Le Tricolore sort d’une année de misère. Il a des lacunes majeures à combler au centre et à la défense. Par bonheur, il bénéficie d’un excellent choix et de 5 autres belles sélections (dont 4 en 2e ronde) lors du repêchage universel de juin prochain. Sans compter la possibilité de transiger ou d’attirer des agents libres.

 D’aucuns prétendent que l’arrivée de John Tavares, une « entente ficelée », n’attend que le 1er juillet pour devenir officielle. Je préfère éviter de me pencher sur ce mystère. On a déjà Price et Weber sous contrat à fort prix pour un nombre d’années excessif, alors autant s’abstenir d’hypothéquer l’avenir davantage. Cependant je serais le premier à célébrer en sautillant si on m’annonçait la venue de la supervedette.

J’ai examiné dans un autre texte la possibilité de troquer le 3e choix contre une sélection plus tardive (entre 6e et 8e), ce qui pourrait même permettre d’ajouter une 5e sélection en 2e ronde (j’ai négligé d’envisager ce scénario, préférant l’acquisition d’un défenseur gaucher). Dans ce billet, je préconise de sélectionner le meilleur joueur disponible, peu importe son rôle au sein du Canadien. Puis de se concentrer sur la ligue de centre et la défensive…. en 2e ronde. Mais je ne suis pas un dépisteur, ni un homme de hockey. Simplement un passionné, ex-journaliste sportif et communautaire, fan du Canadien depuis 55 ans. Cela ne m’empêche pas d’analyser d’autres options.

 

Boqvist, Tkachuk ou Zadina?

Boqvist, Filip Zadina, Brady Tkachuk : qui sera l’heureux élu du CH? Un quart-arrière d’avenir, un ailier droit étoile tchécoslovaque qui déconcerte les gardiens ou un centre/ailier gauche américain au gabarit rêvé?

Bien sûr le CH pourrait jeter son dévolu sur ce gros joueur de 6’3 et ¼ pesant 196 livres. Cela plairait à plusieurs partisans. Tkachuk (18 ans) a eu 2 buts 6 passes en 7 matches au Junior mondial sous 20 ans, et 8 buts 23 aides dans la NCAA avec l’Université de Boston; donc 10 buts 39 points +21 en 47 parties. Son frère Matthew excelle (97 points en 148 parties dans la LNH à 20 ans), son père Keith était une grande vedette, mais il n’est pas un fin manieur de rondelle comme eux et ne dispose pas d’un lancer de franc-tireur. Sauf qu’il est costaud et a le hockey dans le sang. J’oublierais vite cette option, même si certains fans salivent à l’idée de le voir dans l’uniforme tricolore. Parce qu’il y a mieux, et qu’il lui reste trois années d’université!

Boqvist? Il ne mesure pas six pieds (5’10 et 3/4), est un brin gringalet (168 livres), mais il deviendra une vedette à coup sûr. Le CH pourrait-il être tenté par ce jeunot qui n’a pas la même influence dans sa ligue adulte de Suède qu’au niveau junior international?

Niveau junior super élite sous 20 ans en Suède, Adam a inscrit 14 buts, 24 points (+6) en 25 parties d’après la liste officielle de recrutement de la LNH. Il a ajouté 5 points (3 buts) en 3 matches des séries et +2. Au Jr mondial sous 18 ans, il a inscrit 3 buts, 6 points et +6 en 6 parties; au Mémorial Ivan Hlinka, il a préparé 7 buts de la Suède, pour 8 points en 5 rencontres; aux tournois internationaux sous 18 ans, ses 8 aides lui ont donné 9 points et +7 en 9 matches et sous 20 ans, il préparait un but (+1) en 3 parties. En plus d’un but (+1) en une partie adulte de niveau international. Cela fait 22 buts, 31 passes (53 points) et +28 en 52 parties de son groupe d’âge. Mais parmi les adultes, il s’est contenté d’un filet 4 aides et -4 en 28 parties. Total édifiant de 23 filets 35 assistances : 58 points 57 PUN et +25 en 80 parties.

Personnellement je lui préfère le défenseur droitier de 18 ans Noah Dobson, 6’3 et 180 livres : le quart-arrière du Titan d’Acadie-Bathurst, 5e espoir classé en Amérique selon le système de recruteurs de la LNH, sera disparu si le Tricolore ne saisit pas cette occasion. Il a 19 buts 60 passes en 83 parties +43 et 342 lancers, dont 33 points (12 buts) en avantage numérique dans la LHJMQ cette année. Et la finale contre l’Armada est égale 1-1. En plus, Dobson a obtenu 3 aides en 5 parties au Mémorial Ivan Hlinka. Il a donc 82 points en 88 matches d’une saison en cours : finale de la LHJMQ à compléter et possible participation au Tournoi de la Coupe Memorial. Mais aucune expérience dans une ligue d’adultes.

