Dante Hannoun a mis fin aux hostilités avec 1;35 à écouler à la première prolongation, pour propulser Prince Albert au Tournoi de la Coupe Memorial. Les Raiders ont donc remporté le choc de titans opposant les deux superpuissances de la Western Hockey League.

 

Prince Albert a eu le dernier mot à la 7e partie, mais a dû surmonter une tonne d’émotions. Le cerbère David Tendeck ne voulait rien savoir. Il a stoppé 37 des 40 rondelles dirigées vers lui, alors que son vis-à-vis Ian Scott n’a été éprouvé qu’à 26 reprises.

 

En fin de compte, c’est le plus petit hockeyeur des deux formations qui a rivé le dernier  clou au tombeau des Giants de Vancouver.

 

Hannoun a certes joué les trouble-fêtes, mais le grand héros de la rencontre ultime a été Noah Gregor. Celui-ci a inscrit 2 buts et 1 passe dans ce triomphe de 3-2, pour mener Prince Albert dans les Maritimes. Parker Kelly avait préparé les deux filets de Gregor, tard dans la 2e strophe et au début du 3e engagement, pour donner les devants aux Raiders, mais Milos Roman, auteur des deux buts des Giants, a nivelé la marque à mi-chemin de la période, pour forcer la tenue de la prolongation.

 

Un petit parmi les géants

 

Le centre droitier Hannoun, qui mesure 5’6 et pèse 160 livres tout mouillé, a été le meilleur franc-tireur des séries dans l’Ouest. Il conclut le bal printanier au 3e rang des marqueurs de la WHL avec une fiche de 14 buts et 10 passes, et un différentiel de +11, en 23 matches. Il aura réalisé 72 lancers (5e) et signétrois filets victorieux, dont la frappe ultime en prolongation.

 

Il a complété en surtemps le travail de Gregor, un centre gaucher. Ce dernier, 4e marqueur et 2e buteur avec 13 buts et 11 passes, a également inscrit 24 points en 22 matches éliminatoires, avec un différentiel de 12 en 22 rencontres. Il a accumulé 114 lancers, dont six tard hier soir, pour revendiquer le plus haut total du hockey junior majeur canadien en séries ce printemps. Après une saison de 88 points dont 43 buts et +49, cela lui donne un total de 112 points (+61) cet hiver, dont 56 buts en 443 lancers. Le no 18 sera certes à surveiller à Halifax dans quelques jours.

 

Vancouver, la troupe de Michael Dyck, avait su revenir de l’arrière et l’emporter 4-3 et 4-2 pour niveler cette belle finale et forcer la tenue de cette partie sans lendemain. Sans lendemain pour le perdant, évidemment.

 

Prince Albert, champion de la WHL cette saison, était sans doute l’équipe championne de sa ligue la moins certaine de se rendre à Halifax, à cause de l’adversité. Les Giants de Vancouver, qui les suivaient au classement, ont connu un très beau parcours. Mais ils se sont effondrés dans la 3e partie de cette finale, à Vancouver, perdant par la marque de 8-2 alors que les Raiders menaient 7-0 après une période. Puis Ian Scott a signé un jeu blanc de 1-0, son 5e des présentes séries, et les Raiders prenaient les devants 3-1 dans la série finale de l’Ouest. Au bout du compte, Prince Albert remporte une finale palpitante.

 

Aussi solide que Samuel Harvey

 

Le gardien de 20 ans Ian Scott constitue un élément important des Raiders. Sa fiche de 16-6-1 en séries ne ment pas. Le portier a maintenu l’excellente moyenne de 1,96 (1er) et un taux d’arrêts de ,925 (1er). De plus, il est le seul portier de la WHL à avoir enregistré plus d’un jeu blanc ce printemps. Or il en a cinq. C’est un de plus que Samuel Harvey, des Huskies de Rouyn-Noranda, qui affiche une belle moyenne de 1,97, a enregistré 4 coups de pinceau, compilé un dossier de 16-3-1 et maintenu un taux d’arrêts de ,924. Scott avait conclu le calendrier régulier avec une moyenne de 1,83 et une efficacité de ,932.

 

On assistera donc à un duel prometteur entre ces portiers au Tournoi de la Coupe Memorial. Huskies et Raiders ont dominé leur ligue respective et ont maintenu les meilleures statistiques parmi les quatre formations qualifiées – les autres étant le Storm de Guelph et les Mooseheads de Halifax.

