Avec les séries qui touchent à leur fin, on a désormais une bonne idée du portrait qui se dessine au prochain repêchage. Du côté de Montréal, Marc Bergevin est probablement en train de délibérer quel nom il appelera virtuellement le 6 octobre, lui qui détient présentement le 16e choix au total en plus de multiples choix en 2e et 3e ronde. Depuis quelques années, le DG du tricolore mise sur le volume lors de l'encan annuel, alors qu'il a appelé 21 noms différents au podium lors des 2 dernières années. Il s'agit d'une énorme quantité de jeunes joueurs pour l'organisation qui avait seulement parlé 24 fois au cours des 4 années précédentes. 

Cette année, le Canadien se prononcera un rang plus tard que l'an dernier, lui qui hérite du 16e choix cette année après avoir sélectionné Cole Caufield au 15e rang l'an dernier. L'équipe se retrouve dans une position qui sera intéressante à suivre pour les partisans: après une telle récolte lors des dernières années, Montréal compte sur une belle profondeur à chaque position, un luxe dont il n'avait pas bénéficié depuis longtemps. Le top 10 de ce repêchage se veut excellent, mais une fois passé ce peloton solidement ancré en tête, la plupart des joueurs disponibles présentent tout de même un potentiel intéressant. Attention cependant; la plupart de ces joueurs viennent avec un bémol, présentant un risque ou une lacune quelconque dans leur jeu qui justifie leur position plus tardive.

J'ai décidé, pour le plaisir, de me prêter au jeu des prédictions et d'y aller de mon classement. De toute évidence, je ne suis ni recruteur professionel, ni DG d'une équipe de sport professionnelle. Néanmoins, le repêchage s'avère l'une de mes passions et j'ai prêté attention tout au long de l'année aux joueurs disponibles, dévorant chaque morceau d'information disponible sur le sujet et visionnant plusieurs heures de vidéo sur ceux dont le nom devrait sortir en première ronde. Sans plus tarder, voici mon classement:

1. Alexis Lafrenière, New York Rangers

Certains essaieront de vous convaincre que Quinton Byfield pourrait être le premier élu de l'encan 2020, mais les probabilités qu'un autre joueur que le québécois soit choisi par les Rangers est excessivement faible. Lafrenière est bien en vue depuis sa première saison junior il y a 3 ans et avc raison: ses mains vives, son tir précis et puissant et sa vision du jeu sont tous de niveau élite. Ajoutez à cela un coup de patin au-dessus de la moyenne, du papier-sablé dans son jeu et sa capacité à lever son jeu d'un cran dans les grands moments, et vous obtenez un joueur qui fera la pluie et le beau temps avec Artemi Panarin et les Rangers.

2. Tim Stutzle, Los Angeles

Une première surprise pour certains, mais pas pour ceux qui l'ont vu à l'oeuvre. Stutzle est un joeur extrêmement dynamique offensivement et pourrait fort bien s'avérer le meilleur joueur disponible cette année au niveau de sa récolte de points. Moins physique que Lafrenière, il compte cependant sur les mêmes talents offensifs que ce dernier et il les a utilisé pour en mettre plein la vue cette saison dans la DEL en jouant contre des hommes. Il est moins physique que Laffy, mais possède une vitesse et une agilité supérieure au futur premier choix. Il sera un candidat pour jouer dans la LNH dès l'an prochain.

3. Quinton Byfield, Ottawa

Presque un an plus jeune que Lafrenière, plusieurs recruteurs voient en Byfield un énorme potentiel. Son style de jeu s'apparente à celui d'Evgeni Malkin, soit un gros centre offensif avec une très bonne vision du jeu. Si tout se passe bien, il pourrait s'établir comme premier centre à Ottawa et être leur pillier tant en avantage numérique qu'en désavantage. La raison pour laquelle il glisse selon moi jusqu'au 3e rang est que certains doutes subsistent quant à son implication physique, ainsi que le fait qu'il a récolté une bonne partie de ses points lors des matchs plus faciles du calendrier des Wolves. Il est cependant un bon candidat pour exploser l'an prochain et être un joueur dominant à tous les niveaux dans la OHL.

