Alors que la course aux séries éliminatoires commence à s'intensifier de plus en plus, on commence à voir quelques organisations qui ne ratent pas une occasion pour perdre leur sang froid et émettre des commentaires regrettables. Ce genre d'analyse peut faire la différence entre une organisation bien gérée, et une organisation sur la pente descendante. Il y a par exemple les Sénateurs d'Ottawa, dont les exemples des agissements de Eugene Melnyk sont bien documentés. On a aussi les Coyotes de l'Arizona, qui ne finissent plus d'être impliqués dans des rumeurs de relocalisation. Et que dire des Hurricanes de la Caroline, qui sont allés jusqu'à porter le chandail des Whalers de Hartford parce que Tom Dundon, le propriétaire actuel, déteste le chandail rouge à domicile ?

Tout ça, ce ne sont que des exemples les plus frappants. Récemment, il y a une autre équipe qui s'arrange pour entrer dans cette catégorie : les Stars de Dallas.

Honnêtement, je me demande qu'est-ce qui ne va pas avec cette équipe. Pourtant, si on regarde le classement, il n'y a pas de quoi avoir peur, pas vrai ? Au moment de l'écriture de ce billet, les Stars sont au 3e rang de la division Centrale, en avance de deux points sur l'Avalanche du Colorado, qui eux aussi ont leur part de drame par les temps qui courent. Ah, d'accord, ils ne marquent pas beaucoup de buts, avec 121 buts pour, mais ils ont accordé 122 buts, à égalité avec les Predators de Nashville pour ce qui est de la meilleure équipe défensive de l'Ouest, donc ça annule. L'équipe compte sur des joueurs comme Tyler Seguin, Jamie Benn, Alexander Radulov, John Klingberg, Ben Bishop et un jeune défenseur prometteur du nom de Miro Heiskanen. À date, je ne vois pas encore où se situe le problème.

Mais heureusement, il y a des personnes mieux placés que moi pour faire ce genre de diagnostic. Ces personnes, ce sont l'état-major des Stars composé du Président de l'équipe Jim Littes, du directeur général Jim Nill et l'entraîneur-chef Jim Montgomery, le trio des Jim. 

Je commence tout d'abord par le plus puissant des Jim. M.Littes, même si l'équipe est encore bel et bien dans la course aux séries, je sens que vous avez trouvé quelque chose qui vous agace. Pouvez-vous me dire quel est le problème chez les Stars ?

"Ils sont de la foutue m.... de cheval, je ne sais pas comment le dire autrement. L'équipe a été acceptable, mais (Jamie) Benn et (Tyler) Seguin ont été horribles."

Heu... je vous demande pardon ? Vous pensez que vos deux meilleurs joueurs sont le problème qui afflige votre équipe ? Mais pourquoi vous pensez de cette façon, M. Littes ???

"Nous ne contestons pas leur désir de gagner, mais ils croient que c'est facile et c'est ce qui me dérange. Il y a juste trop de complaisance dans leur jeu. Ils ne font pas attention aux détails et c'est ce que nous avons besoin. Nos joueurs doivent être responsables et doivent avoir le souci du détail."

La bonne nouvelle, c'est qu'au moins, les deux principaux intéressés ont compris le message et tentent de s'améliorer. Mais de les qualifier de m.... de cheval ? C'est quand même les deux meilleurs attaquants de l'équipe ! Ils sont responsables de la grande majorité des buts de l'équipe et ils sont, avec Radulov, les seuls qui ont marqué plus de 10 buts jusqu'à maintenant. Un peu de retenue, SVP !

Passons au prochain Jim, celui qui est derrière le banc et qui est directement en contact avec les joueurs. Coach Montgomery, quel est votre évaluation sur votre équipe ?

"Je suis frustré, car je n’ai pas été capable d’amener de la régularité dans nos performances et de changer la culture de la médiocrité."

Mais... que voulez-vous dire par culture de médiocrité ?

"Nous n’avons pas exécuté notre plan de match, ce qui est de ma faute, car je n’ai pas réussi à faire passer le message. Les deux derniers matchs m’ont fait mal, car je ne semble pas être capable de transmettre [aux joueurs] la façon dont nous devons jouer. Plus important encore, oubliez l’exécution. Il est possible de camoufler bien des erreurs avec un bon effort. Mais nous ne faisons pas assez d’efforts en ce moment pour cacher ces erreurs."

Donc, pour vous, la culture de la médiocrité, c'est le manque d'effort ? Donc, vous rejoignez votre président pour ce qui est de l'effort, ou plutôt du manque d'effort de l'équipe. Et ce, encore une fois, malgré le fait que vous êtes encore dans la course pour une place en éliminatoires. 

Et vous, M.Nill, un commentaire ?

