Dans l'histoire de la Ligue nationale de hockey, certains gardiens ont connu des séquences mémorables et c'est le cas de Gilles Gilbert, des Bruins de Boston.

En effet, le gardien natif de St-Esprit, au Québec, a connu la plus longue séquence de victoires de l'histoire du circuit, enregistrant 17 gains de suite, du 26 décembre 1975 au 29 février 1976, dans l'uniforme des Bruins de Boston.
 
Cette séquence a été réalisée sur une période de 19 parties, car en deux occasions, il avait été relevé et n'avait pas été impliqué dans les décisions.
 
Après avoir subi une défaite de 4-3, face aux Kings de Los Angeles, concédant quatre buts sur 20 tirs, au Boston Garden, le 23 décembre 1975, il avait réussi à triompher 17 fois de suite, avant se s'incliner contre les faibles Golden Seals de la Californie, au Oakland-Alameda County Coliseum, 4-3, concédant quatre buts sur 24 tirs, le 5 mars 1976.
 
Il y avait eu un match nul de 4-4, face aux Canucks de Vancouver, au Pacific Coliseum, le 2 janvier 1976, alors qu'il avait concédé quatre buts sur 16 tirs, avant d'être relevé par Dave Reece, après 35:29 minutes de jeu, alors que le 17 janvier 1976, il avait été remplacé par ce même Reece, après seulement 11:46 minutes de jeu, concédant trois buts sur cinq tirs et la défaite de 7-5 avait été inscrite au dossier de Reece, qui avait concédé trois buts sur 20 tirs, dont le filet victorieux (le 6e des Blues), à Chuck Lefley, à 16:53 de la troisième période.
 
Notons que dans les records actuels de la LNH, il y a eu des changements, car les séquences de victoires des gardiens ne tiennent compte que de celles qui ont été réalisées avec des décisions dans toutes les parties disputées, ce qui n'était pas le cas lorsque Gilles Gilbert a établi le record.
 
Gilbert, qui a eu 71 ans le 31 mars dernier, avait été repêché en troisième ronde par les North Stars du Minnesota en 1969 et avait été échangé aux Bruins de Boston, en retour de l'attaquant Fred Stanfield, le 22 mai 1973 et après une période de sept saisons à Boston, il avait été échangé aux Red Wings de Detroit, en retour du gardien Rogatien Vachon, le 15 juillet 1980 et c'est avec cette formation qu'il a terminé sa carrière, au terme de la saison 1982-1983.
 
On se souvient de lui pour sa superbe performance lors de la série disputée contre le Canadien de Montréal, dans les demi-finales des éliminatoires de 1978-1979, alors qu'en relève à Gerry Cheevers après la deuxième rencontre, alors que le CH avait remporté les deux premières parties, il avait poussé la série à la limite de sept rencontres et était venu à un cheveu d'éliminer la Sainte Flanelle, réalisant 47 arrêts sur un mitraille de 52 tirs, lors du match du 10 mai 1979, au Forum de Montréal.
 
Avec un retard de 4-3 vers la fin de la troisième période, Guy Lafleur avait marqué le but égalisateur, à 18:48 de ce 3e vingt, en avantage numérique, durant une pénalité aux Bruins, pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire et Yvon Lambert avait réussi le filet victorieux, à 9:33 de la première prolongation.
 
Soulignons que ce match du 10 mai 1979 a été le dernier de sa carrière en éliminatoires.
 
Il avait concédé le 500e buts à Jean Béliveau, au Forum de Montréal
 
Cette performance de Gilles Gilbert est restée dans la mémoire des partisans du Canadien, mais il y a aussi le fait que le 11 février 1971, il avait été le gardien qui avait concédé le 500e but de la carrière de Jean Béliveau, dans un gain de 6-2, du Canadien, face aux North Stars du Minnesota.
 
LA SÉQUENCE DE 17 GAINS DE SUITE DE GILLES GILBERT
23 décembre 1975-Los Angeles 4 à Boston 3 (59:14, 4 buts sur 20 tirs, défaite)
(DÉBUT DE LA SÉQUENCE)
26 décembre 1975-Boston 6 à Buffalo 3 (60:00, 3 buts sur 25 tirs, victoire)
28 décembre 1975-Boston 4 à Philadelphie 2 (60:00, 2 buts sur 32 tirs, victoire)
31 décembre 1975-Boston 6 à North Stars du Minnesota 1 (60:00, un but sur 15 tirs, victoire)
2 janvier 1976-Boston 4 à Vancouver 4 (35:29, 4 buts sur 16 tirs, aucune décision)
10 janvier 1976-Golden Seals de la Californie 2 à Boston 3 (60:00, 2 buts sur 26 tirs, victoire)
13 janvier 1976-Pittsburgh 2 à Boston 6 (60:00, 2 buts sur 32 tirs, victoire)
15 janvier 1976-Los Angeles 0 à Boston 4 (60:00, aucun but sur 25 tirs, victoire)
17 janvier 1976-Boston 5 à St. Louis 7 (11:46, 3 buts sur 5 tirs, aucune décision)
22 janvier 1976-Buffalo 3 à Boston 5 (60:00, 3 buts sur 15 tirs, victoire)
24 janvier 1976-Boston 6 à Detroit 1 (60:00, un but sur 29 tirs, victoire)
25 janvier 1976-Philadelphie 3 à Boston 5 (60:00, 3 buts sur 22 tirs, victoire)
29 janvier 1976-Chicago 3 à Boston 5 (60:00, 3 buts sur 18 tirs, victoire)
30 janvier 1976-Boston 4 à Flames d'Atlanta 2 (60:00, 2 buts sur 31 tirs, victoire)
1 février 1976-Flames d'Atlanta 3 à Boston 5 (60:00, 3 buts sur 19 tirs, victoire)
11 février 1976-Boston 5 à North Stars du Minnesota 2 (60:00, 2 buts sur 21 tirs, victoire) 
15 février 1976-Boston 4 à Chicago 1 (60:00, un but sur 33 tirs, victoire)
21 février 1976-Boston 2 à Islanders de NY 1 (60:00, un but sur 22 tirs, victoire)
26 février 1976-St. Louis 2 à Boston 4 (60:00, 2 buts sur 25 tirs, victoire)
29 février 1976-Vancouver 3 à Boston 5 (60:00, trois buts sur 24 tirs, victoire)
(FIN DE LA SÉQUENCE)
5 mars 1976-Boston 3 à Golden Seals de la Californie 4 (59:44, 4 buts sur 24 tirs, défaite)
(N.B.: Dans les records actuels de la LNH, la plus longue séquence de gains consécutifs, excluant les matchs sans décision, est de 14, réalisée par quatre gardiens, TIny Thompson, des Bruins de Boston, en 1929-1930, Tom Barrasso, des Penguins de Pittsburgh, en 1992-1993, Jonas Hiller, des Ducks d'Anaheim, en 2013-2014 et Sergei Bobrovsky, des Blue Jackets de Columbus, en 2016-2017.)