Pour les partisans, les joueurs de hockey évoluant au niveau junior sont faciles à oublier. La raison est simple; ces athlètes ne peuvent généralement faire leur entrée au sein de la ligue qu'à 16 ans, l’âge maximal étant de 21 ans.   Quelques joueurs réussissent tout de même à se démarquer et à impressionner les spectateurs par leur talent. L'histoire est différente dans le cas de Mikael Tam. L'ancien défenseur des Remparts de Québec, l'une des 18 équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), a laissé sa marque dans la Capitale-Nationale par son leadership et sa persévérance.

 

En janvier 2010, l'arrière est victime d'un coup salaud de la part de Patrice Cormier, des Huskies de Rouyn-Noranda. Sonné, Tam convulsionne sur la patinoire. Il est transporté à l'hôpital où les médecins constatent que l'arrière souffre d'un traumatisme crânien. 

 

À la grande surprise de tous, Tam s'en sort sans aucune séquelle apparente et ne rate que 16 rencontres. Très peu d'absences pour une blessure qui aurait pu avoir des répercussions beaucoup plus importantes sur sa carrière. Mikael Tam finit son stage junior chez les Remparts avant d'évoluer dans la ligue américaine de hockey (LAH).

 

Du côté de Patrice Cormier, il joue dès la saison après l'incident chez les professionnels, dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

 

Dix ans plus tard, qu'est devenu Mikael Tam? Voici un bref parcours de sa carrière à la suite de son séjour avec les Remparts.

 

2012-2013: Première saison dans la ligue américaine

 

Ce n'est qu'en octobre 2012 que Tam parvient à se trouver un contrat avec les Sharks de Worcester, club-école des Sharks de San Jose. Il ne joue qu'onze rencontres dans la Ligue américaine de hockey (LAH) et 37 dans l’ECHL (anciennement Ligue de hockey de la Côte Est) en 2012-2013. Pour une première saison, Mikael Tam doit doubler d'efforts s'il veut s'établir dans la LAH.

 

2013-2014: Patrick Roy s'intéresse à son ancien capitaine

 

Lors de son séjour avec les Remparts, Mikael Tam est, disons-le, l'un des préférés de Patrick Roy, alors entraineur-chef de l'équipe. D'ailleurs, le pilier défensif agit en tant que capitaine de l'équipe au cours de ses deux dernières saisons avec des Diables Rouges. Près de deux ans plus tard, Patrick Roy gravi les échelons et devient le dirigeant en chef de l'Avalanche du Colorado. De plus, l'ancien gardien de la LNH occupe un poste qui lui permet d'avoir son «mot à dire» concernant les signatures et échanges de l'Avalanche.

 

Mikael Tam ne peut certainement pas jouer dans la LNH. Patrick Roy se sert tout de même de son pouvoir et influence Joe Sakic dans la décision d'amener le défenseur dans l’organisation du Colorado. Tam jouera 34 parties dans la ligue américaine tout en récoltant six points.

 

2014-2015: Retour au point départ

 

Alors que peu d'équipes s’intéressent à acquérir ses services, Mikael Tam n'a plus d'autres choix, il devra jouer dans la ECHL. Il ne participe qu'à 17 parties de son club en saison régulière, amassant quatre mentions d'assistance. Sa progression se fait ressentir lorsqu'il prend part à 12 rencontres des séries éliminatoires au terme de la saison. Tam obtient alors sept points et un différentiel de +2. La saison 2014-2015 de Mikael Tam aura certainement été un retour au point départ. Il doit à nouveau faire ses preuves pour démontrer qu'il a sa place dans la LAH.

 

2015-2016: Départ pour l'Europe

Mikael Tam s'exile en Europe pour se joindre à une équipe norvégienne. Il termine la saison avec une récolte de 16 points et une fiche de +12 en 42 rencontres. Certains peuvent croire que son départ vers la Norvège signifie une fin de sa carrière en Amérique du Nord. Au contraire, cette expérience lui permet qu'au moins une équipe de la LAH s'intéresse à ses services. 

 

2016-2017:

La formation intéressée est le club-école des Oilers d'Edmonton.  Avec cette signature, les Condors de Bakersfield renforcent davantage leur défensive, composée de Mark Fayne, de Darnell Nurse et de quelques autres ayant déjà évolué dans la LNH. Tam apprend certainement de ces joueurs. Au cours de la saison, Tam ne joue que deux rencontres dans la ligue américaine. Il participe à 34 rencontres avec les Admirals de Norfolk, dans la ECHL. Il amasse 22 points parmi cette dernière ligue considérée comme ayant un calibre tout juste moins élevée que la LAH.

 

2017-2018 :

Tam s’entend avec le KRS, club de la Ligue suprême de Hockey (VHL), situé à Heilongjiang, en Chine. Ce circuit englobe des équipes de la Chine, du Kazakhstan, ainsi que de la Russie. Tam prend part à 33 joutes avec sa nouvelle équipe, récoltant huit points. Il purge également 62 minutes de punition au cours de cette saison-là.

 

2018-2019

Tam évolue pour une deuxième saison consécutive au sein du deuxième meilleur circuit de Russie. Cette fois, il s’aligne avec le KRS-ORG de Beijing. Tam joue également cinq rencontres dans la Kontinental Hockey League (KHL).

 

2019-2020 :

 Faisant partie du même circuit qu’au cours des deux saisons précédentes, Tam a joué 11 matchs dans la KHL jusqu’à maintenant cette saison. L’athlète canadien, qui détient également sa nationalité chinoise d’après Eliteprospect.com, a aussi disputé 22 duels avec le KSR, amassant quatre buts et une mention d’aide.

 

Pour la suite des choses:

Advenant le cas que Mikael Tam ne reçoive pas de proposition de contrat d'une équipe professionnelle nord-américaine telle que la LAH ou la ECHL d’ici le début de la saison 2020-2021, il y aura toujours une offre sur la table pour le défenseur. Le Marquis de Jonquière l'a repêché en troisième ronde du repêchage de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) de 2016. D'accord, cette ligue est loin d'être le premier choix pour un joueur qui désire faire carrière au sein d'une équipe de hockey. Cependant, la LNAH LNAH devient, année après année, une ligue qui intéresse davantage les partisans.

 

Bref, Mikaël Tam n’a peut-être pas accédé à la LNH, mais ce n’est pas l’incident avec Patrice Cormier qui lui aura empêché de mener une carrière d’hockeyeur respectable. En ce qui concerne Cormier, celui-ci s’est excusé à plusieurs reprises devant les médias. Il a aussi affirmé que son coup vicieux le  hante encore , mais qu’il assume pleinement les conséquences de son geste.

 

Je vous invite à me suivre sur :

Twitter

Facebook