Le weekend dernier se terminait la saison du championnat américain de snocross. 8 manches se déroulant de novembre à mars où les meilleures athlètes se disputent les grands honneurs. La crème comme on dit.

Pour le néophyte en toi, c'est comme une piste de motocross, mais en neige, et sur une motoneige. Non ce n'est pas une partie de pétanques, ni même de poker, c'est un sport. Les gars et filles sont en forme comme vous ne pouvez l'imaginer. Ce qu'ils ont entre les mains ce n'est pas une baguette de billard ou un bâton de golf, c'est une motoneige... de 500 livres.

Allô? La terre appelle les médias? Est-ce que vous êtes en onde?

Des 8 Québécois participant au championnat, pratiquement tous ont terminé la saison dans le top 3 de leur(s) catégorie(s). Qui plus est, 6 titres de vainqueurs sont revenus vers la belle province.

Jordan Lebel #511

Lorsqu'en début de saison l'écurie Boss Racing a recruté le jeune Jordan Lebel, on savait que ce n'était pas une décision approximative. Avec une saison quasi parfaite du haut de ses 14 ans, l'ainée de la famille originaire du Saguenay participait à 3 catégories: Junior 14-15, Junior 16-17 et Sport Lite.

Ce serait difficile de résumer mieux que de cette façon: il les a tous ramassés d'une pelletée, une solide. Quand tu participes à 3 catégories, que tu ventiles ton avance au championnat avec 129 points devant la troupe dans la plus difficile d'entre elles, ça explique tout.

Pour être franc, après sa victoire en Pro Lite à Valcourt, et sa remontée spectaculaire après une chute à mi-saison, on avait déjà tout vu de ce qui était imaginable pour le jeune prodige. Je déteste ce mot, mais je dois me rendre à l'évidence.

Jordan Lebel revient au Québec avec 3 titres de championSource: Boss Racing
Légende: Jordan Lebel revient au Québec avec 3 titres de champion


Dylan Lebel #522

Son frère Dylan, qui me jette par terre constamment par sa fougue sur la piste, s'est mérité le titre de vainqueur de la saison chez les Transition 8-10 de même qu'une 6e position en transition 9-13 ans. Sa collision de samedi dernier ne semble pas avoir froissé autre chose que sa motoneige pour ce jeune coureur de 10 ans qu'on aura à l'oeil la saison prochaine.

Naëli Lebel #518

Naëli Lebel a montré que le snocross n'était pas qu'une affaire de "gars" cette année.  Terminer son championnat 184 points devant ses adversaires dans la catégorie Junior Girls 9-13 ça dessine bien le futur pour la jeune pilote. Je suis nul en maths, mais assez bon pour vous dire que c'est plus du double de points que la seconde position dans sa catégorie. Celle qui vient à peine de souffler sa 12e bougie rejoindra fort probablement Megan Brodeur dans quelques années... et plus vite qu'on peut l'imaginer!

Megan Brodeur #31

Cette saison, Megan s'est dangereusement approchée de la perfection. Podium après podium, l'athlète Anderson Racing nous a offert parfois des remontées dignes de Tim Tremblay mais souvent des avances sur ses adversaires à faire rougir ses plaques de meneuse au classement. Elle signe un second championnat dans la catégorie Pro Am Women avec une aisance incomparable chez les femmes. Peut-être encore une dernière saison avec les dames pour la talentueuse athlète de Coaticook, on dit que le défi des classes masculines l'appellerait peut-être dans un avenir pas si lointain! À suivre....

