C’est déjà la fin du séjour d’Al Montoya avec les Canadiens de Montréal…Revenons quelque peu sur la carrière de ce dernier alors qu’il était le second de Carey Price lors de la dernière saison et demie.

Une carrière junior remplie d’espoir

Montoya était voué à un très bel avenir alors qu’il évoluait avec l’Université du Michigan dans les rangs collégiaux américains. Avant son année de repêchage, Montoya a remporté 56 de ses 83 départs tout en conservant une moyenne de but accordé de 2,28 et un pourcentage d’arrêt de 0,914. Tous s’entendaient pour dire que le gardien originaire de Chicago allait devenir le numéro un d’une équipe de la LNH quelques années plus tard. Les Rangers de New York ont finalement jeté leur dévolu sur Montoya au sixième rang du repêchage de 2004. Après une dernière saison à l’Université du Michigan où Montoya a remporté 30 victoires, ce dernier répond aux attentes dans la Ligue américaine avec le Wolf Pack de Hartford. Malheureusement pour Montoya, un certain Henrik Lundqvist est devenu le roi des Rangers et il n’y a pas de place pour Montoya avec le grand club.

Montoya est finalement échangé en février 2008 aux Coyotes de Phoenix en compagnie de plusieurs autres joueurs. Montoya goûta à la LNH quelque peu en 2008-09 alors qu’il remporte trois des cinq rencontres auxquelles il a pris part. Un certain Ilya Bryzgalov était cependant le numéro à Phoenix à ce moment-là et c’est pour cette raison que Montoya continua de rouler sa bosse avec San Antonio dans la AHL.

Ses véritables débuts

La carrière de Montoya dans la LNH prit finalement son envol en février 2011 alors qu’il est échangé aux Islanders de New York. L’équipe de Long Island connaissait une saison de misère et se cherchait devant le filet. Après avoir échangé le vétéran Dwayne Roloson au Lightning de Tampa Bay, les Islanders firent appellent à Montoya pour 20 rencontres dans le circuit Bettman. Montoya y alla de neuf victoires pendant cette saison. Montoya seconda ensuite Evgeni Nabokov la saison suivante avec les Islanders avant de signer avec les Jets de Winnipeg en juillet 2012.

Montoya s’est alors établi comme un fiable gardien auxiliaire. Après son séjour à Winnipeg, il signe son premier contrat à plus d’un million par saison avec les Panthers de la Floride. Il passa également deux saisons en Floride derrière Roberto Luongo.

Son arrivée à Montréal

Al Montoya signe avec les Canadiens de Montréal le 1er juillet 2016. Il s’agit d’une signature étonnante à Montréal puisque Mike Condon s’est fait valoir avec le CH la saison précédente en l’absence de Carey Price. On peut cependant croire que Marc Bergevin ait cru bon signer un troisième gardien dans le but de se protéger du repêchage d’expansion des Golden Knights de Vegas. Cependant les Canadiens ont soumis Mike Condon au ballottage avant le début de la saison 2016-17 et ce dernier s’est retrouvé avec les Penguins de Pittsburgh, laissant le champ libre à Montoya pour le poste d’auxiliaire à Carey Price.

Montoya doit d’ailleurs débuter la saison en tant que gardien numéro un puisque Carey Price rata les trois premiers matchs de la saison. Montoya se tire assez bien d’affaire avec Montréal, si on oublie la rencontre du 4 novembre 2016 où il accorde 10 buts aux Blue Jackets de Columbus. Alvaro termine la saison avec 8 victoires en 18 rencontres. À l’aube de la saison 2017-18, Montoya conserve son titre d’auxiliaire au détriment de Charlie Lindgren mais malheureusement pour le vétéran de 32 ans, il se blesse lors d’un entraînement au début novembre et il ne reviendra jamais au jeu avec le Tricolore. Carey Price également tombé au combat, les Canadiens réclament Antti Niemi au ballottage en provenance de la Floride et ce dernier viendra prendre la place de Montoya en tant qu’auxiliaire.

Le 4 janvier 2017, Al Montoya est échangé aux Oilers d’Edmonton en retour d’un choix conditionnel de quatrième ronde. Si Montoya joue plus de 6 matchs cette saison avec les Oilers, le CH obtient un choix de quatrième tour, s’il joue 6 matchs ou moins, Montréal reçoit un choix de cinquième ronde. Les Oilers en arrachent cette saison et l’auxiliaire de Cam Talbot, Laurent Brossoit ne répond pas aux attentes en tant que gardien auxiliaire, peut-être que Montoya pourra sauver quelques rencontres à Edmonton comme il le faisait si bien à Montréal.

Merci pour tes humbles services Alvaro et bonne chance à Edmonton. Je te souhaite tout de même d’aller jouer quelques matchs à Bakersfield dans la Ligue américaine avant de revenir dans le froid du Canada.

Originalement paru sur : Surlebanc.ca

Crédit article : Louis-Michel Lelièvre