4. Cole Perfetti, Detroit

Ce n'est un secrèt pour personne, Steve Yzerman a un oeil pour le talent et n'a pas peur des opinions divergeants lorsque vient son tour de parler. L'an dernier, le choix de Moritz Seider a fait beaucoup parlé, mais le DG des Wings le voyait dans sa soupe. Avec raison. Un an plus tard, ce choix paraît désormais très bien. On dit que cette année, c'est le jeune Cole Perfetti qui aurait tapé dans l'oeil de la légende de la ville de l'automobile, et Perfetti pourrait plus tôt que tard venir prendre le rôle de 2e centre de l'équipe derrière Larkin ou être utilisé à son aile. Un talent offensif dynamique, Perfetti avait fait sa réputation comme marqueur il y a 2 ans et s'est avéré un excellent fabriquant de jeu l'an dernier. Son coup de patin correcte, mais sans plus pourrait le ralentir dans son ascension vers la LNH, cependant il a l'intelligence hockey pour compenser cette lacune.

5. Alexander Holtz, Ottawa

Holtz pourrait fortement être le meilleur franc-tireur de ce repêchage, on dit même que son lancer en mouvement rappelle celui de Phil Kessel. Ottawa a désespérément besoin de renfort en offensive, n'ayant aucun marqueur de plus de 50 points l'an dernier. Holtz viendra combler cette lacune et n'est pas mauvais en défensive non plus; il devra par contre ajouter du poids à sa charpente à 6 pieds et 183 livres. 

6. Jamie Drysdale, Anaheim

Pour plusieurs, Drysdale est le seul défenseur présentant le potentiel d'évolué dans le top 2 d'une équipe ainsi que sur l'avantage numérique. Les défenseurs de plus petit gabarit ne semblent plus effrayer les recruteurs, et c'est l'un des seuls points négatifs à la candidature de Drysdale. L'arrière de 5 pieds 11 pouces est terriblement mobile et fluide dans ses mouvements, il est responsable défensivement et a toutes les qualités d'un futur quart-arrière. Les Ducks comptent sur peu de profondeur en défensive derrière Cam Fowler et Hampus Lindholm, et très certainement pas sur un talent dynamique comme le siens. C'est un marriage qui fait beaucoup de sens.

7. Lucas Raymond, New Jersey

Il est frêle physiquement, mais sinon Raymond a tous les atouts d'un bon joueur sur les 200 pieds de la patinoire. Il est très bon offensivement et responsable dans sa zone, en plus de bien se déplacer sur la patinoire. Les Devils comptent sur un excellent futur au centre avec Jack Hughes et Nico Hischier, et un ailier comme Raymond pourrait être le complément parfait pour un top 6 qui manque beaucoup de lustre depuis le départ de Taylor Hall.

8.  Jake Sanderson, Buffalo

Si ce classement était basé purement sur le talent, ce n'est pas à ce rang que j'aurais placé Sanderson. Il est cependant sans contredit le 2e meilleur arrière disponible cette année et la défensive s'est avéré désastreuse à Buffalo ces dernières années. Il leur faut de toute urgence un défenseur capable de prendre de grosses minutes après Ristolainen et Dahlin, et Sanderson est un très bon fit pour leur seconde paire. C'est un bon patineur avec un bon gabarit, dont le plafond offensif est probablement plus bas que celui de Drysdale mais qui est tout aussi fiable dans sa zone grace à son bon positionnement et son intelligence. Il pourrait arriver rapidement chez les Sabres, ce qui fera certainement plaisir à leur pauvres partisans qui patientent depuis longtemps pour voir leur équipe redevenir compétitive.

9. Marco Rossi, Minnesota

Si j'étais Kirill Kaprizov, l'excellent marqueur Russe qui arrivera finalement l'an prochain dans l'alignement du Wild, je commencerais à me demander dans quoi je me suis embarqué. Bill Guerin a échangé (à rabais, selon moi) son premier centre Eric Staal aux Sabres et libéré Mikko Koivu cet automne, ce qui laisse un trou béant au centre que le nouveau venu Nick Bjugstad ne pourra certainement pas remplir. Rossi pourrait fort bien venir remplir ce vide, le jeune centre autrichien ayant complètement dominé la OHL l'an dernier. André Tourigny ne tarit pas d'éloges à l'endroit de son poulain, qui est une force dans les 3 zones et un joueur souvent comparé à Nico Hischier, même si certains le disent en avance sur ce dernier au même âge. Un duo avec la vedette russe pourrait faire des flamèches au Minnesota.