"Nous devons faire mieux, des dirigeants, jusqu'aux entraîneurs, jusqu'aux joueurs, de haut en bas. Bien que je n'approuve pas le langage de Jim Littes, son message est direct dans le mille. Je suis d'accord avec tout ça."

Ah, donc vous blâmez non seulement les joueurs, mais aussi les dirigeants, incluant vous-même ? C'est peut-être parce que votre siège commence à chauffer ?

-----

Je crois qu'il faut avoir une meilleure idée du problème chez les Stars. On va s'entendre sur une affaire, ce n'est ni les gardiens, ni la défensive le problème. Ben Bishop connaît une bonne saison et la défensive composée de John Klingberg, Miro Heiskanen et Esa Lindell s'en tire très bien.

Pour ce qui est de l'attaque... Eh, regardez ! Jamie Benn ! Alexander Radulov ! Tyler Seguin ! Et... C'est... à peu près tout ? C'est comme si l'attaque manque cruellement de profondeur, vous ne trouvez pas ? Oui, on peut cibler le manque d'effort de l'équipe comme problème, mais cela n'excuse en aucun cas le manque de profondeur dans l'unité offensive.

Mais Raphaël, on a quand même des bons joueurs de soutien, vous me dites ! Et on a des jeunes joueurs prometteurs aussi ! Prends Valeri Nichushkin par exemple ! C'est un ancien 10e choix au total en 2013 ! Il va débloquer à un moment donné, je te le garantis !

  Valeri Nichushkin dans la LNH    
202 matchs 23 buts 48 passes 71 points

 Ouin, on attend encore... 

Attends, on a Radek Faksa ! C'est un ancien choix de première ronde aussi ! 13e au total en 2012 ! 

  Radek Faksa dans la LNH    
250 matchs 41 buts 53 passes 94 points

Bon centre de 3e trio, mais à date, ça ressemble à un autre mauvais choix. Encore disponibles à son rang de repêchage : Tomas Hertl, Teuvo Teravainen, Shayne Gostisbehere, Damon Severson et Tom Wilson.

Attends Raph, on a un autre ancien choix de première ronde en 2013, 29e au total ! Jason Dickenson !

  Jason Dickenson dans la LNH    
72 matchs 8 buts 8 passes 16 points

Non... juste, non...

Hé, Raph ! Je sais que ce n'est pas un attaquant, mais viens voir Julius Honka ! 14e choix au total en 2014 !

    Julius Honka dans la LNH    
86 matchs 2 buts 11 passes 13 points -6 en carrière

Ok, là vous êtes en train de me niaiser ? Mais vous avez combien de choix de première ronde que vous avez gaspillé ?

Depuis que Jim Nill est en poste, il est encore un peu trop tôt pour tirer des conclusions, mais pour ce qui est du repêchage, le seul jeune joueur qui est vraiment en voie d'avoir un impact significatif sur l'équipe, c'est Miro Heiskanen. Ce n'est pas un attaquant, c'est un défenseur. Sérieusement, je ne vois pas un attaquant qui pourrait éventuellement être installé sur les deux premiers trios de façon permanente. 

Regardons plus loin encore. Là, je viens de me rendre compte que la franchise n'a pas beaucoup de succès pour ce qui est de repêcher des attaquants. Ces choix ont soit échoué dès le départ, soit ils connaissent du succès avec d'autres équipes de la LNH. Brendan Morrow est le choix de première ronde qui a joué le plus longtemps à Dallas et il a connu une carrière plus que respectable.

Mais voulez-vous savoir le punch ? Le meilleur choix de première ronde au repêchage de l'histoire de la franchise depuis leur arrivée à Dallas n'a pas joué un seul match avec les Stars. Il fut le 14e choix de l'équipe lors du repêchage de 1995.

Son nom ? Jarome Iginla.

Une des seules images de Jarome Iginla dans l'uniformes des Stars de DallasSource: ctvnews.ca
Légende: Une des seules images de Jarome Iginla dans l'uniforme des Stars de Dallas

Il a été immédiatement échangé aux Flames de Calgary en retour de Joe Nieuwendyk. Le reste appartient à l'histoire.

Au moins, les Stars peuvent se consoler sur le fait qu'ils ont connu du succès dans les rondes subséquentes. On n'a qu'à penser à des noms comme Jamie Langenbrunner (2e ronde, 35e au total en 1993), Marty Turco (5e choix, 124e au total en 1994), Jussi Jokinen (6e ronde, 192e au total en 2001), Trevor Daley (2e ronde, 43e au total en 2002), Loui Eriksson (2e ronde, 33e au total en 2003) et James Neal (2e ronde, 33e au total en 2005) pour ne nommer que ceux-là. 

