Les Huskies de Rouyn-Noranda sont inépuisables. Ils ont marqué 10 buts en 3e période et en ont alloué un seul, à ce grand tournoi où ils n’ont pas volé leur première coupe Memorial, eux qui s’étaient inclinés en finale en 2016.

 

Fidèles à leur habitude à ce tournoi de 2019, ils ont remonté la pente. Ils ont entamé la 3e période de la finale sur un pied d’égalité mais ont inscrit deux buts sans riposte, pour l’emporter 4-2 sur Halifax, devant une foule en partie acadienne de 10 595 personnes.

 

Les Huskies ont déjoué la loi de la moyenne, récoltant un 8e gain en 10 matches aux dépens des Mooseheads en 2019, dont une défaite en 2e prolongation en finale pour la Coupe du Président. Les 9 autres duels se sont décidés en temps régulier. Les Huskies ont accumulé 46 buts et en ont accordé 31 face aux finalistes, dirigés par le fin stratège Éric Veilleux.

 

L’entraîneur-chef et directeur général Mario Pouliot empochait son 2e titre national junior majeur. Il devient le premier à mériter la coupe deux ans de suite avec des formations différentes. L’an dernier, c’était à la barre des Titans d’Acadie-Bathurst. Il est seulement le second à s’en emparer deux années d’affilée, Turk Broda ayant réussi le coup en 1955 et 1956 à la tête des Marlboros de Toronto qui avaient vaincu les Pats de Regina en finale. Broda avait gardé les buts des Maple Leafs de Toronto de 1936-1937 à 1951-1952, conservant une moyenne à vie de 2,53 en 629 parties régulières dans la LNH.

 

Les Huskies, doubles couronnés de la LHJMQ, ferment les livres avec une fiche formidable de 79-12-1-1 : 438 buts contre 198. Ils ont remporté 25 victoires de suite cette saison, et ont établi un nouveau record de 59 triomphes en 68 parties. En fait, ils viennent de remporter la triple couronne de la Ligue canadienne de hockey, puisqu'ils ont la meilleure fiche des 60 équipes pour la saison, la meilleure fiche des séries et la meilleure fiche du tournoi national. Bravo à la ville de Rouyn-Noranda : elle a une équipe en or!

 

Remontée de quatre buts

 

Joël Teasdale a réalisé le 2e filet de Rouyn-Noranda pour créer l’égalité au 2e vingt. Il s’est emparé d’une rondelle que lui a refilée avec son patin le tenace Tyler Hinam derrière le filet, pour surgir avec célérité devant un Alexis Gravel qui a manqué de temps de réaction.

 

Le meilleur marqueur des séries de la LHJMQ a obtenu le plus grand nombre de lancers (21) à ce tournoi, en plus de 4 buts 1 aide +4 en 5 parties. On lui a remis le trophée du joueur par excellence de la compétition. Il était le 2e buteur.

 

Auparavant Benoit-Olivier Groulx avait participé aux deux buts des Mooseheads enfilés par Samuel Asselin et le franc-tireur Raphaël Lavoie, donnant les devants 2-0 à son équipe. Mais par la suite, les Huskies ont inscrit 4 buts sans riposte pour se sauver avec les honneurs de la guerre. La passe de Groulx télégraphiée à Lavoie lui a permis de s’échapper devant le portier Samuel Harvey, auquel il a servi une tasse de café bien fumant.

 

Peu après cependant, Félix Bibeau a rétréci l’écart sur une passe du capitaine Rafaël Harvey-Pinard, qui a mérité la 1re étoile du match en raison de son différentiel de +2 et de ses 5 lancers au but, le plus haut total égal à Lavoie, la 2e étoile, qui évoluait dans le camp des vaincus.

 

En 3e période, Peter Abbandonato a inscrit un but rappelant celui de Bobby Orr, le plus grand défenseur de tous les temps, en finale pour cette même coupe en 1966, alors que son équipe, les Generals d’Oshawa, s’était inclinée 4-2 en finale 4 de 7 devant les Oil Kings d’Edmonton. Abbandonato a subi un croc-en-jambe et il a réalisé le but victorieux en tombant sur la glace, décochant tout de même sur le ventre un tir dans la lucarne impossible à arrêter.

