Au fil des saisons de la Ligue nationale de hockey, certaines équipes étaient tout simplement incapables de triompher à l'étranger.
 
En effet, il y a eu trois formations qui n'ont pas triomphé une seule fois sur les patinoires adverses durant un calendrier régulier, les Arenas de Toronto, en 1918-1919, subissant neuf défaites en autant de parties, les Bulldogs de Québec, en 1919-1920, perdant leurs 12 rencontres sur ce plan et aussi les Pirates de Pittsburgh de 1929-1930, qui avaient eu une fiche de 20 défaites et deux nulles en 22 rencontres à l'extérieur.
 
Six équipes avec un seul gain sur les patinoires adverses
 
On dénote six autres occasions où une équipe n'a triomphé qu'une seule fois à l'étranger, dont deux lors d'un calendrier de 80 matchs ou plus.
 
Les Tigers de Hamilton de 1921-1922 avaient eu un dossier de 1-11-0 en 12 parties, les St. Patricks de Toronto ont eu un dossier de 1-16-1 en 18 matchs, lors de la saison 1925-1926, les Quakers de Philadelphie de 1930-1931 avaient eu un dossier de 1-19-2 en 22 parties, les Americans de New York ont eu un rendement de 1-19-4 en 24 rencontres en 1940-1941, les Capitals de Washington de 1974-1975, n'avaient pu faire mieux qu'une fiche de 1-39-0 en 40 parties, alors que les Sénateurs (2) d'Ottawa, ont eu un dossier de 1-41-0 dans leurs 42 rencontres sur les patinoires adverses en 1992-1993, établissant un record pour le plus de revers (41).
 
Soulignons que les Capitals de Washington et les Sénateurs (2) d'Ottawa en étaient à leur première saison dans la LNH.
 
Les équipes en arrachaient sur le plan défensif
 
Ce qu'il faut retenir sur le rendement de toutes ces équipes à l'extérieur, est le fait qu"elles étaient vraiment atroce défensivement, concédant beaucoup de buts à leurs adversaires.
 
Les Bulldogs de Québec de 1919-1920 avaient concédé pas moins de 97 buts dans leurs 12 matchs disputés à l'étranger, une astronomique moyenne de plus de 8,00 buts par partie (8,08) !
 
Les Arenas de Toronto de 1918-1919 avaient eu une moyenne de 6,78 buts concédés par match, ayant été victimes de 61 buts dans leurs neuf matchs à l'étranger.
 
Sur le plan global, les Capitals de Washington de 1974-1975 ont été l'équipe la plus généreuse de l'histoire du circuit à l'étranger, concédant pas moins de 255 buts en 40 parties, une moyenne de 6,38 buts par rencontre.
 
LES PIRES ÉQUIPES À L'ÉTRANGER DANS LA LNH
ÉQUIPE-SAISON-PJ-V-D-N-BP-BC-PTS
Arenas de Toronto, 1918-1919-9-0-9-0-19-61-0
Bulldogs de Québec, 1919-1920-12-0-12-0-36-97-0
Pirates de Pittsburgh, 1929-1930-22-0-20-2-34-99-2
Tigers de Hamilton, 1921-1922-12-1-11-0-39-63-2
St. Patricks de Toronto, 1925-1926-18-1-16-1-34-72-3
Quakers de Philadelphie, 1930-1931-22-1-19-2-35-109-4
Americans de New York, 1940-1941-24-1-19-4-39-101-6
Capitals de Washington, 1974-1975-40-1-39-0-83-255-2
Sénateurs (2) d'Ottawa, 1992-1993-42-1-41-0-102-231-2