Dans mon billet d’hier « L’HOMME DE 10M$... ANTTI NIEMI!?! » je me suis attardé à comparer les statistiques de Carey Price avec celles d’Antti Niemi et j’exposais également le fardeau qu’est devenu, avant même son entrée en vigueur (en 2018-2019), le contrat de 10.5M$ de Price. Je m’interrogeais même à savoir quelle valeur un gardien rémunéré de manière aussi importante pouvait-il avoir sur le marché des transactions puisque je considère que l’impact d’un bon gardien par rapport à un gardien d’élite est peu significative, d’autant plus qu’il en pleut des bons gardiens dans la LNH et à moindre coût! 

En ce sens, mon billet d'aujourd'hui vise à s'attarder brièvement à la situation contractuelle des gardiens partants des 31 équipes de la LNH. Ainsi, voici l'échantillon retenu et les salaires annuels :

Équipe Gardien #1 Salaire annuel
1. CANADIEN DE MONTRÉAL C. PRICE 10.500M$*
2. RANGERS DE NEW YORK H. LUNDQVIST 8.500M$
3. BLUE JACKETS DE COLUMBUS S. BOBROVSKY 7.425M$
4. PREDATEURS DE NASHVILLE P. RINNE 7.000M$
5. BRUINS DE BOSTON T. RASK 7.000M$
6. CAPITALS DE WASHINGTON  B. HOLTBY 6.100M$
7. BLACKHAWKS DE CHICAGO C. CRAWFORD 6.000M$
8. DEVILS DU NEW JERSEY C. SCHNEIDER 6.000M$
9. AVALANCHES DU COLORADO  S. VARLAMOV  5.900M$
10. KINGS DE LOS ANGELES J. QUICK 5.800M$
11. GOLDEN KNIGHTS DE VEGAS M.-A. FLEURY 5.750M$
12. SHARKS DE SAN JOSE M. JONES   5.750M$*  
13. RED WINGS DE DÉTROIT  J. HOWARD  5.291M$
14. MAPLE LEAFS DE TORONTO F. ANDERSEN 5.000M$
15. STARS DE SALLAS  B. BISHOP 4.916M$
16. PANTHERS DE LA FLORIDE R. LUONGO 4.533M$
17. ISLANDERS DE NEW YORK J. HALAK 4.500M$
18. BLUES DE ST. LOUIS J. ALLEN  4.350M$
19. WILD DU MINNESOTA D. DUBNYK 4.333M$
20. FLAMES DE CALGARY M. SMTIH 4.250M$
21. SENATEURS D’OTTAWA C. ANDERSON 4.200M$
22. OILERS D’EDMONTON C. TALBOT 4.166M$
23. HURRICANES DE LA CAROLINE S. DARLING 4.150M$
24. JETS DE WINNIPEG S. MASON 4,100M$*
25. SABRES DE BUFFALO R. LEHNER 4.000M$
26. PENGUINS DE PITTSBURGH M. MURRAY 3.750M$
27. CANUCKS DE VANCOUVER  J. MARKSTROM 3.666M$
28. LIGHTNING DE TAMPA BAY A. VASILEVSKIY 3.500M$
29. FLYERS DE PHILADELPHIE B. ELLIOTT 2.750M$
30. DUCKS D’ANAHEIM J. GIBSON 2.300M$
31. COYOTES DE L’ARIZONA  D. KUEMPER  1.850M$*

MOYENNE SALARIALE

-

5.075M$

*Salaire annuel à partir de la saison prochaine (i.e. nouveau contrat débutant en 2018-2019).

Ce tableau permet d'observer que non seulement la moyenne salariale d'un gardien #1  dans la LNH ce situe à 5.075M$, mais également que 58% des équipes (18/31) ont un gardien #1 dont le salaire se situe sous cette moyenne. D'ailleurs,  des 13 équipes qui rémunèrent leur gardien numéro 1 de plus de 5M$ annuellement, 7 d'entre elles participeraient aux séries si elles commençaient aujourd'hui (6 mars 2018), dont 3 de justesse, soit les Blue Jackets de Columbus, les Devils du New Jersey et les Kings de Los Angeles. Inversement, parmi les 13 équipes qui rémunèrent le moins leur gardien numéro 1, près de la moitié, soit 6 équipes, participeraient aux séries et 2 en seraient tout juste exclus, c'est-à-dire les Hurricanes de la Caroline et les Flames de Calgary.

De plus, il apparaît que le Canadien de Montréal investira, à partir de la saison prochaine, le double du budget consacré au poste de gardien #1 par rapport à la moyenne des 30 autres équipes de la LNH... c'est énorme! D'autant plus que l'avenue empruntée par le Tricolore ne semble pas vraiment coller avec celles des équipes ayant participées aux 5 dernières finales de la Coupe Stanley :

 
Saison Gardien vainqueur Salaire (à l'époque) Gardien aspirant salaire (À l'époque) Moyenne totale
2016-2017 Fleury & Murray (PIT) 6.378M$* Rinne (NSH) 7.000M$ -
2015-2016 Fleury & Murray (PIT) 6.378M$* Jones (SJ) 3.000M$ -
2014-2015 Crawford (CHI) 6.000M$ Bishop (TB) 2.300M$ -
2013-2014 Quick (LA) 1.800M$ Lundqvist (NYR) 6.875M$ -
2012-2013 Crawford (CHI) 2.666M$ Rask (BOS) 3.500M$ -
MOYENNE - 4.644M$ - 4.535M$

4.590M$

*Lors des deux dernières conquêtes de la Coupe Stanley par les Penguins de Pittsburgh, la situation des gardiens de but en cours de saison et en séries a été fortement influencée par les blessures. En ce sens, la somme des salaires des 2 gardiens à l'époque a été considérée (5.750M$ + 0.628M$).

En immobilier ont dit que de posséder la maison la plus chère de la rue n’est pas forcément très judicieux, notamment parce que c’est beaucoup plus difficile à vendre, et bien avec Carey Price nous sommes exactement dans la même situation. Pour ma part, je considère qu’un duo Niemi-Lindgren pourrait très bien faire l’affaire, et ce à une fraction du prix.

Enfin, que pensez-vous de la stratégie contractuelle du Canadien de Montréal à l'égard de son gardien #1... Est-ce que le contrat de Price pourrait devenir payant pour le Canadien à long terme? Et si non, que vaut Price sur le marché des transactions avec un contrat de 10.5M$?

 

Sources des données : www.rds.ca ; capfriendly.com ; hockeydb.com