10. Helge Grans,  Winnipeg

Pour tout vous dire, j'ai fortement l'impression que Cheveldayoff bougera vers le bas si ce scénario se concrétise et qu'aucun de Drysdale ou Sanderson n'est disponible. Ils ont un besoin criant en défensive mais aucun de ceux qui restent au tableau ne se classe aussi haut en vue du repêchage. Cependant, leur besoin est si grand que s'ils n'arrivent pas à bouger, je les verrais causer la surprise en réclamant Grans au 10e rang. Un grand défenseur mobile et intelligent qui brille par son positionnement, il devra cependant polir son jeu, lui qui aime bien prendre des risques en offensive. C'est un joyau à polir mais un peu comme Philip Broberg l'an dernier, il est fort possible qu'une équipe dans le besoin comme les Jets prennent le pari.

11. Anton Lundell, Nashville

La situation au centre des Predators a pris une drôle de tangeante la saison dernière. Alors qu'on les voyait posséder l'une des meilleurs lignes de centre de la ligue, Mikael Granlund et Kyle Turris se sont avérés très décevant à un point tel que le jeune Colton Cissons, 4e centre de l'équipe sur papier, s'est régulièrement retrouvé sur la même ligne que Filip Forsberg. Nashville affectionne les joueurs responsables défensivement et c'est en plein ce qu'ils obtiendraient en Lundell, qui est moins offensif que certains autres joueurs au tableau mais s'avère un choix assez sur pour accéder à la grande ligue. Avec Duchene et Johansen sur les 2 premiers trio, Lundell pourra continuer d'améliorer ses talents offensifs à son rythme avant de faire le saut en Amérique.

12. Seth Jarvis, Floride

Ce joueur a grimpé de façon phénoménale toute la saison, si bien que certains le classent aussi haut qu'en 5e position. Un talent exceptionnel en offensive, Jarvis est aussi un joueur responsable défensivement et a une touche de robustesse à son jeu qui est rare chez un joueur de son gabarit (5 pieds 10, 172 livres). Il s'est amélioré tout au long de la saison et a terminé la saison avec 98 points, soit 28 de plus que son meilleur coéquipier. Il pourrait s'avérer l'un des vols de ce repêchage si sa touche de marqueur et sa superbe vision transige bien chez les pros.

13. Yaroslav Askarov, Caroline

L'avenir (et le présent) est très prometteur chez les Hurricanes. L'équipe compte sur une jeune attaque très talentueuse et beaucoup de profondeur en défense, mais ils n'ont pas pu compter sur un solide gardien numéro un depuis les belles années de Cam Ward. Askarov est un gardien exceptionellement calme et athlétique, en plus de posséder une technique bien en avance sur les gardiens de son âge. Cette description rapelle beaucoup un certain Carey Price, et Askarov est selon plusieurs le meilleur gardien disponible depuis que Montréal avait appelé Price au 5e rang en 2005. C'est toujours risqué de sélectionner un gardien en première ronde, mais le jeu en vaut la chandelle avec le grand russe.

14. Jack Quinn, Edmonton

Au grand désarroi de Trevor Timmins, qui connait bien Quinn car il habite surprenament dans la même rue que lui, c'est peu probable qu'il glisse jusqu'au rang du Canadien. Dans ce scénario, c'est Edmonton qui met la main sur ce late bloomer qui a inscrit 52 buts en seulement 62 matchs avec les 67s l'an dernier. Alors que certains attribuent son succès en partie à Marco Rossi, il a plutôt évolué à l'aile du vétéran Joseph Garrefa pour la majorité de la saison. Quinn peut marquer de n'importe où sur la glace, en plus d'avoir une bonne vision offensive et des mains rapides. Son jeu défensif s'améliore sans cesse, et il pourrait devenir un bon joueur de top 6 responsable qui peut aussi marquer beaucoup de buts sur un avantage numérique. Avec un fabriquant de jeu exceptionnel comme McDavid pour l'alimenter, Quinn deviendrait rapidement un rouage important de l'attaque anémique des Oilers derrière ses 3 vedettes.

15. Rodiom Amirov, Toronto

Après avoir échangé Kapanen pour libérer de l'espace et mettre la main sur un premier choix, Dubas devra tenter d'ajouter un peu de profondeur à rabais derrière ses 4 joueurs vedettes à 40 millions par année. Sans faire trop de bruit, Amirov a connu une belle saison dans la MHL et pourrait devenir un bon joueur offensif capable d'apporter au leafs une solide production secondaire. À 6 pieds et 168 livres, le Russe devra ajouter du muscle à sa charpente mais s'avère un très beau projet pour les Leafs.

