Depuis très longtemps, les Kings de Los Angeles doivent exceller en défense et ne pas concéder plus de quatre buts dans un match, car c'est une défaite assurée à ce chapitre.
 
En effet, la formation dirigée par Todd McLellan, qui présente un dossier de 0-9-1 dans ses 10 matchs où elle a concédé cinq buts ou plus cette saison, n'a pas réussi à remporter une victoire dans ces circonstances dans ses 93 dernières parties régulières, ayant un rendement de 0-81-12 à ce chapitre !
 
Son dernier gain sur ce plan remonte au 21 janvier 2009, alors qu'elle avait vaincu l'Avalanche du Colorado (6-5), au Pepsi Center, un match dans lequel elle avait pris une avance de 6-2, avant de concéder trois buts sans riposte pour se sauver avec le gain, le gardien Jonathan Quick ayant réalisé 36 arrêts sur 41 tirs.
 
À domicile, son dernier gain dans ces circonstances remonte au 10 novembre 2007 (6-5), en prolongation, face aux Stars de Dallas, une sécheresse de plus de 12 ans.
 
En incluant les séries éliminatoires, où ils sont 0-8-0 depuis 2008, cela leur fait un rendement de 0-89-12 dans leurs 101 derniers matchs où ils concédé plus de quatre buts à leurs adversaires.
 
Ils sont 0-15-0 dans leurs 15 dernières rencontres éliminatoires à ce chapitre, eux dont le dernier gain remonte au 29 avril 1993 (9-6), face aux Flames de Calgary, au Great Western Forum de Los Angeles, dans la demi-finale de la section Conn Smythe, lors de la première ronde.
 