Outre son gabarit prometteur, Dobson joue bien dans les deux sens de la patinoire. Son cas mérite l’attention, surtout si le Tricolore parvient à séduire son compagnon de tandem, le Québécois Olivier Galipeau (20 ans). Non réclamé, il a 89 points en 82 matches cet hiver (29 buts déjà) et +48! Si Galipeau signe avec le Tricolore, quelle paire il pourrait aussi bien former avec le défenseur droitier Evan Bouchard (6’2 po et ¼, 193 livres) : 92 pt dont 26 buts et +18 en 71 parties (310 lancers, 11 buts 26 aides en avantage numérique) avec les Knights de London cet hiver.

Le gros « défaut » des trois défenseurs est leur main droite : il s’agit de trois droitiers, comme Shea Weber, Jeff Petry et Noah Juulsen. Les deux premiers ont des contrats blindés.

 

Zadina, pourquoi pas!

Ai-je besoin de spécifier que l’entente avec Galipeau n’est pas encore dans le sac! À moins de former la paire du futur avec sa première sélection de repêchage (Galipeau-Bouchard ou Galipeau-Dobson), le Canadien, logiquement, devrait opter pour Filip Zadina, un ailier droit de 18 ans mesurant 6 pi et un quart de pouce et pesant 195 lb, qui totalise 102 points dont 56 buts, un différentiel de +21 en 73 parties lors de l’hiver qui vient de se conclure.

Zadina est un buteur, catégorie de joueur qui ne pleut pas sur les patinoires. Mais si véritablement Bergevin veut colmater une brèche à la défense, Dobson est le choix logique. Eh oui, je le préfère à Boqvist. Mais tout comme vous, j’ai la chance de voir les parties de la finale de la LHJMQ à la télé. Alors avec Adam, je suis le principe « Loin des yeux, loin du cœur ».

Si on n’était pas si pressé de redresser la barque, il y aurait évidemment l’ailier droit Oliver Wahlstrom (7e Nord-américain, 18 ans en juin – 6 pieds ¾ po, 205 lb) comme option alléchante : 41-44 = 85 pt en 55 parties sur le programme des États-Unis sous 18 ans, en plus de 7 buts 2 passes en 7 parties et +2 au Championnat mondial jr sous 18 ans. Il marque 22 buts et amasse 45 points en 26 parties et +30 dans la USHL. Grand total : 70 buts 69 aides pour 139 points en 88 parties en 2017-2018. Il entreprend en septembre sa première année à Harvard. L’attente de trois ou quatre ans serait sans doute trop longue aux yeux de la direction. Et Bergevin risquerait de couler avec son navire.

Examinons plutôt le cas Zadina : très habile avec la rondelle, il aime défier l’opposant à un contre un; il a su s’adapter à merveille aux plus petites patinoires nord-américaines. Intelligent sans la rondelle (qualité importante pour Julien), il possède un bon lancer et son sens de l’anticipation cause des revirements à son avantage. Mais son talent n’a pas suffi à mener les Mooseheads de Halifax plus loin en séries; les Islanders de Charlottetown ont balayé son équipe en quatre matches.

 Il a marqué 49 buts (5 victorieux) à son année recrue dans la LHJMQ, décoché 270 lancers, mérité 45 mentions d’assistance, 94 points en 66 parties (saison et séries), avec un différentiel de 25; 7e pointeur et 3e-5e buteur (en saison), il a inscrit 9 buts et 13 aides sur l’attaque massive et 3 buts 1 passe en infériorité numérique, signé deux filets en trois tirs de barrage. Magistral au Championnat jr mondial (sous 20 ans), il a produit 7 buts 1 passe (et -4) en 7 parties; 2e buteur à deux filets du 3e pointeur Kieffer Bellows. Le fils de Brian (2 buts 1 aide) a profité du triomphe facile de 9-3 des États-Unis sur la Tchéquie pour le bronze pour supplanter Zadina (0 pt et -4 dans ce match). Zadina est 3e selon Future Considerations devant Tkachuk.

La saison précédente, Filip avait 9 buts 9 aides en 20 parties avec le HC Pardubice (sous 20 ans) en République tchèque, 10 buts 7 aides en 19 matchs en 2015 et 4 buts 2 aides en 6 parties à 14-15 ans. Un total de 41 points (23-18) entre 14 et 17 ans parmi la crème des hockeyeurs de moins de 20 ans de la Tchéquie. Sans compter ses 5 points en 5 parties (4 buts) pour sa formation nationale sous 18 ans au Jr mondial et la même production dans une autre compétition internationale; 4 points (3 aides) en 5 parties au Jr mondial sous 17 ans et 18 points (9 buts) en 15 parties en compétition internationale sous 17 ans; sans oublier 18 points (12 buts) en 18 parties internationales avec la Tchéquie sous 16 ans.