 

Jakub Lauko, qui a commencé le tournoi sur le 3e trio et l’a conclu sur le 1er, a effectué la passe au joueur de centre pour se propulser au sommet des pointeurs (8) et des passeurs (6) de ce tournoi. Il a devancé au final par un point Nick Suzuki, qui avec 3 buts 4 passes en 4 matches précède le défenseur Sean Durzi (2 buts 5 passes). Félix Bibeau, qui domine les francs-tireurs avec 5 buts 1 aide, termine en 4e position.

 

Notons qu’Abbandonato a participé au but d’assurance de Vincent Marleau, un joueur de 3e trio, deux minutes plus tard, pour clore son année 2018-2019 avec une récolte de 143 points, seulement devancé par Nick Suzuki et ses 146 points au Canada. Son différentiel de +3 à la confrontation finale le place à +85, à un du meneur au Canada, le défenseur Brayden Pachal (Prince Albert). Justin Bergeron des Huskies, auteur de 2 passes, termine 3e avec un différentiel de +81.

 

Abbandonato est aussi le meilleur fabricant de jeux au pays, avec 106 mentions d’assistance en 87 parties. Champion marqueur de la saison de la LHJMQ, il était déjà le meilleur passeur au pays (82 aides) avant les séries. Le hockeyeur de 21 ans a réalisé ses exploits malgré une mononucléose. Parions qu’une équipe de la LNH l’invitera à son camp d’entraînement à l’automne.

 

Bergeron, qui formait la paire avec l’excellent Noah Dobson, a récolté la 3e étoile de cette finale. Le jeune arrière de 18 ans conclut sa campagne avec 24 buts 56 passes, pour 80 points +81 et 310 lancers en 89 parties. Un but et quatre passes de moins que Dobson, qui a accumulé ses 85 points en 86 parties. Dobson remportait lui aussi sa 2e coupe Memorial d'affilée au sein de deux troupes différentes. Il jouait pour Pouliot et le Titan l'année passée. Il a ainsi gagné une coupe pour l'Acadie et une autre pour le Québec, qu'on dit la Belle Province.

 

En comparaison de ces deux défenseurs, Josh Brook, une perle du Tricolore, cet hiver a amassé 16 buts 65 aides 81 points en 75 parties et +29, avec 216 tirs, sauf que 7 de ses parties ont eu lieu dans l’Américaine avec le Rocket de Laval. Bergeron n’a que 18 ans et Brook, 19 ans comme Dobson.

 

Bergeron, un Magogois qui sera repêché en juin, a un bel avenir devant lui. Future Considerations le situe 90e sur sa longue liste, et la centrale de recrutement de la LNH le classe 156e en Amérique du Nord, mais avec les séries qu’il vient de connaître dans la LHJMQ, il sera sélectionné bien avant cela. Non seulement le défenseur gauche (avis aux Canadiens!) a 3 aides en 5 parties au tournoi, mais ses 14 lancers le situent au 9e rang de la compétition juste après Maxim Trépanier des Mooseheads, qui en a 14 en une partie de moins.

 

Teasdale, qui a son contrat en poche avec le CH, a haussé sa production de l’année à 61 buts 58 aides 119 points en 91 parties, +59 et 391 lancers. Meilleur buteur des Huskies dans cette année record. Et 2e pointeur juste devant son capitaine, Harvey-Pinard (54 buts et 118 points +61), Bibeau finissant 4e (47 buts, 104 points +50) et l’ailier droit Alex Beaucage obtenant la 5e production (45 buts, 97 points +47 en 89 parties à 17 ans!).

 

Les joueurs qui ont réussi le plus de lancers ont été : Bibeau et Teasdale, 21; suivis de Suzuki et Lauko avec 18; Noah Dobson et Harvey-Pinard, 16 lancers chacun; enfin, Isaac Ratcliffe, à 15. Samuel Régis de Rouyn-Noranda (+8) a le meilleur différentiel, devant Abbandonato (+6) et Harvey-Pinard (+5).

 

Chez les gardiens, Alexis Gravel a conservé une moyenne de 2,78 et un rendement de ,918 suivi d’Anthony Popovich du Storm (3,27 et ,896), de Harvey (3,40 et ,888) et d’Ian Scott (4,36 et ,860). Mais Harvey a 4 victoires, 1 défaite et la coupe!