LES MATCHS OÙ LES KINGS ONT CONCÉDÉ CINQ BUTS OU PLUS
(SAISON RÉGULIÈRE)
2008-2009 (FIN 3-0-2-1)
21 janvier 2009-Los Angeles 6 au Colorado 5 (dernier gain)
15 février 2009-Los Angeles 6 à Atlanta 7 (fus.)
21 février 2009-Arizona 6 à Los Angeles 3
3 mars 2009-Los Angeles 4 à Columbus 5
2009-2010 (6-0-5-1)
3 octobre 2009-Phoenix 6 à Los Angeles 3
15 octobre 2009-Los Angeles 2 à Detroit 5
13 novembre 2009-Los Angeles 0 à Atlanta 7
21 novembre 2009-Calgary 5 à Los Angeles 2
5 décembre 2009-St. Louis 5 à Los Angeles 4 (fus.)
19 janvier 2010-San Jose 5 à Los Angeles 1
(2010-2011) (8-0-8-0)
15 novembre 2010-Los Angeles 3 à San Jose 6
17 novembre 2010-Columbus 5 à Los Angeles 3
16 décembre 2010-St. Louis 6 à Los Angeles 4
29 décembre 2010-Los Angeles 3 à Phoenix 6
30 décembre 2010-Philadelphie 7 à Los Angeles 4
6 janvier 2011-Los Angeles 2 à Nashville 5
28 février 2011-Detroit 7 à Los Angeles 4
4 avril 2011-Los Angeles 1 à San Jose 6
(2011-2012) (4-0-1-3)
17 décembre 2011-Los Angeles 2 à Detroit 8
12 janvier 2012-Dallas 5 à Los Angeles 4 (fus.)
21 février 2012-Los Angeles 4 à Phoenix 5 (fus.)
5 avril 2012-San Jose 6 à Los Angeles 5 (fus.)
(2012-2013) (6-0-6-0)
19 janvier 2013-Chicago 5 à Los Angeles 2
2 février 2013-Los Angeles 4 à Anaheim 7
2 mars 2013-Los Angeles 2 à Vancouver 5
7 mars 2013-Dallas 5 à Los Angeles 2
12 mars 2013-Phoenix 5 à Los Angeles 2
9 avril 2013-Los Angeles 1 à Dallas 5
(2013-2014) (6-0-6-0)
4 octobre 2013-Los Angeles 3 à Winnipeg 5
15 octobre 2013-Los Angeles 1 à Tampa Bay 5
23 décembre 2013-Dallas 5 à Los Angeles 2
2 janvier 2014-Los Angeles 0 à St. Louis 5
21 janvier 2014-Los Angeles 3 à Columbus 5
3 février 2014-Chicago 5 à Los Angeles 3
(2014-2015) (9-0-6-3)
31 octobre 2014-Los Angeles 2 à Detroit 5
12 novembre 2014-Los Angeles 5 à Anaheim 6 (fus.)
22 novembre 2014-Los Angeles 4 à Dallas 5
12 décembre 2014-Los Angeles 2 à Montréal 6
16 décembre 2014-Los Angeles 2 à St. Louis 5
3 janvier 2015-Los Angeles 6 à Nashville 7 (pro.)
10 janvier 2015-Winnipeg 5 à Los Angeles 4 (fus.)
14 janvier 2015-New Jersey 5 à Los Angeles 3
1 mars 2015-Los Angeles 2 à Winnipeg 5
(2015-2016) (8-0-8-0)
7 octobre 2015-San Jose 5 à Los Angeles 1
14 décembre 2015-Los Angeles 3 à Ottawa 5
19 décembre 2015-Los Angeles 0 à Toronto 5
22 décembre 2015-San Jose 5 à Los Angeles 3
16 janvier 2016-Ottawa 5 à Los Angeles 3
11 février 2016-Los Angeles 2 à Islanders de NY 5
21 mars 2016-Los Angeles 2 à Nashville 5
28 mars 2016-Los Angeles 2 à San Jose 5
(2016-2017) (9-0-7-2)
18 octobre 2016-Los Angeles 3 au Minnesota 6
4 décembre 2016-Montréal 5 à Los Angeles 4 (fus.)
13 décembre 2016-Los Angeles 3 à Buffalo 6
9 janvier 2017-Dallas 6 à Los Angeles 4
5 février 2017-Los Angeles 0 à Washington 5
7 février 2017-Los Angeles 0 à Tampa Bay 5
16 février 2017-Arizona 5 à Los Angeles 3
27 février 2017-Los Angeles 4 au Minnesota 5 (pro.)
19 mars 2017-Los Angeles 2 à Calgary 5
(2017-2018) (7-0-7-0)
9 novembre 2017-Tampa Bay 5 à Los Angeles 2
12 décembre 2017-Los Angeles 1 au New Jersey 5
23 janvier 2018-Los Angeles 2 à Vancouver 6
1 février 2018-Los Angeles 0 à Nashville 5
13 février 2018-Los Angeles 3 en Caroline 7
3 mars 2018-Chicago 5 à Los Angeles 3
10 mars 2018-St. Louis 7 à Los Angeles 2
(2018-2019) (17-0-16-1)
13 octobre 2018-Los Angeles 1 à Ottawa 5
18 octobre 2018-Islanders 7 à Los Angeles 2
20 octobre 2018-Buffalo 5 à Los Angeles 1
1 novembre 2018-Philadelphie 5 à Los Angeles 2
13 novembre 2018-Toronto 5 à Los Angeles 1
17 novembre 2018-Los Angeles 3 à Nashville 5
21 novembre 2018-Colorado 7 à Los Angeles 3
6 décembre 2018-New Jersey 6 à Los Angeles 3
3 janvier 2019-Tampa Bay 6 à Los Angeles 2
19 janvier 2019-Los Angeles 1 au Colorado 7
9 février 2019-Los Angeles 4 à Boston 5 (pro.)
11 février 2019-Los Angeles 4 à Washington 6
23 février 2019-Los Angeles 1 en Floride 6
26 février 2019-Los Angeles 1 en Caroline 6
26 mars 2019-Los Angeles 4 à Edmonton 8
1 avril 2019-Calgary 7 à Los Angeles 2
5 avril 2019-Los Angeles 2 à Anaheim 5
(2019-2020) (10-0-9-1)
5 octobre 2019-Los Angeles 5 à Edmonton 6
9 octobre 2019-Los Angeles 2 à Vancouver 8
13 octobre 2019-Vegas 5 à Los Angeles 2
24 octobre 2019-Los Angeles 2 à St. Louis 5
26 octobre 2019-Los Angeles 1 au Minnesota 5
27 octobre 2019-Los Angeles 1 à Chicago 5
30 octobre 2019-Vancouver 5 à Los Angeles 3
14 décembre 2019-Los Angeles 4 à Pittsburgh 5 (fus.)
6 février 2010-Los Angeles 3 à Islanders de NY 5
18 février 2010-Los Angeles 3 à Winnipeg 6
(SÉRIES ÉLIMINATOIRES)
(1992-1993) (0-2-0 FIN)
29 avril 1993-Calgary 6 à Los Angeles 9 (dernier gain en éliminatoires)
2 mai 1993-Los Angeles 2 à Vancouver 5
9 mai 1993-Vancouver 7 à Los Angeles 2
(1997-1998) (1-0-1-0)
23 avril 1998-Los Angeles 3 à St. Louis 8
(1999-2000) (1-0-1-0)
15 avril 2000-Los Angeles 5 à Detroit 8
(2000-2001) (2-0-2-0)
11 avril 2001-Los Angeles 3 à Detroit 5
9 mai 2001-Los Angeles 1 au Colorado 5
(2001-2002) (1-0-1-0)
20 avril 2002-Los Angeles 3 au Colorado 5
(2009-2010) (2-0-2-0)
21 avril 2010-Vancouver 6 à Los Angeles 4
23 avril 2010-Los Angeles 2 à Vancouver 7
(2010-2011) (2-0-2-0)
19 avril 2011-San Jose 6 à Los Angeles 5 (pro.)
21 avril 2011-San Jose 6 à Los Angeles 3
(2013-2014) (3-0-3-0)
17 avril 2014-Los Angeles 3 à San Jose 6
20 avril 2014-Los Angeles 2 à San Jose 7
28 mai 2014-Los Angeles 4 à Chicago 5 (2e pro.) 
(2015-2016) (1-0-1-0)
22 avril 2016-San Jose 6 à Los Angeles 3
-------------------------------------------
Les Kings de Los Angeles en arrachent encore cette saison
 
