Dans l'histoire de la Ligue nationale de hockey, il est arrivé deux fois où le calendrier régulier a été écourté, lors de la saison 1994-1995 et 2012-2013 (48 matchs), en raison d'un conflit de travail dans les deux cas, sans oublier la saison 2004-2005, qui n'avait pas eu lieu.
 
Dans le contexte actuel, la Ligue nationale de hockey, qui tente un retour à ses activités dans les plus brefs délais, va possiblement avoir un calendrier écourté et il reste à savoir combien de matchs seront disputés et à compter de quelle date.
 
Lors de la saison 1994-1995, les activités avaient débuté le 20 janvier 1995 et avait pris fin le 3 mai 1995, ce qui avait fait un total de 48 matchs disputés (par équipe) en 104 jours, une moyenne d'un match par 2,17 jours, alors que les éliminatoires avaient débuté le 6 mai 1995 pour prendre fin le 24 juin 1995, alors que les Devils du New Jersey avaient balayé les Red Wings de Detroit en quatre matchs et les éliminatoires auraient pris fin vers la fin du mois de juin si les trois autres parties de la finale avaient été nécessaires.
 
En 2012-2013, ce fut semblable, car le calendrier avait débuté le 19 janvier 2013 pour se terminer le 28 avril 2013, ce qui avait fait un total de 48 matchs disputés (par équipe) en 100 jours, une moyenne d'un match par 2,08 jours, alors que les éliminatoires avaient débuté le 30 avril 2013 pour prendre fin le 24 juin 2013, alors que les Blackhawks de Chicago avaient vaincu les Bruins de Boston en six matchs (4-2) et la septième partie, si elle avait été nécessaire aurait été disputée le 26 juin 2013.
 
Lors de la dernière saison complète de la LNH, le calendrier de la saison 2018-2019 avait débuté le 3 octobre 2018 pour prendre fin le 6 avril 2019 et une équipe disputait 82 rencontres dans une période de 186 jours, une moyenne d'un match par 2,27 jours, mais cette moyenne diminue un peu, en ajoutant le fait que le match des étoiles avait retranché quatre jours de ce calendrier régulier, les 24,25,26 et 27 janvier 2019.
 
Le temps presse, car si la LNH veut débuter les activités le 1er janvier 2021, les joueurs devront arriver en Amérique du Nord le 1er décembre 2020 et être mis en quarantaine pour 14 jours, ce qui ferait en sorte qu'ils pourraient prendre part à la période d'entraînement de deux semaines, qui prendrait fin à la fin du mois de décembre, tout en n'oubliant pas de donner un congé les 24,25 et 26 décembre, pour le temps de Noël.
 
Comment structurer les équipes avec les lieux géographiques ?
 
Une autre difficulté très importante, il faudra que la LNH soit en mesure de structurer des sections avec assez d'équipes pour donner l'impression d'être autre chose qu'une ligue régionale et ça ne sera pas évident.
 
Si les sept équipes canadiennes sont regroupées dans une même section, le Canadien de Montréal, les Sénateurs (2) d'Ottawa et les Maple Leafs de Toronto devraient aller disputer beaucoup de matchs entre eux et il faudra établir le nombre de rencontres qui seraient jouées contre les Flames de Calgary, les Oilers d'Edmonton, les Canucks de Vancouver et les Jets (2) de Winnipeg.
 
Dans un calendrier de 48 matchs, est-ce que les sept équipes canadiennes s'affronteraient huit fois chacune ou si les trois équipes de l'est s'affronteraient en 10 occasions et joueraient sept matchs contre les quatre équipes de l'ouest ?
 
Cela impliquerait de voyages avec plusieurs rencontres en peu de jours pour toutes les sept formations et en raison d'un chiffre impair d'équipes, il y aurait toujours une formation en congé à chaque jour.
 
Aux États-Unis, ça risque d'être beaucoup plus difficile, car pour éviter les longs voyages dans les aéroports, il faudra vraisemblablement structurer deux ou trois sections, une dans l'est, une dans le sud et mid-west et l'autre dans l'ouest.
 
Les Bruins de Boston, les Sabres de Buffalo, les Red Wings de Detroit, les Devils du New Jersey, les Islanders de New York, les Rangers de New York et Flyers de Philadelphie et les Penguins de Pittsburgh formeraient la section est avec huit équipes. 
 
Les Hurricanes de la Caroline, les Blackhawks de Chicago, les Blue Jackets de Columbus, les Panthers de la Floride, les Predators de Nashville, les Blues de St. Louis, le Lightning de Tampa Bay et les Capitals de Washington seraient les huit équipes de la section sud-mid-west.
 
Les Ducks d'Anaheim, les Coyotes de l'Arizona, l'Avalanche du Colorado, les Stars de Dallas, les Kings de Los Angeles, le Wild du Minnesota, les Sharks de San Jose et les Golden Knights de Vegas formeraient la section ouest avec les huit formations.
 
Difficile de savoir quel serait le calendrier pour chacune des trois autres divisions, s'affronteraient-elles sept fois chacune, avec une exception de six rencontres pour une équipe ?
 
Combien d'équipes participeraient aux séries éliminatoires et quels seraient les critères des bris d'égalités ? Verrions-nous un système avec les quatre premières équipes des quatre divisions se qualifier pour les éliminatoires, peu importe le total de points récoltés ou un système avec des combinaisons de voir deux ou trois équipes de chacune des divisions avec les autres avec le plus de points au classement général du circuit ?
 
CLASSEMENT
DIVISION CANADIENNE (7 ÉQUIPES)
Calgary
Edmonton
Montréal
Ottawa
Toronto
Vancouver
Winnipeg
DIVISION EST (8 ÉQUIPES)
Boston
Buffalo
Detroit
New Jersey
NY Islanders
NY Rangers
Philadelphie
Pittsburgh
DIVISION SUD-MID-WEST (8 ÉQUIPES)
Caroline
Chicago
Columbus
Floride
Nashville
St. Louis
Tampa Bay
Washington
DIVISION OUEST (8 ÉQUIPES)
Anaheim
Arizona
Colorado
Dallas
Los Angeles
Minnesota
San Jose
Vegas