 

Ceux qui ont le plus produit à Halifax en 2018-2019

 

Samuel Asselin CG 5’10 et 185 lb 20 ans

48-38 = 86 en 69 PJ +50 et 205 tirs

Séries 9-8 = 17 -4 en 22 PJ 50 lancers 

Memorial 3-2 (1 BAN) et 14 lancers en 4 PJ

TOTAL : 60-48 = 108 pts +46 et 269 tirs 95 PJ

 

Raphaël Lavoie AD 6’4 et 198 lb 18 ans

32-41 = 73 en 62 PJ +36 et 206 tirs

Séries 20-12 = 32 -3 et 108 lancers en 23 PJ 1er lancers et buts, 2e points

Memorial 2-1 et 17 lancers en 4 PJ

TOTAL : 54-54 = 108 pts +33 et 331 tirs 89 PJ

 

Arnaud Durandeau AG 6’ 183 lb 20 ans

38-35 = 73 en 68 PJ +29 et 209 lancers

Séries 10-10 = 20 en 23 +9 et 77 lancers

Memorial 1-2 +1 et 6 lancers en 4 PJ

TOTAL : 49-47 = 96 pts +39 et 292 tirs 95 PJ

 

Benoit-Olivier Groulx CG 6’2 et 194 lb 19 ans

31-49 = 80 + 37 et 180 lancers en 65 PJ

Séries 4-8 = 12 +3 et 37 lancers en 10 PJ

Memorial 1-3 (1 AAN) +3 et 10 lancers

TOTAL : 36-60 = 96 pts +43 et 227 tirs 79 PJ

 

capitaine Antoine Morand CG  5’11 et 185 lb 20 ans

22-48 = 70 pts en 62 PJ +36 et 152 lancers

Séries 5-10 = 15 + 1 et 41 tirs en 23 PJ

Memorial 3-1 + 2 et 9 lancers en 4 PJ

TOTAL : 30-59 = 89 pts +39 et 202 lancers 89 PJ

 

Jared McIsaac DG 6’1 et 191 lb 19 ans

16-46 = 62 pts +33 et 179 tirs 53 PJ

Séries 2-14 + 6 et 47 lancers en 22 PJ

Jr mondial (20 ans) 1 aide +4 et 7 tirs en 4 PJ moy 12;20 (18;33 2e vs Rép. tchèque)

Memorial 1 aide +2 et 9 tirs

TOTAL : 18-62 = 80 pts +41 et 242 tirs83 PJ

 

Keith Getson CG 5’11 et 195 lb 21 ans

29-27 +24 et 196 lancers en 68 PJ

Séries 7-8 +1 et 72 tirs en 23 PJ

Memorial 3 aides -1 et 6 lancers en 4 PJ

TOTAL : 36-38 = 74 +24 et 274 lancers 95 PJ

 

Maxim Trépanier AG 5’11 et 175 lb 20 ans

18-22 = 40 +5 et 99 tirs en 37 PJ

6-14 = 20 + 5 et 49 lancers en 22 PJ

Memorial 1-5 = 6 pts +1 et 14 lancers 4 PJ

Total : 25-41 = 66 pts +11 et 162 lancers 63 PJ

 

Justin Barron DD 6’2 et 187 lb 17 ans

9-32 = 41 pts + 42 et 142 lancers 68 PJ

Séries 2-11 +6 et 41 tirs en 23 PJ

Memorial 1 aide +2 et 3 tirs 4 PJ

TOTAL : 11-44 = 55 pts +50 et 186 tirs 95 PJ

 

Jake Ryczek DD 5’11 et 185 lb 21 ans

9-24 = 33 +33 et 133 lancers 51 PJ

0-13 +5 et 45 lancers 23 PJ

Memorial 1 BAN 1 AAN -1 et 15 tirs 4 PJ

TOTL : 10-38 = 48 pts +37 et 193 lancers 78 PJ

 

Xavier Parent AG 5’7 et 165 lb 18 ans

15-19 = 34 pts et 130 lancers 67 PJ

Séries 4-2 + 3 et 59 tirs en 23 PJ

Memorial 1 but -1 et 5 tirs en 4 PJ

TOTAL : 20-21 = 41 +2 et 194 lancers en 94 PJ