16. Tyson Foerster, Montréal

Qui? Ce n'est pas celui que plusieurs d'entre vous aimeraient voir arriver à Montréal, alors que les québécois Hendrix Lapierre et Mavrick Bourque seront toujours disponibles. Cependant, la belle prestation des jeunes Kotkaniemi et Suzuki en série laisse présager de belles choses au centre pour le Canadien. Si véritablement Daneault refuse de glisser jusque sur le 3e trio, les 2 québécois pourraient possiblement enfiler le chandail du bleu-blanc-rouge, mais dans le cas échant, Foerster cocherait plusieurs cases intéressantes pour Bergevin et son équipe de recruteurs. Le joueur de 6 pieds 2 pouces est avant tout un ailier droit mais peut aussi servir au centre en cas de besoin. C'est un excellent marqueur qui a par moments des allures de Max Pacioretty avec son lancer pesant et précis. Son coup de patin s'avère un aspect a travailler mais ça n'a pas semblé déranger l'état major du Canadien ces dernières années, qui semble préférer miser sur l'intelligence et l'éthique de travail que sur la vitesse sur patin. Ces deux qualités, vous les retrouverez chez Foerster comme en font foi ses 36 buts et 44 passes la saison dernière. Son plus proche poursuivant dans son équipe avait totalisé 47 points, démontrant qu'il n'a pas besoin d'être bien entouré pour générer de l'attaque.

17. Dylan Holloway, Chicago

Un centre ou ailier selon les circonstances, Holloway est un attaquant au bon gabarit qui est plutôt polyvalent sur la glace. Il était l'un des gros morceaux de l'équipe de Wisconsin l'an dernier dans la NCAA, et devrait obtenir un rôle encore plus grand cette année s'il y a une saison. Avec un marqueur comme Caufield à sa droite, il aura l'occasion d'affiner encore son jeu offensif avant de rejoindre l'alignement des Blackhawks. Avec un modèle comme Jonathan Toews de qui s'inspirer, il pourrait devenir un bon joueur de 2e trio, mais son upside offensif pourrait aussi se limiter à un joueur de 3e trio dépendament de la façon dont il se développera. Autrement dit, il pourrait bientôt jouer le rôle d'un Brandon Saad pour l'équipe de l'Illinois et ce, à moindre coût.

18. Dawson Mercer, New Jersey

Il est fort possible qu'avec leur deuxième choix de premier tour, les Devils se tournent vers un défenseur pour renflouer leur banque d'espoir à cette position. Cependant, l'équipe semble avoir foi en Kevin Bahl et Nikita Okhotyuk, et un joueur comme Mercer serait très intéressant pour continuer la reconstruction de leur offensive. Il s'agit d'un joueur rapide et doué offensivement, lui qui peut marquer autant que fabriquer des jeux, manie bien la rondelle et n'a pas peur d'aller dans le traffic pour obtenir ses points. Travaillant et responsable défensivement, il pourrait être un pillier solide pour les Devils et être employé dans toutes les situations.

19. Hendrix Lapierre, Calgary

Mikael Backlund se fait vieillissant, et Sam Bennett n'a pas connu le développement escompté à Calgary. Les flames comptent sur un bon mélange de jeunesse et d'expérience en défensive, et devrait chercher à ajouter de la profondeur derrière Gaudreau et Monahan. Lapierre a connu une saison éprouvante, marquant 2 buts seulement durant une saison écourtée par 3 commotions, qui se seraient finalement avéré une blessure aux tissus mous du cou semblable à celle de Sidney Crosby il y a quelques années. En santé, Lapierre est un centre très intelligent et un superbe patineur, qui peut fabriquer des jeux et est très responsable dans sa zone. Ne soyez pas surpris s'il glisse au repêchage, mais ne le soyez pas non plus s'il s'avère rapidement une aubaine pour l'équipe qui osera se risquer avec lui.

