C'est à Omsk que l'Avangard recevait le CSKA pour la troisième rencontre de la série finale menée 2 à 0 par la formation de Moscou. Omsk ont perdu leurs six dernières rencontres à domicile contre cette même formation. Leur dernière victoire à la maison remontant en 2013, par la marque de 4 à 3.

 

But du capitaine du CSKA, AndronovSource: KHL, DAZN, M.Nacho
Légende: But du capitaine du CSKA, Andronov

 

Bob Hartley ne semblait pas de très bonne humeur derrière le banc de l'Avangard en cet après-midi. Son club vient d'être blanchi pour la seconde fois en autant de rencontres. Fort d'un gain de 3-0 lundi dernier, le CSKA, meilleur club de la saison régulière, a servi la même médecine à Omsk aujourd'hui. L'entraîneur de Moscou, Igor Nikitin, a su s'adapter à la perfection au système de jeu implanté par Hartley. En étant conservateur et limitant les lancés vers leur gardien pendant les deux premières périodes, le CSKA a ouvert le jeu lors du dernier tier, forçant la troupe de Bob Hartley à se resserrer davantage pendant que  ces derniers avaient cruellement besoin d'apport offensif. En deuxième période, un but de l'ailier Denis Zernov a semblé dénouer l'impasse entre les deux formations en faveur de Omsk. Toutefois, suite à la reprise vidéo, le but est refusé par l'arbitre du match puisque Zernov aurait envoyé le disque dans le fond du filet avec son patin. Le match se transporte donc en troisième période et la marque est toujours de 0-0 lorsque le capitaine de Moscou, Sergei Andronov, inscrit un but d'un puissant tir du poignet dans la lucarne et donne l'avance à la capitale de la Russie. Puis dans un élan de désespoir et avec un but d'écart, David Desharnais garde son club dans la rencontre en se jetant devant la rondelle et bloquant un tir qui semblait être un but assuré.Le petit guerrier, ancien joueur du Canadien fût par la suite grandement récompensé par les applaudissements de la foule du Omsk Arena.

Desharnais se sacrifie pour bloquer un tir.Source: KHL, Dazn, M.Nacho
Légende: Desharnais se sacrifie pour bloquer un tir.

 

Sergei Shirokov, joueur repêché par les Canucks en 2006, qui en est à sa quinzième saison dans la KHL, passe bien près de remettre les compteurs à zéro avec un petit tour de magie derrière le filet, rappelant les prouesses de Sidney Crosby avec l'Océanic. Sa manoeuvre fût toutefois stoppée à la dernière seconde par le gardien russe, Ilya Sorokin.

 

Manoeuvre de Shirokov, bloqué par le gardien SorokinSource: KHL, Dazn, M.Nacho
Légende: Manoeuvre de Shirokov, bloqué par le gardien Sorokin

Parlant de Sorokin, le gardien du CSKA, ancien choix de troisième tour par les Islanders de New-York, en est déjà à sa huitième saison dans la KHL, il est surnommé ''The Russian Wall''
et porte très bien son nom. Ses statistiques sont très impressionnante, maintenant un pourcentage d'efficacité de 0,945 en série. Il a une constance irréprochable, n'a que 23 ans et risque
fort bien d'être contacté par quelques directeur généraux de la ligue nationale cet été. Dans le meilleur des cas, on pourrait parler d'un gardien de la trempe de son compatriote russe, Sergei Bobrovsky.

Mikhail Grigorenko viendra finalement clore l'issue de la rencontre dans un filet désert, inscrivant du même coup son 49e but dans la KHL. Il termine la rencontre avec 7 tirs au but et 19:58 de temps de jeu.


Le CSKA mène donc la série finale 3 à 0 et pourrait soulever le précieux trophée dès vendredi, au domicile de l'Avangard.

Crédit à Alexei Emelin qui a connu une forte rencontre pour l'Avangard ainsi qu'à Anton Slepyshev, très physique et menacant devant la cage de Igor Bobkov.

 

Célébration du CSKA (A.Romanov, en uniforme, n'a pas joué de la rencontre)Source: KHL, DAZN, M.Nacho
Légende: Célébration du CSKA (A.Romanov, en uniforme, n'a pas joué de la rencontre)

 

Bob HartleySource: KHL, Dazn, M.Nacho
Légende: Bob Hartley