Les Mooseheads de Halifax ont dû manger du lion après la 1re période. Dominés 2-0, ils ont attaqué la 2e période en force, Benoit-Olivier Groulx réduisant l’écart avec un lancer franc de l’enclave à la gauche de Samuel Harvey après 48 secondes de jeu.

 

La foule devenue silencieuse au 1er vingt a manifesté sa joie et s’est remise à encourager gaiement l’équipe locale. Puis Durandeau a nivelé la marque dans la 8e minute et le capitaine Antoine Morand a semé l’hystérie avec 43 secondes à écouler, sur un jeu de puissance, pour procurer les devants à Halifax qui tentait de remporter ses 3 victoires pour mettre toutes les chances de son côté en finale pour la coupe Memorial.

 

Ce fut suffisant même si les Huskies ont renversé la vapeur en 3e période, le joueur de profondeur William Rouleau portant la marque à 3-3 avec son seul point et tir de l’événement. Puis Jakub Lauko a inscrit le filet victorieux des Huskies à 54,5 secondes de la fin de la 3e période, sur un magnifique lancer du poignet. Lauko s’est sauvé avec la 3e étoile, lui qui a 1 but 1 passe +1 et 5 lancers.

 

En a résulté une triple égalité en tête. Si Rouyn-Noranda avait gagné 5-4 au lieu de 4-3, Guelph serait passé directement en finale. On marchait sur des œufs dans les dernières secondes.

 

On a décerné la première étoile à Peter Abbandonato pour sa passe sur le 2e but des Huskies, réalisé par Joël Teasdale. Il a également tiré 3 fois au but. Benoit-Olivier Groulx récoltait la 2e étoile (1 but +2 et 3 lancers).

 

Teasdale et le défenseur Noah Dobson ont dirigé 7 lancers sur Alexis Gravel, qui a stoppé 36 rondelles, 12 de plus que Samuel Harvey des Huskies, qui a été beaucoup moins occupé.

 

Arnaud Durandeau a le mieux paru dans le camp des Mooseheads avec 1 but 1 aide +2 et 2 lancers. Alexis Arsenault a récolté ses deux premiers points du tournoi, deux aides (et +2).

 

Vendredi soir, les Huskies tenteront de venger leur seule défaite du tournoi, en demi-finale contre le Storm de Guelph qui les avait vaincus 5-2 sans trop de misère.

 

Éric Veilleux, l’entraîneur-chef de l’équipe hôtesse, tentera dimanche soir de devenir le premier à diriger deux équipes hôtesses vers le titre national junior, en 101 ans d’histoire.

 

Durzi demeure le meilleur pointeur

 

Le défenseur de Guelph Sean Durzi (2-5 +5 et 9 tirs) demeure au sommet des marqueurs avec 7 points, un de plus que Maxim Trépanier des Mooseheads (1-5 +2 et 12 tirs), qui est égal en tête pour les passes.

 

Nick Suzuki (3-2 +5 et 18 lancers) est descendu au 3e rang, égal à son coéquipier Alexey Toropchenko (3-2 et 7 tirs), tout juste devant Lauko (2-3 +3 et 10 tirs) et Noah Gregor (2-3 et 10 lancers), des Raiders.

 

Le capitaine des Huskies Antoine Morand (3-1 +4 et 8 tirs) occupe le 7e rang et a le plus de buts égal à Suzuki et Toropchenko. L’ailier gauche de Suzuki, Isaac Ratcliffe (1-3 +5 et 9 lancers), précède neuf joueurs qui ont 3 points : Joël Teasdale (2-1 et 13 lancers), Félix Bibeau (2-1 +1 et 11 lancers), Samuel Asselin (2-1 +1 et 10 tirs), Tyler Hinam (2-1 et 7 tirs), ainsi que Cole Fonstad (1-2 +2 et 8 tirs), Arnaud Durandeau (1-2 +3 et 5 lancers), MacKenzie Entwistle (1-2 +2 et 6 tirs) et Brendan Paychal (1-2 -2 et 3 lancers). Keith Getson (3 aides -1 et 5 tirs) est 17e marqueur.

 

Suzuki domine largement les artilleurs avec 18 lancers au but, suivi de Teasdale avec 13, de Brett Leason des Raiders, Jake Ryczek et Maxim Trépanier des Mooseheads, Raphaël Lavoie et Félix Bibeau des Huskies, avec 12 lancers au but chacun. Leur coéquipier Noah Dobson mène parmi les défenseurs avec 11 lancers.

