Comme 12 Rounds vous le présente quelques fois par année, c’est maintenant le temps de vous offrir un portrait complet de la situation des québécois qui sont présentement considérés dans l’un des top 15 des classements mondiaux. Évidemment, nous respectons notre propre tradition de vous présenter ces boxeurs dans l’ordre du plus lourd au plus léger.

Nous tenons à souligner que pour la première fois depuis fort longtemps Bermane Stiverne est exclu de la liste de boxeurs parmi l’élite mondiale. Il y a quelques jours à peine, il était le 15e aspirant à la WBC, il est maintenant au 22e rang.

Oscar Rivas, (24-0-0, 17 KO), champion NABF, 11e WBC

Le poids lourds du Groupe Yvon Michel a certainement eu une très belle semaine. En plus d’accompagner son bon ami Eleider Alvarez et de fêter son triomphe, la WBC l’a fait passer du 13e au 11e. Évidemment, nous ne le verrons pas dans un ring avant plusieurs mois dû à sa blessure au bicep droit. En espérant, qu’il aura enfin un combat d’envergure. Âgé de 31 ans, Rivas est encore plus patient qu’Alvarez parce qu’il n’a toujours pas pu affronter un rival dangereux, et ce, depuis neuf ans.

Eleider Alvarez (24-0-0, 12 KO), champion WBO, 1er « The Ring », poids mi-lourds

La nouvelle fierté du Groupe Yvon Michel a attendu pendant des années, mais il a su exploser au bon moment et sa victoire éclatante lui permet d’être classé numéro un par «The Ring » chez les mi-lourds. En plus, d’être en excellente position pour être le boxeur de l’année, sa victoire devrait probablement être nommée le KO de l’année dans la belle province.

Les plans de HBO sont déjà établis, « Storm » serait de nouveau en action devant leur caméra le 8 décembre. Est-ce que ce sera contre Kovalev ou en unification face à Bivol? Un autre choix très logique serait le newyorkais Marcus Browne qui est actuellement le 2e aspirant à la WBO, tout comme il l’est aussi à la WBC et à la WBA. Le plus probable est clairement un second duel avec Kovalev. Curieusement, Yvon Michel est le promoteur de trois champions du monde, mais la destinée de chacun d’eux est plutôt entre les mains de diffuseurs étrangers, soit les HBO, DAZN et Showtime.

Artur Beterbiev, (12-0-0, 12 KO), champion IBF, 7e « The Ring », poids mi-lourds

Le Montréalais d’origine Tchéchène a perdu en cour face au Groupe Yvon Michel, mais il portera sa cause en appel en janvier prochain. Malgré sa situation délicate, il sera en action le 6 octobre à Chicago lors du premier gala de Matchroom Boxing aux États-Unis et sur les ondes de DAZN, une application semblable à Netflix. Après avoir passé le KO à Enrico Koelling à la fin du 12e round, Beterbiev se mesurera à son 8e aspirant, l’Anglais Callum Johnson.

Si vous espérez revoir le protégé de Marc Ramsay dans un gala du Groupe Yvon Michel, oubliez ça. GYM a préféré céder des droits de promotion à Eddie Hearn que d’être en confrontation constante. Tout d’abord, pour le duel avec Johnson, puis possiblement pour deux autres combats, soit en décembre et en mars 2019. En passant, dans un autre silence médiatique québécois, Beterbiev a participé la semaine dernière à une conférence de presse à Chicago pour faire la promotion de son prochain duel. Voici une entrevue intéressante en anglais du protégé de Marc Ramsay.

Adonis Stevenson (27-1-1, 22 KO), champion WBC,  3e « The Ring », poids mi-lourds

Celui que de moins en moins de gens surnomme « Superman » devait affronter son aspirant obligatoire le 3 novembre prochain. Ce duel avec l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk est possible suite à un « purse bid » que la WBC a autorisé et entériné malgré le comportement plutôt anti-sportif de l’allier de Al Haymon, le promoteur Tom Brown.

Selon différents intervenants bien informés, il semble que Showtime soit bien peu motivé par une visite au Canada pour présenter Stevenson-Gvozdyk. Les plus fins observateurs se rappelleront qu’Yvon Michel a annulé le duel Stevenson-Alvarez prévu le 27 janvier à 11 semaines et demi de délai en affirmant : «Pour que le combat ait lieu le 27 janvier, il fallait absolument qu’on commence la promotion cette semaine et que les billets soient en vente samedi. Comme ce n’était pas possible, on repousse». Si nous suivons la même logique promotionnelle, la date butoir du prochain duel du champion de GYM, c’est le 22 août. Bien sûr, des supporteurs de notre ami Yvon répondront que Stevenson-Jack s’est organisé en trois semaines… reste maintenant à savoir à quel point le clan Stevenson désire remonter dans le ring.

Dans les derniers jours, le Président de la WBC, Mauricio Sulaiman a annoncé que le duel Stevenson-Gvozdyk aurait lieu le 1er décembre à Montréal. En espérant qu’Yvon Michel est au courant. Soulignons que si c’est bien le cas, il se sera écoulé plus de cinq ans entre les deux défenses obligatoires de Stevenson alors que selon les règles de la très souple WBC, il doit y avoir une défense obligatoire à chaque année.

Jean Pascal (28-5-1, 23 KO), 9e WBA, poids mi-lourds

Plusieurs observateurs l’ont mentionnés, la retraite de Jean Pascal a été plus courte que le délai normal entre deux de ses combats. Malgré qu’il a affronté un boxeur/combattant/hockeyeur ayant un seul combat pro à sa fiche, sa courte expérience chez les lourds-légers lui a fait changé d’idée sur ses aspirations à se battre chez les poids lourds.

Le 1er août dernier, Jean Pascal a annoncé que cinq jours plus tard, il annoncerait qui il affrontera lors de sa prochaine sortie. Des proches à lui, souhaitant conserver l’anonymat, nous ont confirmés que cette annonce était simplement précipité. Par contre, la rumeur court qu’il serait en négociation pour affronter le champion de la WBA. Côté classement, ça tombe bien. Pascal est uniquement classé par la WBA, dont le champion est Dmitry Bivol. Bref, on vous l’annonce en primeur, le 8 décembre à Atlantic City ça devrait être Alvarez-Kovalev 2 et en demi-finale Bivol-Pascal.

Pour lire la suite, rendez-vous sur 12 Rounds.ca