20. Braden Schneider, New Jersey

Tel que je l'ai dit plus tôt, le côté gauche de la défensive au New Jersey compte sur des espoirs intéressants. C'est cependant moins garni du côté droit, et après avoir sélectionné deux ailiers plus tôt dans l'encan, les Devils se tournent ici vers le gros défenseur des Wheat Kings. Son jeu s'apparente à celui d'un Shea Weber, alors qu'il est avant tout un joueur responsable dans sa zone qui compte sur une bonne relance et une mobilité intéressante pour contribuer offensivement. Il ne risque pas de devenir un défenseur de première paire, mais son jeu simple et sans bavure en fait un choix peu risqué et les Devils ne sont pas en position de prendre trop de chances cette automne. Schneider pourrait faire le saut dans la LNH dès l'an prochain et gagner tranquillement un poste régulier. Pourrait devenir l'un des leaders de cette jeune équipe.

21. Noel Gunler, Columbus

Les Jackets comptent sur une défensive très intéressante et jeune, ainsi que 4 gardiens prometteurs devant le filet dont Merlzikins qui a été fumant toute la saison et Korpisalo qui a brillé en séries. C'est en offensive que ça se corse, alors qu'il y a peu de talent d'élite au sein de l'alignement derrière des joueurs vieillissants comme Gustav Nyquist et Nick Foligno. Gunler est un bon marqueur avec un gabarit intéressant qui évoluant déjà chez les pros dans la SHL l'an dernier. Jarmo Kekalainen semble aimer se tourner vers l'Europe au repêchage et un ailier comme Gunler viendrait bien compléter des joueurs comme Alexandre Texier ou Liam Foudy sur une 2e ligne.

22. Lukas Reichel, New York Rangers

Reichel est un des secrets bien gardés du repêchage. Il a tenu son bout contre des hommes en Allemagne cette année, et le fait qu'il ait si bien paru malgré sa frêle charpente laisse présager qu'il pourrait devenir excellent une fois qu'il aura atteint sa maturité physique. Très bon patineur doté d'un instinct offensif au-dessus de la moyenne, Reichel est aussi un joueur qui travaille fort en échec avant, une lacune flagrante des Rangers lors des dernières qualifications contre les Hurricanes. Une valeur assez sure pour jouer au minimum sur un 3e trio, il n'aura pas trop de pression avec le top 6 monstrueux qui se dessine à Manhattan et pourra se développer tranquillement en Europe.

23. Kaiden Guhle, Philadelphie

Guhle ressemble au genre de joueur qui cadrerait parfaitement dans la philosophie des Flyers. C'est un gros défenseur mobile et physique qui est fiable dans sa zone et possède un upside offensif qu'il a démontré vers la fin de la dernière saison. Malgré des mains intéressantes et un tir puissant, il ne risque pas de devenir un joueur de première vague en supériorité numérique, mais les Flyers rechercheront avant tout un joueur capable de prendre de grosses minutes derrière Provorov, Myers et Sandheim. Le fait que les Flyers se sont tournés vers de petits attaquants offensifs au repêchage ces dernières années rend logique le choix d'ajouter du poids en défensive.

24. Nico Daws, Colorado

À l'image des Hurricanes, l'Avalanche compte sur une jeune attaque dynamique et une défensive déjà puissante qui comptera bientôt sur les excellents Bowen Byram et Connor Timmins, comme si ce n'était pas assez de compter sur le gagnant du Calder de cette année en Makar et les excellents Samuel Girard et Ryan Graves, Pour cette raison, l'équipe peut se permettre de prendre un petit risque et d'adresser son besoin le plus criant, soit un gardien numéro un solide. Grubauer n'a pas été très constant devant le filet, et Francouz, bien qu'excellent comme second violon, n'est plus un jeune joueur et sera à remplacer plus tôt que tard. Daws a été correct comme adjoint à Joel Hofer avec le Canada au CMJ, mais il a été excellent avec une équipe en reconstruction à Guelph, conservant une moyenne de .924 et remportant 23 de ses 38 départs. À 6 pieds 4 et 203 livres, il a le physique de l'emploi et pourrait faire le saut dans la LNH rapidement si on décide de ne pas resigner Francouz au terme de son contrat.

25. Jan Mysak, Washington

Mysac est un joueur polyvalent qui peut jouer tant au centre qu'à l'aile. Après avoir débuté la saison en première ligue tchèque, il a fait le saut dans le junior canadien en fin de saison et s'est rapidement adapté. Il doit travailler sur son patin, mais c'est un joueur intelligent qui pourra plus tôt que tard remplacer Lars Eller sur le 3e trio des Caps et grimper tranquillement dans l'alignement lorsque l'équipe fera la transition des vétérans Backstrom et Oshie vers des joueurs plus jeunes. Autrement dit, il aura le temps de travailler sur sa vitesse d'ici là.