 

Durzi, Suzuki et Ratcliffe de Guelph et l’arrière Samuel Régis de Rouyn-Noranda affichent le meilleur différentiel du tournoi, +5, devant Morand et Groulx (+4) des Mooseheads.

 

Keith Getson d’Halifax est le plus imposant au cercle des mises en jeu : 50/73 (68,5 %). Le suivent dans l’ordre Nate Schnarr (38/61, 62,3 %), Nick Suzuki (39/69, 56,5 %), Samuel Asselin (30/54, 55,6 %) et Benoit-Olivier Groulx (33/61, 54,1 %). Les Raiders ont été défaillants sur ce plan, Dante Hannoun étant leur meilleur à 24/49.

 

Suzuki est vraiment un joueur complet, qui excelle dans tous les aspects du jeu. Et il est rapide, n’en doutons pas, avec de jolies feintes comme lui seul en a la recette à ce tournoi.

 

Chez les gardiens, Alex Gravel a maintenu une moyenne de 2,33 et un taux d’arrêts de ,929 suivi d’Anthony Popovich (2,67 et ,908). Harvey (3,67 et ,876) ainsi qu’Ian Scott (4,36 et ,860) ont mal paru jusqu’à présent.

 

Scott, joueur par excellence des séries de la WHL, s’était amené avec le meilleur dossier (1,83 et ,932 dans la saison, 1,96 et ,925 en séries). Il repart la tête entre les deux jambes, mais il n’est pas responsable du sort de son équipe qui lui a donné seulement 6 buts en 3 parties, alors que les autres équipes en ont le double ou presque. Il aura un jour sa chance avec les Maple Leafs de Toronto. En attendant, les Marlies l’attendent dans la Ligue américaine.

 

Joël Teasdale, qui a paraphé un contrat comme agent libre avec le Tricolore, a haussé sa production de l’année à 59 buts 58 aides 117 points en 89 parties, +57 et 383 lancers. Il était le meilleur marqueur de la LHJMQ en séries.

 

Suzuki (20 ans), aussi avec le Bleu-Blanc-Rouge, est le meilleur pointeur du junior majeur au Canada en 2018-2019, avec 144 points, dont 53 buts, +70 en 91 parties, et 398 lancers.

 

Alexis Lafrenière (Rimouski) est 2e avec 140 points, dont 52 buts, en seulement 84 parties +65 et 257 lancers. Abbandonato (21 ans) l’a rejoint avec sa mention d’aide mercredi, ce qui lui donne aussi 140 points (dont 36 buts) en 86 parties +80 et 288. Le champion marqueur de la LHJMQ et meilleur fabricant de jeux du hockey junior canadien (104 mentions d’assistance) pourrait dépasser Lafrenière en demi-finale vendredi. En attendant, le jeune prodige a 16 buts de plus en deux parties de moins.

 

Abbandonato est 2e en 2018-2019 au Canada avec un différentiel de +80, seulement précédé du défenseur des Raiders Brayden Pachal à +86 et devançant le défenseur défensif Zack Hayes de Prince Albert, équipe éliminée à cause de ses trois revers.

 

CLASSEMENT AU TOURNOI et FICHE GLOBALE

 

Mooseheads d’Halifax (finaliste LHJMQ)

Séries 14-8-1 : 75-70

Coupe Memorial 2-1 : 11-7 : finaliste

Total 65-24-3-2 ; 386-241 – 135 points en 94 parties

 

Storm de Guelph (champion séries OHL)

Séries 16-8 ; 98-76

Coupe Memorial 2-1 : 12-8 : 1er demi-finaliste

Total 58-27-6-4 ; 418-314 – 126 points en 95 parties

 

Huskies de Rouyn-Noranda (double couronne LHJMQ)

Séries 16-3-1 : 96-43

Coupe Memorial 2-1 : 12-11 : 2e demi-finaliste

Total : 77-12-1-1 : 428-192 – 156 points en 91 parties

 

Raiders de Prince Albert (double couronne WHL)

Séries 16-7 ; 79-48

Coupe Memorial 0-3 : 6-15 : éliminé

Total 70-20-2-2 : 392-219 – 144 points en 94 parties