Certaines parties de l'histoire de la Ligue nationale de hockey ont été vraiment incroyables et ce fut le cas en 1981-1982.
 
En effet, les North Stars du Minnesota (actuels Stars de Dallas) avaient vu les astres s'aligner d'une manière incroyable, le 11 novembre 1981, marquant pas moins de 15 buts, dans un gain de 15-2, face aux Jets (1) de Winnipeg (actuels Coyotes de l'Arizona), au Metropolitan Sports Center.
 
Le match avait été serré durant un peu plus d'une période, car les North Stars menaient 2-1 après 20 minutes de jeu et 4-2 après 25:02 minutes, avant d'exploser pour 11 buts sans aucune riposte, six pour terminer la deuxième période et cinq autres lors du troisième vingt.
 
C'est l'attaquant Bobby Smith, des North Stars, qui avait été le plus productif lors de cette rencontre, récoltant un sommet personnel de sept points, marquant quatre buts et obtenant trois assistances.
 
Il y a aussi Dino Ciccarelli, qui avait bien fait, récoltant cinq points (1-4-5), alors que Brad Palmer avait totalisé quatre points (1-3-4).
 
Dans ce festin offensif, pas moins de 16 joueurs des North Stars avaient récolté au moins un point, dont le gardien Gilles Meloche (0-1-1), alor que les défenseurs Fred Barrett et Bill Nyrop (l'ancien du Canadien de Montréal), avaient été les seuls à avoir été rayés de la feuille de pointage.
 
Doug Soetaert avait été le gardien des Jets (1) durant tout le match !
 
Le gardien des Jets (1) de Winnipeg, Doug Soetaert avait été bombardé de 51 tirs, concédant les 15 buts au North Stars lors des 60 minutes de jeu, un véritable supplice ! L'entraîneur Tom Watt avait décidé de le laisser dans les buts, même si l'équipe ne jouait pas lors des deux jours suivants.
 
Lors des matchs qui ont suivi ce véritable massacre, les Jets (1) avaient réussi à remporter une victoire de 3-2, face aux Kings de Los Angeles, sur la patinoire de ces derniers, alors que les North Stars avaient soutiré un match nul de 5-5, face aux Nordiques de Québec, à domicile, les deux rencontres ayant été disputées le 14 novembre 1981.
 
Pour les Jets (1), c'est le gardien Ed Staniowski qui était le partant, effectuant 35 arrêts sur 37 tirs des Kings et les Jets avaient concédé les deux premiers buts, avant de marquer trois fois, dont le filet victorieux par Morris Lukowich, à 19:54 de la troisième période. Une victoire inespérée après un massacre lors du match précédent.
 
Dans le cas des North Stars, c'était un véritable miracle, car ils accusaient un retard de cinq buts (0-5), vers la fin de la deuxième période, mais avaient marqué cinq buts sans riposte, dont quatre lors du troisième vingt, pour soutirer ce verdict nul, face aux Nordiques.
 
Soulignons que c'était seulement la troisième fois qu'une équipe marquait 15 buts ou plus dans un match de l'histoire de la LNH, le Canadien de Montréal, ayant marqué en 16 occasions, dans un gain de 16-3, face aux Bulldogs de Québec, dans la vieille capitale, le 3 mars 1920, tandis que les Red Wings de Detroit, avaient réussi 15 buts, dans une victoire de 15-0, contre les Rangers de New York, le 23 janvier 1944, à l'Olympia, dans la ville de l'automobile.
 
Il est arrivé cinq autre fois qu'une équipe marque 14 buts dans une rencontre régulière, dont la dernière remonte au 19 mars 1981, alors que les Sabres de Buffalo l'avaient emporté 14-4, face aux Maple Leafs de Toronto.
 