 

Qui cibler ensuite?

Les recruteurs du Canadien se réjouissent : ils disposent de 6 des 66 premiers choix (4 des 62 autres). Pour ses 35e et 38e sélections, le Canadien, s’il réclame Zadina, se doit de lorgner les centres et les défenseurs, deux points faibles notoires depuis les départs de Markov, Emelin et Beaulieu.

 Mon favori est Calen Addison, défenseur droitier des Hurricanes de Lethbridge (WHL). Il sera probablement disponible au moment d’appeler la 35e sélection. Peu spectaculaire, il n’attire pas les réflecteurs sur lui, mais il vaut bien Sandin et Smith dont je parle plus loin. Le natif de Brandon (comme Jeremiah; seraient-ils parents?) est très fiable défensivement. Efficace aussi. Il est apte à réaliser de beaux replis défensifs en réaction aux contre-attaques en surnombre. Il dégage avec facilité les rondelles laissées libres devant le filet. Il repousse les joueurs qui se positionnent devant son gardien. Un style semblable à celui de Shea Weber.

Considéré 30e en Am. et 43e par Future Considerations, le jeune de 5’10 et 180 lb a été 3e pointeur de son équipe en saison, 4e en séries; il avait été 7e marqueur et 2e défenseur de sa formation à 16 ans. Son joli total de 18 buts 66 aides (84 points) et 249 tirs au but (mais un différentiel de -29) en 84 matches (dont 51 points sur l’attaque massive) se joint à ses 2 buts et 6 points au Mémorial Hlinka. Cela lui donne 20 filets 70 passes en 89 parties. Tout un hiver! Il vient de souffler les 18 chandelles.

Déjà le CH comptera sous peu sur Cale Fleury (19 ans, 6’1 et 201 lb), ex-capitaine du Ice de Kootenay qu’on verra à l’œuvre avec les Pats de Regina, hôtes du 100e tournoi de la Coupe Memorial en 2018. Le 3e choix du CH en 2017, 6e marqueur des Pats cette saison, a accumulé 55 points dont 12 buts +20 et 62 minutes de punition (18 points en avantage numérique) en 75 matches cet hiver. Son frère Haydn joue dans la LNH. Josh Brook (18 ans) des champions réguliers de l’OHL, Moose Jaw, 58e sélection de la LNH en 2017, renforcera aussi la défensive montréalaise dans trois ans : 38 points et +50 en 59 matches cet hiver. Cale Addison les surpasse.

 Les défenseurs Rasmus Sandin de Sault Ste-Marie, qui dispute la finale de l’OHL contre les Bulldogs de Hamilton (1-1 le 4 de 7), et Ty Smith des Chiefs de Spokane, seraient des choix plus que logiques. Mais ils seront pris dans la ronde initiale. Sandin se situe 11e en Amérique (21e espoir global d’après Future Considerations) et a soufflé 18 chandelles en mars. En saison, il a récolté 12 buts 33 aides (45 pt) et +35 avec 94 lancers (4 BAN) en 51 parties et sa formation a mérité le titre régulier. Il a emmagasiné 62 points (13 buts) et +40 en 80 parties cet hiver. Smith, 14e Nord-américain (18 ans, 5’10,5 et 175 lb) classé 8e par Future Considerations, a inscrit 83 points (16 buts) et réalisé 225 tirs +51 (3-27 AN 5 BG) en 91 parties. Capitaine du Canada au Jr Mondial sous 18 ans, il avait conduit Delta Academy à la conquête de 4 tournois majeurs de catégorie bantam à 15 ans.

Au centre de ma lorgnette comme 3e choix du CH, figure Jonatan Berggren (C-AD de Suède). Il aura 18 ans le 16 juillet, est 30e ISS 30e Europe et 68e de Future Considerations. Il mesure 5’11 et pèse 183 lb. Dans la ligue élite suédoise, il a 1 aide en 12 parties et -3, ce qui ne l’a pas empêché d’accumuler 92 points (33 buts) en 79 parties +33 et 50 minutes de punition cet hiver. Au Jr mondial sous 18 ans, il a gagné ses épaulettes : 5-5 : 10 pt et +7 en 7 PJ Niveau international sous 18 ans : 6-7 : 13 pt et +6 en 13 PJ. Mémorial Hlinka 3-2 en 5 PJ. Sous 20 ans Super élite en Suède 19-43 (62 pt) en 41 PJ +23; sous 18 ans, 1 aide en 1 partie. Partout il s’illustre.

