Une défaite à Alaves 1-0 pour le Real Madrid (4ième de la Liga), et un match nul 1-1 pour le FC Barcelone 2ième au classement. On a souvent été confronté par les déboires de l'un, puis par ceux de l’autre. Quand le Real Madrid allait bien, le FC Barcelone vivait exactement le contraire, et vice versa. Mais plus maintenant, ce qui semblait être une règle, ou plutôt une théorie valable ne l'est plus. Car depuis la défaite face à Seville (leader actuel du championnat) il y a moins d'un mois, le Real Madrid de Sergio Ramos connait une période plutôt difficile, et le FC Barcelone de Leo Messi qui se cherche toujours une identité de jeu qu'il a perdu avec l'arrivée de son coach Valverde n'y arrive pas non plus, et vient d'accumuler quatre matchs de Liga sans gagner.

Madrid est clairement en manque d'efficacité, lié sans doute à la perte du quintuple Ballon d'or Cristiano Ronaldo, qui flambe actuellement du côté de la Juve, mais ça pourrait être bien pire. Si Barcelone n'avait pas perdu autant de points, la situation serait encore plus inquiétante et la sonnette d'alarme sonnerait encore plus fort.  Les merengues sont mauvais, mais un seul point les sépare des Catalans.

Les deux géants ont toujours eu la main mise sur la Liga, même avec l'avènement de l'Atletico. Mais cette saison semble être assez particulière car les deux éternel rivaux connaissent tous deux un creux monumental, le Real a déjà perdu 10 points, et Barcelone 9 en tout juste 8 journées de championnat.

Mais la situation est peut-être pire pour le Real Madrid, car ce n’est pas qu’il ne gagne pas, c’est aussi qu’il ne marque pas de buts. Presque sept heures sans inscrire le moindre but pour le triple champion d'Europe. Le Real a d'ailleurs aligné deux défaites de rang après celle de Moscou en Champions League.

Du côté de la catalogne, le Barça aligné lui, quatre matchs sans victoire. Deux points perdus contre Gerone au Camp Nou, un match perdu face à Leganes, encore un match nul face l'Athletic Bilbao encore au Camp Nou et un autre match nul  hier à Mestalla face au FC Valence. Nous sommes là confrontés au pire Barça à ce stade de la compétition de ces 13 dernières années.

Les doutes sont évidents à Madrid et à Barcelone, et à juste titre. Sur les bancs, avec Lopetegui, mais aussi avec Valverde. Avec Benzema, mais aussi avec Luis Suarez, qui lui traverse son pire début de saison depuis son arrivé chez les Blaugrana. Mais le Barça compte toujours Messi dans ses rangs, qui a encore marquer, et à éviter la défaite à son club hier face à Valence. Le Real lui, a perdu le son sauveur, le meilleur buteur de son histiore, et celui de la ligue des champions, qui n'est autre que CR7. Sur qui les merengues compteront-ils, pour les sauver encore une fois.

Maintenant, c'est la pause et les semaines seront longues, l'attente, l'atmosphère sera pesante. Le dimanche 28 octobre, il y aura le Classico, au Camp Nou. L'évènement de l'année pour tous les amateurs, le choc entre les deux plus grands clubs du monde. Un match qui balaiera ou non pour l’un ou pour l’autre, les doutes, les critiques. Mais une certitude, malheur à celui qui perdra ce match.