On sait que c'est difficile de marquer des buts dans la Ligue nationale de hockey et plusieurs équipes l'ont constaté lors de leur histoire, dans les calendrier de 70 parties ou plus.
 
En effet, certaines formations ont eu toutes les misères du monde à trouver le fond du filet dans les matchs réguliers et pas moins de quatre équipes ont présenté une moyenne de buts par match inférieure à 2,00 par rencontre.
 
Les Sabres de Buffalo ont eu deux saisons atroces
 
Ce sont les Sabres de Buffalo qui ont eu le pire rendement à ce chapitre, n'ayant marqué que 150 buts dans leurs 82 rencontres de 2013-2014, une minable moyenne de 1,83 par rencontre et pis, ils ont aussi été impuissants en 2014-2015, ayant trouvé le fond du filet seulement 153 fois en 82 parties, une moyenne de 1,87 par partie, la troisième pire fiche de l'histoire de la LNH.
 
En deuxième position, c'est le Lightning de Tampa Bay qui n'a pas eu beaucoup de succès en 1997-1998, n'ayant marqué que 151 buts en 82 matchs, une moyenne de 1,84 par rencontre, tout juste supérieure au rendement des Sabres de 2013-2014.
 
En quatrième place, il faut retourner un peu plus en arrière, car ce sont les Blackhawks de Chicago de 1953-1954 qui occupent cette position, ayant marqué 133 buts en 70 rencontres, une moyenne de 1,90 par partie.
 
Deux équipes ont eu une moyenne de 2,00 buts par match
 
Les Blue Jackets de Columbus ont marqué 164 buts en 82 matchs, lors de la saison 2001-2002, une moyenne d'exactement 2,00 buts par rencontre.
 
Les Red Wings de Detroit ont fait leur entrée dans ce groupe de médiocrité sur ce plan, eux qui lors de l'actuelle saison 2019-2020, qui est terminée, n'ont marqué que 142 buts en 71 matchs disputés, une moyenne également de 2,00 buts par rencontre.
 
Deux autres formations n'ont pas fait beaucoup mieux, les Coyotes de 2014-2015 et aussi l'Avalanche du Colorado de 2016-2017, n'ont marqué que 165 buts dans leurs 82 matchs réguliers, une moyenne de 2,01 buts par partie.
 
Une équipe avec une moyenne inférieure à 1,00 but par match !
 
Dans les calendriers de moins de 70 rencontres, il faut souligner la médiocrité absolue des Blackhawks de Chicago de 1928-1929, eux qui n'avaient marqué que 33 buts en 44 parties, une moyenne de 0,75 but par rencontre, leur fiche globale ayant été de 7-29-8.
 
C'est la seule équipe à avoir présenté une moyenne inférieure à 1,00 but par match, alors que les Pirates de Pittsburgh de cette même saison 1928-1929, avaient été très faibles, ne marquant que 46 buts en 44 parties, une moyenne de 1,05 par partie.
 
Lors de cette saison 1928-1929, d'autres équipes ont connu des difficultés à ce chapitre, car les Americans de New York n'avaient marqué que 53 buts en 44 parties, une moyenne de 1,20 par rencontre, alors que les Sénateurs (1) d'Ottawa avaient fait mouche en seulement 54 occasions dans leurs 44 parties, une moyenne de 1,23 par rencontre.
 
LES PIRES ATTAQUES DE L'HISTOIRE DE LA LIGUE NATIONALE DE HOCKEY
ÉQUIPE-SAISON-PJ-FICHE-BUTS-MOY.
Sabres de Buffalo, 2013-2014-82-21-51-(10)-150 (1,83)
Lightning de Tampa Bay, 1997-1998-82-17-58-10-151 (1,84)
Sabres de Buffalo, 2014-2015-82-23-51-(8)-153 (1,87)
Blackhawks de Chicago, 1953-1954-70-12-51-7-133 (1,90)
Blue Jackets de Columbus, 2001-2002-82-22-47-8-(5)-164 (2,00)
Red Wings de Detroit, 2019-2020-71-17-49-(5)-142 (2,00)
Coyotes de l'Arizona, 2014-2015-82-24-50-(8)-165 (2,01)
Avalanche du Colorado, 2016-2017-82-22-56-(4)-165 (2,01)
(N.B.: les chiffres entre parenthèses indiquent le total des revers en prolongation et en tirs de barrage.)