Dans l'alignement actuel de l'équipe, on retrouve des choix tardifs qui connaissent du succès. Jamie Benn (5e ronde, 129e au total en 2007) est le capitaine actuel de l'équipe. John Klingberg (5e ronde, 131e au total en 2010) vient de rentrer en action après avoir soigné une blessure et il fait partie des meilleurs défenseurs de l'équipe. 

La contribution de Jim Nill, cependant, réside sur les transactions et les signatures d'agents libres. C'est lui qui a fait l'acquisition de Tyler Seguin en provenance de Boston, en envoyant en retour Loui Eriksson et Reilly Smith (Un autre ancien espoir choisi au 2e tour du repêchage) en 2013. C'est malheureusement sa meilleure transaction jusqu'à maintenant. Il a notamment transigé pour les services d'un Sergei Gonchar en fin de carrière. Il a fait l'acquisition de Shawn Horcoff en retour de Philip Larsen. Horcoff a passé deux saisons avec les Stars avant de prendre sa retraite avec les Ducks d'Anaheim en 2016. Il a aussi signé Ales Hemsky pour 3 ans et un salaire annuel de 4 M $ en 2013 et la signature fût un échec dès le départ.

C'est aussi lui qui a amené Jason Spezza à Dallas, via transaction. Il a notamment donné aux Sénateurs Alex Chiasson et un choix de 2e ronde en 2015 pour obtenir ses services. Ce choix sera plus tard échangé aux Devils du New Jersey qui vont l'utiliser pour repêcher le gardien de but Mackenzie Blackwood. Spezza, malheureusement pour M.Nill, a connu un déclin assez prononcé pour ce qui est de sa production et il n'est plus le joueur d'impact qu'il a été alors qu'il portait les couleurs des Sénateurs d'Ottawa.

Attendez avant de commencer à rire, je n'ai pas encore terminé ! Il a aussi fait l'acquisition en 2015 de l'attaquant Patrick Sharp, un autre joueur en fin de carrière, en retour du défenseur Trevor Daley et de l'attaquant Ryan Garbutt. Sharp a connu une première saison respectable de 55 points en 76 matchs en 2015-2016, mais sa production a piqué du nez dès l'année suivante, en plus d'être blessé. Il jouera une dernière saison avec les Blackhawks avant de se retirer après la saison 2017-2018.

-----

D'une certaine manière, Jim Nill a raison. Les Stars doivent être meilleurs, des joueurs aux entraîneurs, en passant par les dirigeants. Si les Stars veulent participer aux éliminatoires, ils se doivent de s'améliorer, en mettant plus d'efforts, mais aussi en allant chercher des atouts, surtout chez les attaquants. 

Sauf que la pression en ce moment n'est pas sur les joueurs, mais plutôt sur Jim Nill lui-même. C'est son travail d'aller chercher du renfort en attaque et ainsi aider son entraîneur-chef, Jim Montgomery, à voir les meilleurs joueurs possibles sur la patinoire. Il a signé une prolongation de contrat de 5 ans en 2016 qui vient d'être activé cette saison, ce qui le gardera à Dallas jusqu'en 2023. Mais visiblement, l'état-major des Stars commence à perdre patience. Les dirigeants veulent que l'équipe obtienne des résultats convaincant le plus rapidement possible. Si M.Nill ne livre pas la marchandise, il ne pourrait pas se rendre jusqu'en 2023. 

Dans le cas de Jim Montgomery, tout ce qu'il peut faire, c'est de fonctionner avec ce qu'il a sous la main. Est-ce vraiment de sa faute si l'équipe ne fournit pas l'effort nécessaire ?

Ce qui m'amène à Jamie Benn et Tyler Seguin. Oui, il est vrai qu'on parle des deux meilleurs attaquants de l'équipe, mais aide ou pas, ils ont eux aussi leur part de responsabilité. C'est à eux de performer sur la glace et de faire leur possible pour aider l'équipe à faire les éliminatoires. Toutefois, ce serait une erreur de décider de les échanger ailleurs parce qu'ils ne fournissent pas l'effort nécessaire pour gagner des matchs.

Pour le moment, on a peu de raisons de paniquer. L'équipe est en position de faire les éliminatoires et il reste encore beaucoup de hockey à jouer. À partir de maintenant, la balle est dans le camp de Jim Nill. Que fera-t-il pour améliorer son équipe ? 

Il vient de procéder à une transaction vous dites ? Ah, Devin Shore a été échangé aux Ducks d'Anaheim ? Et qu'est-ce qu'on a reçu en retour ?

Andrew Cogliano ? Un joueur reconnu pour sa vitesse, certes, mais qui est plus vieux et qui offre environ la même production que Shore ? 

Vraiment, Jim ? C'est le mieux que vous pouvez faire ?