Il faut remonter dans le temps et se fier aux témoignages les plus exacts possibles pour retracer les origines de notre sport national. Il existe différentes thèses sur les origines du hockey. Certains affirment que le hockey provient de Windsor en Nouvelle-Écosse, d‘autres parlent de Kingston, Ontario. Pourtant, tous soulignent l‘importance du 3 mars 1875.

Avant cela, le hockey était pratiqué sous forme de jeu et non de sport. À partir du 3 mars 1875, des éléments viennent confirmer que le hockey est dorénavant pratiqué sous une forme sportive. Afin de bien comprendre cette affirmation, nous devons définir ce qu’est le sport. Qu’est ce que le sport ? À quel moment une activité physique devient-elle un sport ?

L’historien Donald Guay, au terme d’une analyse conceptuelle, définit le sport de la façon suivante: le sport est une activité physique compétitive et amusante pratiquée en vue d’un enjeu selon des règles écrites et un esprit particulier, l’esprit sportif, fait d’équité, de désir de vaincre et de loyauté.

Le hockey sur glace en tant que sport débute véritablement à Montréal,le 3 mars 1875. Du moins, la première partie de hockey publicisée se déroule cette journée-là et un article du journal montréalais The Gazette en témoigne :

“A game of Hockey will be played at the Victoria Skating Rink this evening, between two nines chosen from among the members. Good fun may be expected, as some of the players are reputed to be exceedingly expert at the game. Some fears have been expressed on the part of intending spectators that accidents were likely to occur through the ball flying about in too lively a manner, to the imminent danger of lookers on, but we understand that the game will be played with a flat circular piece of wood, thus preventing all danger of its leaving the surface of the ice.”

L‘historien Michel Vigneault ajoute qu‘il est important de souligner que cette première partie ne s‘est jamais terminée : “Le match aurait commencé avec plus d‘une heure de retard et plusieurs personnes étaient venus au Victoria non pas pour assister un match de hockey mais pour patiner. L‘impatience de ces personnes a fait qu‘ils ont sauté sur la patinoire avant la fin du match et les joueurs ont commencé à les frapper avec leur bâton.” Précisons ici que le Victoria Skating Rink est d‘abord construit pour le patinage.

Pour la première fois, le hockey sur glace se joue à l’intérieur, sur une patinoire aux dimensions fixes et moins grandes que les surfaces gelées du fleuve, des rivières et des lacs où se pratiquait le hockey sous forme de jeu avant 1875. Le fait de jouer à l’intérieur a pour conséquence de limiter l’aire de jeu et de réduire le nombre de joueurs à neuf puis à sept et finalement à six de chaque côté, alors que les autres jeux extérieurs, le bandy et le field hockey des Anglais, le shinty des Écossais et le hurling des Irlandais ont tous un plus grand nombre de joueurs par équipe (plus de dix).

Pour la première fois aussi, il convient de le souligner, la presse parle explicitement de « hockey on ice ». Le mot est évidemment emprunté par analogie au hockey sur gazon (field hockey) pratiqué d’abord par les Anglais sous forme de jeu, puis de sport à partir de 1875. Cette identification nominale désigne une réalité socio-culturelle nouvelle qui possède déjà suffisamment de caractères distinctifs pour être différenciée des autres pratiques corporelles alors connues.

L'histoire du hockey vous intéresse? Visitez L'ESPACE HOCKEY sur Sport et Société, un site dédié à l‘histoire du sport au Québec.

Ce texte a été rédigé en collaboration avec Donald Guay.