Inutile de m’attarder sur le Suédois Isaac Lundestrom (18 ans, ligue élite de Suède, 6 pi et 185 lb, 15 pt et +7 en 45 parties dont 6 buts séries incluses; 5 buts 8 passes et +16 en 31 parties dont 25 internationales sous 20 ans) et Joseph Veleno (100 pt dont 29 buts en 83 parties et +8; 310 lancers au but). Ils seront disparus dans les 15-20 premiers, après Jesperi Kotkaniemi.

 

54e, 57e et 66e sélections

Un autre hockeyeur que j’aimerais voir aboutir à Montréal est Benoit Olivier-Groulx. L’ailier gauche des Mooseheads de Halifax, qui a 18 ans, est natif de Rouen (France). Il a été le tout 1er choix de la LHJMQ, il mesure 6’1 et pèse 195 lb. Il a récolté cette année 30 buts et 63 points en 77 parties, 114 PUN, 193 tirs, 8 BAN et 3 BG +11, saison et séries confondus. Il figure au 20e rang sur liste nord-américaine.

J’estime du même calibre Nicolas Beaudin, défenseur gauche des Voltigeurs Drummondville (31e Am., 18 ans, 5’11 et 175 lb). Il a récolté 80 points (15 buts) en 78 parties, +29 et 181 tirs 6 BAN 1 BIN 3 BG cet hiver. Possible qu’il ait été pris par une autre équipe avant cela.

Notons que le 57e choix arrivera plus tard encore si Washington parvient à éliminer les Penguins. Vers le 54e rang, il reste de bons centres. J’en profite pour féliciter Marc Bergevin pour la mise sous contrat d’Alexandre Alain, de Jake Evans et de Lukas Vejdemo. L’arrivée prochaine de Bitten et de Verbeek dans l’organigramme aura ses bienfaits. La ligne de centre des espoirs, qui comprend aussi Daniel Audette et Jeremy Gregoire, est vraiment rehaussée. Ce n’est donc pas essentiel d’opter pour des centres, il faudra sélectionner le meilleur hockeyeur disponible.

Cependant, parmi les centres susceptibles de garnir la banque d’espoirs entre 54e (de Toronto) et 66e, je vous livre en ordre d’importance à mes yeux un aperçu.

Ryan McLeod (18 ans et demi, Mississauga OHL, 6’2 et quart, 203 lb), 16e espoir nord-américain : 28 buts 47 aides, 75 points et 182 lancers en 74 parties 6 BAN 3 BIN 2 BG 795/1471 au cercle des mises en jeu. Carrière : 221 PJ 49-110 (159) +14 et 88 PUN 10 BAN 4 BIN 3 BG. Future Considerations estime qu’il partira au 22e rang de la ronde initiale. Mais on ne sait jamais.

Le Russe Ivan Morozov (6’1 et 178 lb; 18 ans le 5 mai); 19e Europe. International sous 18 ans : 10-4 en 16 PJ. Jr mondial sous 19 ans : 3-1 en 4 PJ. Jr mondial sous 18 ans 3-2 : 5 +2 en 5 PJ. KHL 1 PJ -1 et Jr majeur de Russie : 13-15 en 37 PJ +15. Total : 29 buts 22 aides 51 pt +16 en 63 PJ.

Je caresse l’espoir de voir repêcher par le Tricolore le centre gaucher Jack McBain, un projet à long terme qui a les mensurations idéales : 6’3 et ¼ et 197 lb, 35e espoir en Am. du N. Le membre des Canadiens de Toronto junior A fréquentera Boston College. J’aime sa fiche de 33 buts 48 passes en 66 PJ et 99 PUN, sauf que le junior A ne se compare pas au junior majeur. Au Mémorial Ivan Hlinka, il a amassé 5 points dont 3 buts en 5 parties et au Mondial jr A sous 19 ans, il a récolté 6 points en 4 parties. Au Jr mondial sous 18 ans : 1 but 2 passes en 5 parties, mais un beau +4.

Ty Dellandrea, des Firebirds de Flint, un droitier (6’1 et 190, 34e Future Considerations, 25e Am.) a amassé 59 points (27 buts) en 67 parties et -30 dans l’OHL. Ses 5 points et +5 en 5 parties au WJC sous 18 ans sont cependant anéantis par un Mémorial Hlinka où il a été blanchi en 5 parties. TOTAL : 29-35 : 64 pt et -25 en 77 PJ.

Pour la suite des choses (97e, 102e, 123e et 128e), il y a notamment le géant tchèque né en Allemagne Jachym Kondelik (48e Am. du N.), de 6’6 et quart et 226 lb. Il a amassé 16 buts et 18 aides en 44 parties avec Muskegon dans l’USHL et un but une aide au Jr A mondial Challenge, en deux parties.

J'espère avoir aidé le Tricolore avec mes suggestions. C'était le but de mon article.