L'an dernier, pour la première fois en treize ans, le récipiendaire du trophée Maurice-Richard n'a pas terminé la saison avec 50 buts. En effet, Sidney Crosby a terminé la saison 2016-2017 avec une récolte de 44 buts en 75 joutes, bon pour le premier rang dans la LNH. Dommage, puisqu'il a maintenu une moyenne de presque un but par match pendant un certain temps, avant de voir son rythme diminuer...

Cette saison, son grand rival Alexander Ovechkin pointe au premier rang du circuit Bettman au niveau des buts, avec 32 réussites en 53 joutes. À ce rythme, la grand ailier Russe terminerait l'année avec 49 filets. Une excellente récolte, évidemment, mais pas cinquante buts! Evgeni Malkin est présentement deuxième, avec 30 buts. S'il part sur une lancée, peut-être pourrait-il aussi atteindre le plateau magique de Maurice Richard. Par contre, s'il maintient le rythme actuel, il n'y arrivera pas lui non plus....

William Karlsson, surprenant avec les Knights de Vegas, montre 29 buts au compteur, tandis que Kucherov, Anders Lee, Tyler Seguin et John Tavares complètent le peloton de tête, avec 28 filets chacun. Les chances de voir un patineur inscrire cinquante buts sont assez minces cette saison.

On pourrait donc assister à quelque chose de très rare cette année : deux saisons consécutives durant lesquelles le meilleur buteur de la ligue n'aura pas atteint le plateau des cinquante buts. Il faut remonter aux saisons 1963-64 et 1964-65 ( l'ère des six équipes originales! ) pour retracer pareil exploit, alors que Bobby Hull avait remporté le championnat des buteurs avec 43 buts en 1963-64 et l'année suivante, l'excellent mais souvent sous-estimé ailier Norm Ullman avait fait de même, avec 42 buts. 

Fait à noter par contre : les saisons comportaient 70 parties à l'époque. Avec un peu de chance, les deux ailiers du temps des équipes originales auraient pu espérer atteindre la marque de Maurice Richard si la saison s'était disputée sur 82 matchs. Malgré tout, il leur aurait fallu une très bonne séquence pour atteindre la marque mythique du Rocket...

Avec la LNH qui tente de maximiser son offensive depuis un bon moment déjà, voir deux champions buteurs consécutifs ne pas marquer cinquante buts n'est pas de bonne augure pour les années à venir, si rien ne change....

Certains diront que l'offensive est mieux répartie, puisque le temps de jeu est plus égal entre les joueurs que jadis, alors que le 4ème trio faisait parfois office de réchauffe-banc, ce qui est moins le cas de nos jours. Qui plus est, les gardiens sont meilleurs et les défensives aussi, mais bon, c'est le même refrain depuis plus de vingt ans déjà...

Des marqueurs de 50 buts ou 100 points, ça marque l'imaginaire! Malheureusement, notre imagination est en manque d'inspiration ces dernières années....

Alexander Ovechkin marquera-t-il cinquante buts pour la huitième fois de sa carrière? La réponse dans deux mois!

Bon week-end mon Grand (Club!) !