Non seulement les Rangers de New York ne gagnent pas la Coupe Stanley très souvent, mais la dernière fois qu'ils ont triomphé, ce fut un peu beaucoup, relié au fait qu'ils avaient une quantité élevée d'anciens joueurs des Oilers d'Edmonton. 

En effet, dirigés par Mike Keenan, les Rangers ont remporté l'honneur une seule fois depuis 80 ans et la conquête de 1993-1994 avait été rendue possible par l'apport indéniable de l'expérience de pas moins de sept anciens joueurs des Oilers d'Edmonton, qui avaient remporté l'honneur auparavant.
 
Les attaquants Mark Messier et Glenn Anderson, de même que le défenseur Kevin Lowe avaient remporté l'honneur en cinq occasions avec l'équipe du nord de l'Alberta, alors qu'Esa Tikkanen avait savouré quatre conquêtes, contre trois pour Craig MacTavish , deux pour le défenseur Jeff Beukoboom et une pour l'attaquant Adam Graves.
 
Nous pouvons aussi ajouter le nom de l'attaquant Greg Gilbert, qui avait savouré deux conquêtes dans l'uniforme des Islanders de New York, en 1981-1982 et 1982-1983.
 
Cela faisait pas moins de 27 championnats remportés par les huit joueurs, dont 25 par les sept anciens des Oilers et leur expérience avait été plus qu'importante, car les Rangers n'avaient pas eu la tâche facile, spécialement dans les deux dernières rondes, alors qu'ils avaient été poussés à la limite de sept parties.
 
Les Rangers avaient utilisé 23 joueurs, dont deux gardiens, lors des éliminatoires de 1993-1994, ce qui veut dire que les attaquants et les défenseurs de la formation étaient composés de 33,33% (7 sur 21) d'anciens Oilers.
 
Le parcours avait été spécial, car après avoir balayé leur première série en quatre matchs (4-0), face aux Islanders de New York, ils avaient facilement triomphé des Capitals de Washington, en cinq matchs (4-1), prenant une avance de 3-0, avant de s'incliner dans le quatrième match et remporter la cinquième partie.
 
La finale de l'Association de l'Est, face aux Devils du New Jersey, qui étaient dirigés par Jacques Lemaire, avait été la plus difficile, car ils accusaient un retard de 3-2 après les cinq premiers matchs et c'est là que Mark Messier s'était levé pour signaler que les Rangers remporteraient la sixième partie, au Brendan Byrne Arene et il avait tenu parole, car ils avaient gagné 4-2, un match dans lequel ils accusaient un retard de 0-2 après une période et suite au but d'Alex Kovalev, à 18:19 de la 2e période, ce fut l'explosion de Messier avec une performance de trois buts lors de la troisième période (à 2:48, 12:12 et 18:15, dans une cage déserte) pour provoquer la présentation d'une septième partie.
 
Lors de ce match décisif, les Rangers avaient marqué à 19:31 de la deuxième période, un but du défenseur Brian Leetch, avec des assistances de Mark Messier et Adam Graves, mais ils avaient concédé le but égalisateur à Valeri Zelepukin, à 19:52 de la troisième période et c'est Stéphane Matteau qui avait joué les héros, en marquant le but victorieux après 24:24 de jeu en prolongation, sur une passe d'Esa Tikkanen.
 
Suite à cette série émotive, les Rangers étaient confrontés aux surprenants Canucks de Vancouver, qui s'étaient faufilés, remportant la finale de l'Association de l'Ouest, en triomphant respectivement des Flames de Calgary, en sept matchs (4-3), des Stars de Dallas, en cinq rencontres (4-1) et des Maple Leafs de Toronto, en cinq rencontres (4-1).
 
Après avoir perdu le premier match de la finale, 3-2, en prolongation, face aux Canucks, les Rangers avaient remporté les trois matchs suivants, se donnant une avance de 3-1 après quatre rencontres, mais ils avaient permis aux Canucks de triompher deux fois pour encore une fois, se rendre à la limite de sept rencontres.
 
Lors de ce décisif match, les Rangers n'avaient pas tiré de l'arrière et encore une fois, ce sont des anciens Oilers qui avaient été importants, car les Rangers avaient pris une avance de 2-0 avec des buts de Brian Leetch et d'Adam Graves (en avantage numérique), avant de voir Trevor Linden diminuer l'écart et le capitaine Mark Messier avait donné une avance de 3-1 aux siens, avec un autre but en avantage numérique, à 13:29 de la deuxième période, ce qui devait s'avérer le but victorieux, car Trevor Linden avait marqué de nouveau pour les Canucks, à 4:50 de la troisième période, dans une cause perdue.
 
Les Rangers avaient tenu le coup et les anciens des Oilers avaient réussi à se regrouper dans les moments critiques et ainsi permettre à cette formation de New York de savourer un premier championnat depuis 1939-1940.
 
Le Canadien n'a pas remporté la Coupe Stanley depuis 1992-1993, alors que la sécheresse des Rangers se poursuit depuis 1993-1994.
 
LA FICHE DES SEPT ANCIENS OILERS D'EDMONTON
(SÉRIES ÉLIMINATOIRES DE 1993-1994)
JOUEUR-PJ-B-A-PTS-PUN-(+/-)
Mark Messier-23-12-18-30-33 (+14)
Adam Graves-23-10-7-17-24 (+12)
Esa Tikkanen-23-4-4-8-34 (+1)
Glenn Anderson-23-3-3-6-42 (+5)
Jeff Beukeboom-22-0-6-6-50 (+17)
Craig MacTavish-23-1-4-5-22 (=)
Kevin Lowe-22-1-0-1-20 (+6)