Après avoir connu une saison difficile en 2018-2019, les Kings de Los Angeles connaissent encore plus de problèmes à triompher cette saison.
 
En effet, la formation dirigée par Todd McLellan, qui n'avait pu faire mieux qu'un dossier de 31-42-9 pour 71 points dans ses 82 matchs disputés l'an dernier, présente un rendement de 22-35-6 pour 50 points en 63 matchs et elle occupe le 15e et dernier rang de l'Association de l'Ouest et la 30e place au classement général.
 
Les Kings ont été surclassés 203-156 (plus 47) au chapitre des buts marqués-concédés et leur attaque se retrouve au 30e rang, alors que leur défense est en 25e position, rien de très reluisant. 
 
Soulignons qu'après 63 rencontres l'an dernier, les Kings avaient un dossier de 23-33-7 pour 53 points, trois de plus que leur présente fiche.
 
Deux façons différentes de gagner la Coupe Stanley
 
Après avoir remporté deux fois la Coupe Stanley, en 2011-2012 et 2013-2014 et atteint la finale de l'Association de l'Ouest en 2012-2013, les Kings n'ont pas été en mesure de connaître autant de succès par la suite et ils ont raté les séries éliminatoires trois fois dans les cinq dernières saisons depuis 2014-2015 et pis, ils ont été éliminés dès la première ronde dans leurs deux participations, en cinq matchs (1-4), face aux Sharks de San Jose en 2015-2016 et en quatre matchs (0-4), contre les Golden Knights de Vegas en 2017-2018.
 
