Nous sommes présentement à exactement un mois de la date d’ouverture du 
marché des joueurs autonomes dans la LNH. Cette année plusieurs bon 
joueurs seront disponibles pour les 31 équipes du circuit Bettman, mais, celui 
qui fait le plus jaser pour l’instant est le jeune ailier droit des Maple Leafs de 
Toronto Mitchell Marner. Marner pourrait très bien aboutir dans n’importe 
quelle équipe du circuit pour le modeste prix de 10.5 million + et de quatre 
prochains choix de première ronde. Marc Bergevin pourrait très bien être tenter 
de faire une offre hostile au numéro 16 des Leafs, comme dans tous risques il 
y a des pours et des contres les voici. 
 
 
Les pours: ​La venue de Marner avec les Canadiens boucherait un trou du côté de 
l’aile droite puisque la formation de Claude Julien possède seulement Jesse Ylonen 
comme espoir du côté droit, Marner peut permettre de régler ce problème dans 
l’immédiat et renforcerait le top 6 du CH remarquablement. L’ailier possède une 
 
excellente vision du jeu et des aptitudes offensives qui amènerait le ​“punch”​offensif 
qui manque à l’avantage numérique et à forces égales qui manquait cette année 
pour que Montréal fasse parti du bal printanier. De plus la banque d’espoirs du CH 
 
est plus garnie que jamais avec les Suzuki, Poehling, Brook, Kotkaniemi, Romanov ( 
après 2020), Ylonen, Evans, Olofsson et autres. Ces noms vont aider le Canadiens à 
faire les séries prochainement et l’ajout de Mitch Marner aiderait cette jeune équipe à 
se rendre loin en séries années après années. Avec le système de développement 
du CH qui s’est renouvelé l’année dernière avec l’ajout de Joël Bouchard et Alex 
Burrows le CH possède les bonnes pièces pour entourer un joueur de la trempe de 
 
Marner. De plus, le meilleur pointeur des Maple Leafs cette saison a joué son hockey 
junior avec Max Domi et Victor Mete avec les Knights de London, la chimie entre 
 
Domi, Marner et Mete est déjà présente ce qui pourrait influencer Marner à accepter 
une offre hostile provenant de la Bergevin et son équipe. 
 
Les contres:​ La décision de donner les quatre prochain choix de première ronde de 
sa formation est sans doute celle qui va jouer un gros rôle dans le dossier Marner le 
premier juillet prochain. C’est un risque à prendre pour une équipe comme le 
Canadiens qui sont rivaux de division avec les Leafs, de leur donner quatre chances 
de repêcher un joueur d’impact et d’en recevoir seulement un avec ces choix peut 
faire peur. Par contre, si on prend compte que Montréal fait les séries lors des quatre 
prochaines campagnes avec Marner ces choix de première ronde vont varier entre 
les rangs 16 et 31,32. Les quatre dernières séléction du CH à ces rangs sont Michael 
McCarron, Noah Juulsen, Nikita Scherbak et Ryan Poehling donc c’est comme si la 
Ste-Flanelle se devait d’échanger ces quatre joueurs pour obtenir les services de 
Mitch Marner. Si on le voit de cette façon est-ce que vous le faites? Personnellement 
je le fait sans même penser. Pour ce qui est du contrat à offrir il devrait varier entre 
 
 
 
10.5 et 11 millions $US. Ça semble peut-être payer cher si vous ne connaissez pas 
 
Marner mais avec les statistiques qu’il a obtenu cette saison et depuis son arrivée 
dans la grande ligue c’est sa valeur exacte.