Il pleuvait des clous, de gros grêlons, mardi soir sur la patinoire de l’aréna d’Halifax. L’orage faisait rage et le Storm a foudroyé les Raiders au pointage sans appel de 5-2. Isaac Ratcliffe (1 but 2 aides) et Nick Suzuki (2 buts 1 passe) ont conjugué leurs efforts pour éradiquer l’équipe de la Saskatchewan du Tournoi de la Coupe Memorial.

 

Ratcliffe s'est sauvé avec la 1re étoile et Suzuki a mérité la 2e pour une 2e partie de suite. Il avait inscrit 17 points dans les 7 parties des séries où le Storm a évité l’élimination dans l’OHL. Il a maintenant 20 points en 8 rencontres après-saison lorsque sa formation s’est tirée d’affaire in extremis. Car une défaite des champions de l’Ontario risquait de les sortir de la compétition. Finalement Prince Albert ferme les livres sur une excellente saison de 70 victoires et 24 défaites, la 2e fiche du junior majeur canadien (devant les 67 d’Ottawa).

 

Pour une 4e année de suite, l’équipe de l’Ouest n’a pas fait long feu à cet événement d’envergure. Prince Albert a perdu ses 3 parties, mais il s’incline dans la dignité. Ses porte-couleurs ont joué du hockey honnête jusqu’au son de la sirène, gardant la tête froide et faisant contre mauvaise fortune bon coeur malgré la nette domination du Storm. L’entraîneur-chef Marc Habscheid, qui possède sa propre bague de la Coupe Memorial remportée à la barre du Rocket de Kelowna en 2004, a bien formé sa troupe. Bravo! (Partisans du Canadien, remarquez Habs dans son nom. Ce n’est pourtant pas arrangé avec le gars des vues.)

 

Plus serré que ça en a l’air

 

Cependant le verdict aurait pu être différent. Car les Raiders menaient une chaude lutte au Storm au 1er engagement, qui s’est conclu sur une note de 2-2. Mais le toit s’est effondré sur les Raiders dans les 5 premières minutes de la 2e période.

 

Liam Hawel a profité d’une pénalité à Sean Montgomery pour inscrire le filet victorieux, après 1;21. Il lui a suffi de 11 secondes d’avantage numérique pour compléter la manœuvre des Russes Pavel Gogolev et Alexey Toropchenko. Puis, à 5;02, Suzuki en échappée captait une jolie passe de son bon ami Isaac Ratcliffe et logeait la rondelle avec prestance à la gauche d’un Ian Scott médusé, pour le but d’assurance. L’habile défenseur Durzi a obtenu sa 2e passe du match sur cette séquence.

 

Il a même fallu une quinzaine de minutes avant que Cole Fonstad (dont les droits appartiennent aux Canadiens de Montréal) réalise le premier lancer de Prince Albert en 2e période. Le Storm a mené 8-4 les lancers dans ce 2e vingt (dont 2 tirs de Fonstad).

 

Puis Suzuki a mis un point final aux efforts infructueux des Raiders en dirigeant de derrière le but en 3e période une rondelle qui avait des yeux, juste dans les jambes d’un gardien abasourdi. Le disque a ricoché derrière les jambières de Scott et, ainsi redirigé, il a glissé dans la cage.

 

Brayden Pachal, de Prince Albert, a obtenu la 3e étoile pour avoir préparé les buts de Sean Montgomery (sur le jeu de puissance) et de Dante Hannoun.

 

Fedor Gordeev avait ouvert la marque à 9;42 du 1er vingt, sur des passes de Suzuki et Cedric Ralph.

 

Les Mooseheads resteront-ils invaincus?

 

Mercredi Halifax tentera de passer directement en finale en disposant des redoutables Huskies de Rouyn-Noranda. Les joueurs aborderont ce duel sans trop de pression, après un repos de deux journées et demie.

 

Les Mooseheads ont réussi le coup deux fois en finale de la LHJMQ. Ils vont essayer de maintenir leur fiche intacte. Éric Veilleux, l’entraîneur-chef, tente de devenir le premier à mener deux équipes hôtesses au titre national junior, en 101 ans d’histoire.

 

Durzi reste campé sur le trône

 

Des joueurs du Storm monopolisent les trois premiers échelons des marqueurs à cette compétition. Le défenseur Sean Durzi (2-5 +5 et 9 tirs) s’est emparé seul du sommet des pointeurs avec 7 points, deux de plus que quatre excellents hockeyeurs.

 

Nick Suzuki (3-2 +5 et 18 lancers) s’est hissé au 2e rang, égal à Alexey Toropchenko (3-2 et 7 tirs), tout juste devant Noah Gregor (2-3 et 10 lancers) qui précède Maxime Trépanier (1-4). Lorsque je ne mets pas le différentiel, « c’est zéro, c’est zéro » pour reprendre les paroles du méga-succès de Julie Masse.

 

L’ailier droit de Suzuki, Isaac Ratcliffe (1-3 +5 et 9 lancers), précède plusieurs joueurs qui ont 3 points : Samuel Asselin et Antoine Morand (2-1 +3 et 6 tirs chacun), Tyler Hinam (2-1 et 7 tirs), Cole Fonstad (1-2 +2 et 8 tirs), Jakub Lauko (1-2 +2 et 5 tirs) et Brendan Paychal (1-2 -2 et 3 lancers).

