Plus que jamais, le Canadien de Montréal doit réussir à marquer le premier but pour espérer l'emporter, surtout à l'étranger.

Dans la LNH, marquer le premier but est dans l'ensemble très important, car plus souvent qu'autrement, cela mène à des victoires.

Le Canadien de Montréal, dont la fiche est de 13-11-6 pour 32 points en 30 parties, doit marquer le premier filet lors de ses rencontres, car il semble incapable de remporter des victoires lorsque ce premier but est concédé à ses adversaires.
 
La formation de Claude Julien affiche un dossier de 12-4-3 dans les 19 rencontres où elle a réussi le premier filet, comparativement à un piètre rendement de 1-7-3 dans les 11 rencontres où le contraire s'est produit.
 
Une seule équipe a fait pire à ce chapitre, les Blue Jackets de Columbus, qui n'ont pas encore réussi à triompher en concédant le premier but, ayant un dossier de 0-10-3 en 13 occasions. 
 
La seule victoire du CH dans ces circonstances fut justement contre les Blue Jackets, alors qu'il avait signé un gain de 3-2, en tirs de barrage, au Centre Bell, le 12 novembre dernier.
 
C'est encore plus frappant à l'étranger, car le Canadien, dont la fiche est de 6-4-3 en 13 matchs sur les patinoires adverses, affiche un rendement de 0-3-3 dans les six rencontres où il a concédé le premier but et de 6-1-0 dans les sept parties où il s'est inscrit le premier au tableau, son seul revers sur ce plan étant celui du 1er décembre (3-1), face aux Bruins de Boston, alors qu'il menait 1-0 après deux périodes.
 
Le Canadien a réussi le premier but en 19 occasions, Brendan Gallagher ayant réussi l'exploit quatre fois, une de plus que Phillip Danault.
 
Soulignons que seulement cinq équipes ont un dossier victorieux lorsqu'elles concèdent le premier but, les Islanders de New York (9-5-1 en 15 occasions), les Capitals de Washington (8-4-2 en 14 occasions), les Jets de Winnipeg (8-6-2 en 16 occasions), les Bruins de Boston (7-2-3 en 12 occasions) et les Flyers de Philadelphie (5-4-3 en 12 occasions).  
 
Dans le cas des Bruins de Boston, c'est impressionnant de constater qu'ils ont réussi à effectuer plusieurs remontées, eux qui n'ont subi que deux défaites en 12 occasions, en temps régulier, lorsqu'ils ont été victimes du premier but de la part de leurs adversaires.
 
En 2018-2019, le Canadien avait présenté une fiche de 13-23-2 dans les 38 matchs où il avait concédé le premier but, comparativement à un dossier de 31-7-6 dans les 44 matchs où il avait réussi ce premier filet.
 
L'an dernier, seulement deux équipes ont réussi à présenter un dossier victorieux lorsqu'elles concédaient le premier but, le Lightning de Tampa Bay, qui a eu une fiche extraordinaire de 23-12-1 en 36 occasions et les Penguins de Pittsburgh, qui ont eu un rendement de 16-15-4 en 35 rencontres. Les 29 autres formations ont compilé une fiche perdante dans ces circonstances.
 
Sur le plan négatif, les Devils du New Jersey (6-26-4 en 36 parties) et les Sénateurs d'Ottawa (7-29-3 en 39 occasions), ont été les deux équipes avec le moins de victoires en concédant le premier but en 2018-2019.
 
Pour illustrer le fait que de marquer le premier but aide à triompher, il faut retourner à la saison 2014-2015 pour y retrouver une équipe avec une fiche perdante en marquant le premier filet, alors que les Coyotes de l'Arizona avaient eu un rendement de 14-16-3 en 35 occasions, alors qu'en 2016-2017, l'Avalanche du Colorado avait eu une fiche de ,500, 12-12-0 en 24 rencontres.
 
Présentement, les Red Wings de Detroit (3-7-0 en 10 occasions) sont la seule équipe qui n'a pas une fiche victorieuse à ce chapitre.
 
------------------------------ ------------------------------ ------------
 
JOE THORNTON N'A PAS TROUVÉ LE FOND DU FILET !
 
L'attaquant Joe Thornton, des Sharks de San Jose, semble avoir perdu sa touche près des gardiens adverses, car il n'est plus capable de glisser la rondelle derrière eux !
 
En effet, l'ex-joueur des Bruins de Boston, qui a aura 41 anss le 2 juillet prochain, n'a pas encore trouvé le fond du filet, ayant une fiche de 0-10-10 en 32 matchs, avec un différentiel de moins neuf, 31 tirs au but et un temps d'utilisation de 14:31 minutes par rencontre.
 
Cela lui fait une disette de 41 matchs réguliers sans but, lui dont la fiche est de 0-17-17 avec un différentiel de moins sept et 39 tirs au but, son dernier filet remontant aussi loin que le 18 mars 2019, contre le gardien Malcolm Subban, dans un revers de 7-3, à domicile, face aux Golden Knights de Las Vegas.
 
Il est le seul attaquant de la LNH ayant participé à 30 matchs ou plus, sans avoir trouvé le fond du filet cette saison, les deux autres joueurs qui n'ont pas beaucoup de succès sont Mark Jankowski, des Flames de Calgary, ayant un dossier de 0-1-1 en 28 parties et Frans Nielsen, des Red Wings de Detroit, étant 0-1-1 en 27 parties.
 
Soulignons qu'il avait marqué quelques buts dans les séries éliminatoires, affichant un dossier de 4-6-10 avec un différentiel de six, lors des 19 rencontres disputées le printemps dernier, lui qui avait présenté un bon dossier de 16-35-51 avec un différentiel de plus huit en 73 rencontres régulières.
 
Sa fiche à vie est de 413-1075-1488 avec un différentiel de plus 196 en 1598 rencontres régulières, lui qui deviendra possiblement jeudi, face aux Rangers de New York, à domicile, le 12e joueur à atteindre le plateau des 1600 parties disputées dans la LNH.  De plus, il lui manque seulement 12 points pour devenir le 14e joueur à atteindre le plateau des 1500, ce qui semble très loin, en regardant son rendement de la présente saison.