
 
Les Éperviers de Sorel avaient présenté un dossier global de 58 gains, 11 défaites et une nulle pour un total de 117 points en 70 parties, terminant au premier rang du circuit, devant les Remparts de Québec, dont le rendement avait été de 52-16-2 pour 106 points, en 70 rencontres.
 
Les Éperviers avaient inscrit pas moins de 620 buts, un record de l'histoire du hockey, autant au niveau junior que professionnel.
 
Encore plus, le total de 283 buts marqués par le trio de Larouche-Cossette-Déziel était supérieur au total de deux équipes, les Saguenéens de Chicoutimi, qui avaient marqué 269 buts et les Festivals de Hull, dont la fiche avait été de seulement 226 buts.
 
Malgré le brio du trio explosif des Éperviers de Sorel, cette équipe n'avait pas remporté la Coupe du Président, car ils avaient été vaincus par les Remparts de Québec, en six matchs (2-4), lors de la grande finale du circuit, une série qui avait vu le président des Éperviers, congédier et remplacer son entraîneur-chef Paul Dufour pendant la finale !
 
Pour le repêchage de la Ligue nationale de hockey, Pierre Larouche et Jacques Cossette avaient été choisi respectivement au huitième rang et en 27e place, alors que Michel Déziel avait été choisi en 47e position, par les Sabres de Buffalo.
 
Des trois joueurs, seul Pierre Larouche a eu une carrière intéressante dans la LNH, ayant eu un rendement de 395-427-822 en 812 parties, alors que Jacques Cossette a eu un dossier ordinaire de 8-6-14 en 64 parties, présentant un rendement de 0-2-2 en sept matchs en 1975-1976, de 1-2-3 en 19 matchs en 1977-1978 et de 7-2-9 en 38 parties en 1978-1979. Il avait passé le plus clair de son temps dans la Ligue américaine de hockey, lui qui avait eu une saison de 15-17-32 en 62 matchs, avec les Bears de Hershey en 1974-1975 et après avoir présenté une fiche de 18-20-38 en 59 matchs en 1975-1976, il avait eu deux excellentes productions en 1976-1977 (38-29-67 en 71 matchs avec les Bears) et 1977-1978 (39-28-67 en seulement 57 matchs), mais dans l'uniforme des Dusters de Binghamton.
 
Il a disputé son premier match dans la LNH, le 3 décembre 1975, ne récoltant aucun point, dans un match nul de 3-3, face aux Blackhawks de Chicago, dans la ville des vents, lui qui avait aussi disputé un match contre le Canadien de Montréal, le 14 décembre 1975, un revers de 7-4, durant lequel il avait été rayé de la feuille de pointage. Malgré un total de seulement 64 matchs dans la LNH, il a disputé sept rencontres face au CH (un sommet contre une autre équipe), ne récoltant aucun point (0-0-0).
 
Dans le cas de Déziel, il n'a joué qu'une partie dans le circuit, en séries éliminatoires de 1974-1975, n'ayant récolté aucun point. Il avait joué toute la saison 1974-1975 avec les Bears de Hershey, dans la Ligue américaine et avait eu un dossier de 27-24-51 en 69 matchs régulier.
 
Il ne faut pas oublier que lors de son arrivée à Buffalo, l'équipe avait plusieurs excellents joueurs offensifs et il n'y avait pas de place pour lui, car les Gilbert Perreault, Richard Martin, René Robert, Don Luce, Danny Gare, Craig Ramsey, Rick Dudley, Jim Lorentz et Peter McNab remplissaient déjà les filets adverses.
 
Son seul match dans la LNH avait été disputé le 1er mai 1975, face au Canadien de Montréal, un revers de 7-0 et ce fut son seul match à vie, lui qui n'avait pas été utilisé par la suite, les Sabres, qui avaient remporté la série demi-finale en six matchs (4-2), s'étaient inclinés dans la grande finale de la Coupe Stanley, en six parties (2-4), contre les Flyers de Philadelphie.
 
Déziel, qui a eu 66 ans le 31 janvier dernier, était natif de Sorel, alors que Larouche et Cossette avaient vu le jour en Abitibi, Larouche, à Taschereau, le 16 novembre 1955 et Cossette, à Rouyn, le 20 juin 1954.
 
MacGregor avait devancé Larouche sur la première équipe d'étoiles
 
Un fait inusité, lors de cette saison 1973-1974, seulement deux membres du superbe trio avaient été nommés sur la première équipe d'étoiles de la LHJMQ, Cossette et Déziel, car Larouche avait été devancé par Gary MacGregor, des Royals de Cornwall, auteur de 100 buts et qui après avoir été repêché par le Canadien de Montréal, n'a jamais joué dans la Ligue nationale de hockey, affichant un dossier de 90-70-160 en 251 matchs dans la défunte Association mondiale de hockey (AMH).
 
LA FICHE DES TROIS JOUEURS
PIERRE LAROUCHE
LIGUE-SAISONS-PJ-B-A-PTS
LNH-1973-1974 à 1987-1988-812-395-427-822
AHL-1985-1986-32-22-17-39
LHJMQ-1972-1973 à 1973-1974-130-147-218-365
MICHEL DÉZIEL
LIGUE-SAISONS-PJ-B-A-PTS
LNH-1974-1975-0-0-0-0 (1-0-0-0 en séries éliminatoires)
AHL-1974-1975 à 1977-1978-218-69-82-151
IHL-1979-1980-9-1-0-1
LHJMQ-1970-1971 à 1973-1974-241-196-261-457
JACQUES COSSETTE
LIGUE-SAISONS-PJ-B-A-PTS
LNH-1974-1975 à 1978-1979-64-8-6-14
AHL-1974-1975 à 1979-1980-327-135-117-252
LHJMQ-1972-1973 à 1973-1974-132-158-183-341