LE PLUS DE BUTS EN UN MATCH PAR UNE ÉQUIPE
(SAISON RÉGULIÈRE)
(16) Canadien de Montréal, 3 mars 1920, Canadien de Montréal 16 à Bulldogs de Québec 3
(15) Red Wings de Detroit, 23 janvier 1944, Rangers de New York 0 à Red Wings de Detroit 15
(15) North Stars du Minnesota, 11 novembre 1981, Jets (1) de Winnipeg 2 à North Stars du Minnesota 15
(14) Canadien de Montréal, 10 janvier 1920, St. Patricks de Toronto 7 à Canadien de Montréal 14
(14) Bruins de Boston, 21 janvier 1945, Rangers de New York 3 à Bruins de Boston 14
(14) Maple Leafs de Toronto, 16 mars 1957, Rangers de New York 1 à Maple Leafs de Toronto 14
(14) Sabres de Buffalo, 21 décembre 1976, Capitals de Washington 2 à Sabres de Buffalo 14
(14) Sabres de Buffalo, 19 mars 1981, Maple Leafs de Toronto 4 à Sabres de Buffalo 14
 
SOMMAIRE DU MATCH DU 11 NOVEMBRE 1981
 
JETS (1) DE WINNIPEG: 2
NORTH STARS DU MINNESOTA: 15
PREMIÈRE PÉRIODE
1-Minnesota-Steve Payne (6) (B. Maxwell et Hartsburg) 15:50 (AN)
2-Minnesota: Curt Giles (2) (Smith et Ciccarelli) 18:26
3-Winnipeg: Morris Lukowich (8) (Maxwell et Babych) 18:40
Punitions: Broten (Min) 6:10; Babych (Win) 15:18; B. Maxwell (Min) et Smail (Win) 18:09.
DEUXIÈME PÉRIODE
4-Minnesota: Kent-Erik Andersson (4) (Smith et Ciccarelli) 4:05
5-Minnesota: Neal Broten (10) (sans aide) (DN)
6-Winnipeg: Bengt Lundholm (2) (Lukowich et Christian) 5:02 (AN)
7-Minnesota: Mike Eaves (4) (Payne et MacAdam) 5:16
8-Minnesota: Brad Palmer (6) (Christoff et Eaves) 9:06 (AN)
9-Minnesota: Bobby Smith (10) (Ciccarelli et Andersson) 10:25
10-Minnesota: Kevin Maxwell (1) (Palmer et Roberts) 12:57
11-Minnesota: Dino Ciccarelli (10) (Smith et Hartsburg) 18:54
12-Minnesota: Bobby Smith (11) (Ciccarelli et K. Maxwell) 19:11 (AN)
Punitions: Ciccarelli (Min) 4:30; Lukowich (Win) 7:53; MacLean (Win) 10:24; K. Maxwell (Min) 16:57; Babych (Win) 17:21; Nyrop (Min) 19:31.
TROISIÈME PÉRIODE
13-Minnesota: Anders Hakansson (2) (Andersson et Meloche) 1:06 (DN)
14-Minnesota: Bobby Smith (12) (sans aide) 4:15 (AN)
15-Minnesota: Steve Christoff (4) (Palmer et Broten) 5:49
16-Minnesota: Steve Christoff (5) (sans aide) 13:13
17-Minnesota: Bobby Smith (13) (Palmer et Broten) 16:17 (AN)
Punitions: Lukowich (Win) 3:53; Hartsburg (Min) 10:33; Trimper (Win) (dou. min.) 15:03; K. Maxwell (Min) 18:46.
LANCERS AU BUT: Winnipeg: 15-9-18-42
Minnesota 11-27-13-51
AVANTAGES NUMÉRIQUES: Winnipeg, 1 en 6; Minnesota, 5 en 7.
GARDIENS: Winnipeg: Doug Soetaert (D) 60:00, 15 buts sur 51 tirs; Minnesota: Gilles Meloche (V) (60:00, deux buts sur 42 tirs).
ASSISTANCE: 14 244.