Megan Brodeur signe un second consécutif chez les femmes prosSource: Éric Martin
Légende: Megan Brodeur signe un second titre consécutif chez les femmes pros

Samuel Blouin #878

Je dois vous avouer humblement que parfois je ne vois pas venir le coup. Bien que Samuel Blouin en est qu'à sa première saison "officielle" du côté américain, il n’en était pas à ses premières armes en snocross. Pas que je sous-estimais le talent de cet athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges , mais simplement que je le connais peu. Décidément, il vraiment piqué ma curiosité après 3-4 manches en grimpant sur le podium à multiples reprises. J'ai rapidement compris une chose: ces podiums n'étaient pas des coups de chance. Ma curiosité n'égalait que son talent puisqu'il revient dans la Capitale-Nationale avec la plaque de la seconde position dans la plus rock'n roll et populeuse des catégories: Sport. Sans rien enlever aux autres classses, je crois que c'est dans celle-ci qu'on sépare les "enfants des hommes".

Françis Pelletier #220

Bon... je ne sais pas par où commencer. Pelletier en était à sa première année "officielle" chez Warnert Racing et pour être bien franc, c'était probablement le choix le plus judicieux de la saison selon moi, toute équipe confondue. On pourra dire du Jeannois qu'il en a dedans. Rapidement dès le début de la saison il a mis les pendules à l'heure dans la catégorie Pro Lite. Hey oui, les animateurs anglophones ont eu peu de temps pour apprendre à prononcer convenablement son nom parce que quand tu es devant le peloton, ça vient avec. J'ai souvent pensé à tord que Pelletier était un peu fou et qu'il allait se la péter solide un de ses quatre; mes excuses Francis. Tu surfes sur les bosses. Si ce n'était de ta blessure au poignet ce weekend, tes points cumulés t'aurais sans doute permis de remporter dans la catégorie Pro Lite. Je suis encore sur les fesses ... c'est hautement mérité.

Francis Pelletier à donné l'heure juste aux américainsSource: Warnert Racing
Légende: Francis Pelletier a donné l'heure juste aux américains chez les Pro Lite

Maxime Taillefer #144


Le moins qu'on puisse dire de ce talentueux pilote de Laval, c'est qu'il a du vivre une panoplie d'émotions ces dernières années. Après avoir flirté avec certaines équipes américaines Ski-Doo, c'était un retour pour lui cette année en tant que coureur indépendant. Dès le début de saison, Tailllefer avait quand même réussi a reprendre confiance, remontant rapidement vers la 5e position du classement général dans la catégorie Pro Lite. Avec quelques manches en dents de scie, il a quand même su conserver son rang et terminer la saison à quelques pas du top 3 avec de minces écarts.

Tim Tremblay #11

Vous avez déjà essayé les montagnes russes? C'est exactement le feeling que Tim m'a offert encore une fois cette année. À 32 ans, une chose est certaine, il doit être dans les plus expérimentés du championnat américain. Ni vu ni connu, parce qu'encore une fois cette saison il a su terminer 3e au championnat chez les Pros au devant de bien des jeunes qui poussent pour prendre sa place. Tim c'est le départ en canon ou la remontée à te sortir les yeux des orbites. Il n'y a pas grand-chose qui arrête ce talentueux pilote. L'expérience parle d'elle même quand on le voit flotter littéralement sur les triples ou sortir de nulle part devant un caméraman qui ne comprend pas trop ce qui se passe. Je ne sais pas combien d'années il reste à Tremblay sur le circuit américain, bon nombre j'espère, car il inspire encore beaucoup de jeunes un peu partout.

En résumé

Félicitations à tous les coureurs, vous êtes impressionnants!

Encore une fois cette saison, les athlètes nous ont démontré que le Québec est toujours une véritable pépinière de talents dans le domaine de la motoneige et des sports motorisés. Pendant que de l'autre côté de la frontière on fait le pied de grue pour un autographe de nos talentueux athlètes, ici je regarde le spectacle de loin avec un peu d'amertume. 

Quand il est temps de vendre nos kilomètres de sentiers de motoneiges aux américains et de se "péter les bretelles", on excelle. C'est une tout autre chose quand on parle de courses de snocross ou d'ovale sur glace...  Les américains font du bruit pour encourager nos vedettes... ici ont dit que les courses de motoneige font trop de bruit. On part de loin.

Le championnat Québécois de snocross  SCMX se terminera à Chibougamau les 29 et 30 mars prochain.