 

Leason menotté

 

L’ailier droit Brett Leason, solide gaillard de 6’4 et 199 livres, a été blanchi à ses deux dernières parties. Comme punition, il s’est fait ravir le titre des marqueurs par un défenseur de 17 ans : Bowen Byram. Pourtant, il a essayé : 7 lancers hier soir et 6 dimanche. Il termine 2e avec 85 tirs au but, à 29 du meneur! Vous avez bien lu.

 

Leason a 25 points dans la danse printanière, dont 10 filets en 22 matches, 2e pointeur 4e buteur et 3e pour les mentions d’assistance. Il avait récolté 89 points durant le calendrier régulier, en 55 parties avec un différentiel de +55. Sa production totale est donc de 114 points et 325 tirs au but dans l’OHL cet hiver. En incluant le Junior mondial sous 20 ans, il a 47 buts 74 aides 121 pts et un différentiel de 68 en 81 parties.

 

Hannoun, Gregor et Leason, trois joueurs de 20 ans, seront les gros canons à serrer de près au Tournoi de la Coupe Memorial. Je verrais bien ce Leason, l’attaquant le plus amélioré au hockey junior canadien en 2018-2019, dans l’uniforme tricolore un de ces jours. Le CH aura probablement le loisir de le sélectionner en 2e ronde. Mais le fera-t-il? On le saura en juin.

 

Toute une recrue

 

La recrue Aliaksei Protas, un centre de 18 ans importé du Bélarus, mesurant 6’5 et pesant 192 livres, a autant de talent sinon plus que les trois athlètes précédents. Le 5e pointeur des séries (12 buts 10 passes en 22 PJ) et 3e buteur a aussi un différentiel de +12.

La ligne de centre des Raiders m’impressionne. Outre Hannoun, Gregor et Protas, on doit jeter un œil sur Parker Kelly et Sean Montgomery. Kelly (8 filets 9 aides) a le meilleur différentiel des séries dans l’Ouest : +19. Il est aussi le 8e marqueur; ses 63 lancers le placent 7. Quant à Montgomery (21 ans), il a 14 points dont 8 buts en 22 parties, et 67 lancers (6e rang dans la WHL).

 

Les meilleurs différentiels au Canada

 

Les Raiders disposent de défenseurs très fiables. Ian Scott leur doit une fière chandelle, car ils ont souvent limité l’adversaire à une quinzaine de lancers cet hiver.

 

Sergei Sapego (19 ans), du Bélarus, a un beau différentiel de 17 (2e) en séries, en plus de ses 13 points en 23 parties. Le capitaine Brayden Pachal (19 ans), pour sa part, montre le meilleur différentiel de tous les joueurs canadiens cet hiver. Après +76 en 66 parties régulières, 51 points dont 16 buts (9e pointeur des défenseurs de la WHL), il a toujours le meilleur différentiel pour l’ensemble de l’année (88). Limité à 8 points en 23 matches éliminatoires, cet arrière de 6’1 et 193 livres demeure le plus solide. Enfin Zack Hayes (20 ans, 6’3 et 212 livres), qui avait un différentiel de 71 dans la saison, a haussé ce total à 82 lors des séries. Il est strictement défensif, une muraille à contourner, et devance Peter Abbandonato (+79) sur le plan national.

 

Max Martin (19 ans), qui a 8 aides en 21 parties des séries, avait le 3e différentiel après-saison à +14e. Ce défenseur est plus frêle (6’ et 178 livres).

 

Voici la fiche des deux équipes les plus prolifiques du hockey junior majeur canadien cette année, et la fiche finale des Giants de Vancouver :

 

Huskies de Rouyn-Noranda (1er LHJMQ)

Saison 59-8-0-1 ; 320-138

Séries 16-3-1 : 96-43

Total : 75-11-1-1 : 416-181 – 151 points en 87 parties

Meilleure attaque meilleure défense

 

Raiders de Prince Albert (1er WHL)

Saison 54-10-2-2 ; 307-156

Séries 16-7 ; 79-48

Total 70-17-2-2 ; 386-204 – 144 points en 89 parties

4e attaque 2e défense

 

Giants de Vancouver (1er division CB; 2e ligue)

Saison 48-15-3-2 ; 228-162

Séries 15-6-1 ; 75-58

Total 63-21-4-2 ; 303-220 – 132 points en 90 parties