 

Suzuki domine largement avec 18 lancers au but en 3 parties, suivi de Brett Leason des Raiders avec 12. Jake Ryczek, des Mooseheads d’Halifax, est 3e avec 10 en 2 parties, le même nombre que Noah Gregor en 3 rencontres. Raphaël Lavoie, des Huskies (9 en 2 matches), les défenseurs Durzi et Samorukov, et Ratcliffe (9 en 3), sont 5e à 8e.

 

Durzi, Suzuki et Ratcliffe affichent le meilleur différentiel du tournoi. Devant le défenseur des Mooseheads, Jared McIsaac (+4).

 

Bien sûr, les Huskies et les Mooseheads n’ont pas encore disputé leur 3e partie, ce qui les désavantage.

 

On voit que Ratcliffe (6’6 et 204 livres) a regarni sa fiche contre Prince Albert. Il était plutôt tranquille, mais il vient de se mettre à l’heure des Maritimes. Le 3e marqueur des séries de l’OHL, après une saison de 50 buts en 65 parties, revendique 66 buts et 50 aides pour 116 points +56 et 369 lancers en 92 matches cette année. Lui et Suzuki forment un tandem idéal.

 

Suzuki le prolifique

 

Suzuki (20 ans) a pris une sérieuse option sur la couronne du meilleur pointeur du junior majeur au Canada en 2018-2019, puisqu’il a maintenant 144 points, dont 53 buts, +72 en 91 parties, et 398 lancers.

 

Alexis Lafrenière (Rimouski) est 2e avec 140 points, dont 52 buts, en seulement 84 parties +65 et 257 lancers. Le différentiel et les lancers sont basés sur 79 parties, car on n’a pas ces statistiques pour la Coupe Hlinka-Gretzky, où le jeune capitaine d’Équipe Canada qui a remporté l’or a amassé 11 points en 5 matches, 2e marqueur derrière le Russe Vasily Podzolkin (8 buts 3 passes en 5 parties).

 

Abbandonato (21 ans), qui a 139 points (dont 36 buts) en 85 parties +80 et 285 lancers pourrait rejoindre voire dépasser le jeune de 17 ans dès mercredi contre les Mooseheads de Halifax, sinon en demi-finale ou en finale. Le champion marqueur de la LHJMQ est le meilleur fabricant de jeux du hockey junior canadien cette année (103 mentions d’assistance).

 

Le joueur des Huskies, qui a été affaibli par la « maladie du baiser » sans le feu sauvage de l’amour (clin d’œil à Rock et Belles Oreilles), est passé 2e avec un différentiel de +80, seulement précédé du défenseur des Raiders Brayden Pachal à +86. Il a conclu sa soirée de travail à -2, et le défenseur défensif Zack Hayes (-3 contre Guelph)  se retrouve 3e à +80. Il avait un différentiel de 71 dans la WHL comme Abbandonato au Québec à l’issue du calendrier régulier.

 

Leason se sera surpassé

 

Brett Leason (20 ans, 6’4 et 199 livres), de Prince Albert, malgré 8 lancers contre Guelph et 3 échappées à ses deux dernières parties, conclut son passage chez les juniors sans avoir amassé de point à ses 5 derniers matches. Il y aura mis toute la gomme mardi soir, mais ses efforts répétés ont été vains.

 

Le 2e marqueur des séries de la WHL a accumulé 119 points dont 49 buts et un différentiel de +64 en 85 parties, avec 361 lancers. Cette petite léthargie qu’il n’a su secouer l’a privé du titre des marqueurs des séries dans sa ligue, dépassé (par un petit point) par un défenseur vedette de 17 ans, Bowen Byram. C’est une mauvaise carte de visite pour le prochain repêchage de la LNH. Toutefois il a connu des progrès fantastiques cette saison. Il aurait bien aimé finir en beauté son passage chez les juniors. Trop peu trop tard. Différentiel de -4 en plus de ses 12 lancers en 3 parties.

 

FICHE DES ÉQUIPES PRÉSENTES AU TOURNOI

 

Huskies de Rouyn-Noranda (double couronne LHJMQ)

Séries 16-3-1 : 96-43

Coupe Memorial 1-1 : 8-8

Total : 76-12-1-1 : 424-189 – 154 points en 90 parties

 

Raiders de Prince Albert (double couronne WHL)

Séries 16-7 ; 79-48

Coupe Memorial 0-3 : 6-15 - équipe éliminée

Total 70-20-2-2 : 392-219 – 144 points en 94 parties

 

Mooseheads d’Halifax (finaliste LHJMQ)

Séries 14-8-1 : 75-70

Coupe Memorial 2-0 : 8-3 meneur encore invaincu

Total 65-23-3-2 ; 383-237 – 135 points en 93 parties

 

Storm de Guelph (champion séries OHL)

Séries 16-8 ; 98-76

Coupe Memorial 2-1 : 12-8

Total 58-27-6-4 ; 418-314 – 126 points en 95 parties

 

Remarquez que le Storm, l’équipe Cendrillon (8e de l’Ontario à la fin de la saison régulière), se retrouve avec la 2e attaque parmi les quatre formations à ce tournoi.