Ce qui frappe le plus dans les deux conquêtes de La Coupe Stanley par les Kings de Los Angeles est le fait qu'elles furent remportées de façon totalement différente.
 
En 2011-2012, l'équipe qui avait terminé au huitième rang dans l'Association de l'Ouest, avait remporté ses quatre séries (prenant une avance de 3-0 après trois matchs dans les quatre séries), tout en n'ayant pas l'avantage de la patinoire dans les quatre occasions et c'est avec un gardien extraordinaire, Jonathan Quick et une défense hermétique, ne concédant que 30 buts en 20 parties, une extraordinaire moyenne de 1,50 par rencontre, que les Kings avaient gagné l'honneur pour la première fois de leur histoire, car l'attaque n'avait marqué que 57 buts, une moyenne de 2,85 buts par match.
 
En 2013-2014, ce fut différent, car les Kings avaient eu une fiche de 16-10 dans leurs 26 matchs en éliminatoires, remportant leurs trois premières séries dans la limite de sept matchs (4-3) et la finale de la Coupe Stanley, en cinq matchs (4-1), face aux Rangers de New York et c'est l'attaque qui avait fait la différence, car elle avait réussi 88 buts, une moyenne de 3,39 buts par match, alors que le gardien Jonathan Quick avait été plus généreux qu'en 2011-2012, la défense concédant 70 buts, une moyenne de 2,69 buts par rencontre.
 
Lors de la saison 2014-2015, les Kings avaient connu une saison satisfaisante, mais leur fiche de 40-27-15 pour 95 points en 82 matchs n'avait pas été suffisante pour leur permettre de participer aux éliminatoires, terminant en quatrième place de la section Pacifique et en neuvième place de l'Association de l'Ouest, à seulement deux points des Flames de Calgary (97 points), qui avaient terminé au 3e rang de la section Pacifique.
 
Tout indique que le changement d'entraîneur-chef n'aura pas eu les résultats souhaités, car Todd McLellan n'a pas réussi à présenter une meilleure fiche que ceux qui occupaient ce poste l'an dernier, John Stevens (4-8-1 en 13 matchs) et Willie Desjardins (27-34-8 en 69 rencontres).
 
Avec 19 rencontres à disputer, les Kings vont rater les séries éliminatoires pour la deuxième fois de suite, une première depuis la séquence de six saisons de suite de 2002-2003 à 2008-2009, excluant la saison annulée de 2004-2005.
 
Dommage, ils vont disputer beaucoup de matchs au Staples Center
 
Ce qui est dommage pour les Kings, c'est qu'ils vont disputer la majeure partie de leurs rencontres devant leurs partisans d'ici la fin de la saison.
 
Avec une fiche de 3-2-1 dans leurs six derniers matchs, ils vont tenter de terminer la saison en beauté, eux qui reçoivent ce soir, les puissants Penguins de Pittsburgh (qui sont 0-3-0 dans leurs trois derniers matchs) et qui vont disputer pas moins de 13 de leurs 19 dernières parties devant leurs partisans, au Staples Center et cela va inclure une séquence de neuf matchs locaux consécutifs, du 5 au 22 mars 2020.
 
Les Kings ne doivent pas ouvrir le jeu, car ils ne gagnent presque jamais lorsqu'ils concèdent plus de trois buts dans un match, ayant un rendement de 2-21-3 dans leurs 26 rencontres où ils ont été victimes de quatre buts ou plus, dont 0-9-1 dans les 10 matchs avec cinq filets concédés ou plus.
 
La période de reconstruction risque d'être difficile à supporter pour les amateurs de cette équipe lors des prochaines saisons, car un retour au succès dans les séries éliminatoires semble très loin.