Même si le Canadien de Montréal se retrouve au premier rang de sa division et du classement général, il ne faut pas croire que tout est positif, car certaines statistiques sont plus ou moins à la hauteur, dont celles sur les mises en jeu.
 
En effet, la formation dirigée par Claude Julien, qui domine le circuit (à égalité avec les Golden Knights de Vegas et les Maple Leafs de Toronto) avec une fiche de 4-0-2 pour 10 points après ses six premiers matchs, en a arraché au chapitre des mises en jeu, elle qui se retrouve aussi loin que la 27e position, ayant une faible efficacité de 45,71%, n'ayant remporté que 160 de ses 350 confrontations avec ses adversaires.
 
Dans ses six premiers matchs, le Canadien n'a triomphé que deux fois sur ce plan, les deux contre les Canucks de Vancouver, ayant eu un rendement de 53,57% (30 gains en 56 occasions), lors du revers de 6-5, en tirs de barrage de mercredi dernier et lors du gain de 7-3 de jeudi dernier, ayant eu une fiche de 50,79%, remportant 32 de ses 63 confrontations.
 
Lors de deux des six rencontres, le CH a été lamentable, ayant eu une fiche inférieure à 40,00% sur ce plan, 39,62% (21 gains en 53 occasions), lors du gain de 5-1, face aux Oilers d'Edmonton, le 16 janvier et sa pire fiche fut celle de samedi soir, alors qu'il n'a pu faire mieux qu'un rendement de 39,34% (24 gains en 37 occasions), dans le gain de 5-2, face aux Canucks de Vancouver et ce fut pénible à compter de la deuxième période, car après avoir eu un rendement de 54,55% (12 gains en 22 tentatives), lors du premier vingt, le CH n'a pu faire mieux qu'un rendement de 12 en 39 (30,77%), lors des 40 dernières minutes de jeu, dont un minable 15,79%, lors de la troisième période, ne remportant que trois de ses 19 confrontations, alors que le jeu était devenu plus serré et que les Canucks avaient réussi à créer l'égalité avec deux buts.
 
Il y a seulement quatre équipes qui ont un rendement pire que celui du Tricolore, les Capitals de Washington (45,03%, en 28e place), le Wild du Minnesota (45,01%, en 29e position), les Rangers de New York (44,16%, en 30e) et les Devils du New Jersey (40,77%, en 31e)
 
Soulignons que l'an dernier, le Canadien avait terminé au 14e rang du circuit, en présentant un rendement respectable de 50,08%, remportant 2303 de ses 4599 confrontations avec ses adversaires.
 
Les Rangers de New York avaient terminé au dernier rang, affichant un rendement de 46,359%, remportant 1891 de leurs 4079 mises en jeu, tout juste derrière les Sabres de Buffalo (30e), qui avaient eu une efficacité de 46,395%, remportant 1892 de leurs 4078 mises en jeu.
 
Les Devils du New Jersey avaient également été médiocres, ayant eu un rendement de 46,538%, remportant 1963 de leurs 4218 confrontations.
 
Sur le plan individuel parmi les quatre joueurs de centre du CH, c'est Phillip Danault qui domine, ayant un rendement de 52,08%, gagnant 50 de ses 96 confrontations, alors que Jesperi Kotkaniemi est en deuxième place, ayant un rendement de 47,46%, remportant 28 de ses 59 tentatives.
 
Nick Suzuki a un rendement de 43,96%, ayant une fiche de 40 gains en 91 occasions et Jake Evans est en quatrième place avec un rendement semblable (43,94%), remportant 29 de ses 66 confrontations.
 
Les deux prochains matchs du Canadien auront lieu au Centre Bell, jeudi et samedi, face aux Flames de Calgary, une autre équipe qui en arrache sur le plan des mises en jeu en ce début de saison, ayant un rendement de 46,26% (99 gains en 214 tentatives), au 24e rang du circuit, lors de leurs quatre premiers matchs, eux qui vont recevoir mardi soir, face aux Maple Leafs de Toronto, avant de voyager vers Montréal.
 
On sait que de remporter les mises en jeu devient très important dans les matchs serrés, car plus spécialement pour les unités spéciales, dans les zones offensives et défensives.
 
LES SIX PREMIERS MATCHS DU CANADIEN EN 2020-2021
13 janvier 2021-Montréal 4 à Toronto 5 (pro.) (63-29-34) (46,03%)
16 janvier 2021-Montréal 5 à Edmonton 1 (53-21-32) (39,62%)
18  janvier 2021-Montréal 3 à Edmonton 1 (54-24-30) (44,44%)
20 janvier 2021-Montréal 5 à Vancouver 6 (fus.) (56-30-26) (53,57%)
21  janvier 2021-Montréal 7 à Vancouver 3 (63-32-31) (50,79%)
23 janvier 2021-Montréal 5 à Vancouver 2 (61-24-37) (39,34%)
 
LES DÉTAILS SUR LES MISES EN JEU
TOTAUX DE LA SAISON: 350-160-190 (45,71%)
À FORCES ÉGALES: 267-124-143 (46,44%)
EN AVANTAGE NUMÉRIQUE: 37-17-20 (45,95%)
EN DÉSAVANTAGE NUMÉRIQUE: 46-19-27 (41,30%)
EN ZONE OFFENSIVE: 119-59-60 (49,58%)
EN ZONE NEUTRE: 112-52-60 (46,43%)
EN ZONE DÉFENSIVE: 119-49-70 (41,12%)
 
LES JOUEURS SUR LES MISES EN JEU
(JOUEURS DE CENTRE)
Phillip Danault (96-50-46) (52,08%)
Jesperi Kotkaniemi (59-28-31) (47,46%) 
Nick Suzuki (91-40-51) (43,96%)
Jake Evans (66-29-37) (43,94%)
(AUTRES JOUEURS)
Artturi Lehkonen (3-2-1) (66,67%) 
Brendan Gallagher (10-6-4) (60,00%)
Tomas Tatar (4-2-2) (50,00%) 
Jonathan Drouin (3-1-2) (33,33%) 
Tyler Toffoli (10-2-8) (20,00%)
Josh Anderson (1-0-1) (0,00%)  
Paul Byron (3-0-3) (0,00%) 
Joel Armia (4-0-4) (0,00%)