26. William Wallinder, St. Louis

Les Blues ont laissé plané l'idée qu'ils ne pourront peut-être pas conserver les services de leur capitaine et pillier en défensive, soit Alex Pietrangelo. Ce seront de grosses pointures à remplir pour la défensive éprouvée de St Louis, qui a aussi perdu Jay Bouwmeester du à des problèmes cardiaques cette saison et dont la profondeur commence à s'effriter. Le jeune Scott Perunovich, gagnant du Hobey-Baker l'an dernier, va certainement faire sa part pour combler le vide, mais plus de renfort sera nécessaire et Wallinder s'avère un beau projet pour ce rôle. Grand défenseur très mobile évoluant en Suède, il devra apprendre à limiter les erreurs coûteuses dans sa zone, mais il est excellent en transition et sors parfois un lapin de son chapeau avec ses mains, même s'il se fait aussi prendre à son propre jeu plus souvent en conséquence. 

27. Conor Zary, Anaheim

L'un des joueurs les plus âgés du repêchage, Zary a connu une belle progression l'an dernier. C'est un bon marqueur qui possède aussi une bonne éthique de travail, mais sa vitesse et sa vision du jeu sont la source de questionnements. Sa constance et son implication défensive rappelleront aux fans des Ducks les belles années de Ryan Kesler, mais son planfond se situe probablement plus bas offensivement que l'ancien marqueur de 70 points avec les Canucks.

28.  Mavrick Bourque, Ottawa

Bourque a connu une belle progression la saison dernière, démontrant de très belles choses offensivement. C'est un bon patineur qui est très intelligent et un bon fabriquant de jeu. Il rappelle à bien des niveau un autre ancien des Cataractes qui a très bien fait avec les Islanders en séries cette année, Anthony Beauvillier. Il n'est pas excessivement grand et sa vitesse de pointe pourrait le limiter étant donné son gabarit, mais Ottawa compte déjà sur de gros joueurs d'avant dans son système (surtout avec l'ajout de Byfield) et peut miser sur un joueur plus frêle mais très talentueux en Bourque.

29. Ridly Greig, Vegas

Un des joueurs les plus jeunes du repêchage, Greig a connu une saison en deux temps à Brandon. Il a démontré plusieurs qualités défensives en première moitié de saison, n'ayant pas peur du jeu physique malgré son petit gabarit et s'impliquant beaucoup dans les replis défensifs. C'est en deuxième moitié de saison qu'il a trouvé son air d'aller, multipliant les matchs de plusieurs points avec constance. L'an dernier, Nic Robertson avait connu une saison semblable avant d'être appelé au 3e tour par les Leafs; il a ensuite explosé dans le junior cette saison avec 55 buts en seulement 46 matchs avant de finir l'année avec les Leafs. Sans dire que Greig connaitra la même progression, son potentiel offensif semble beaucoup plus grand que les statistiques ne le démontrent, et en ajoutant de la vitesse à son jeu de jambes il pourrait fort bien suivre une trajectoire semblable. Vegas a misé l'an dernier sur le talent avec Peyton Krebs et le pari semble rapporter jusqu'ici, ils pourraient donc répéter l'expérience avec le jeune Greig au 29e rang.

30. JJ Peterka, Dallas

En prenant pour acquis que la tendance actuelle se maintienne et que Tampa remporte la coupe Stanley, ce sont les Stars qui hériteraient de l'avant-dernier choix de l'encan. Qu'importe l'ordre final, je crois que le choix sera le même pour ceux-ci ainsi que les Sharks. Peterka est un joueur mature physiquement qui compte sur plusieurs outils intéressants offensivement. On dit qu'il a beaucoup grandi durant la saison, et son adaptation au hockey professionnel est déjà amorcée alors qu'il a évolué dans la DEl l'an dernier. Il devra améliorer son agilité mais c'est un très bon marqueur et joueur offensif dont le jeu défensif s'améliore à vue d'oeil. Il remplit plusieurs critères de l'identité des Stars et serait un bon complément à Roope Hintz sur la 2e ligne dans quelques années.

31. Ozzy Wiesblatt, San Jose

Après leur effondrement désastreux cette saison, les Sharks ont cru bon d'échanger pour obtenir une sélection au premier tour après avoir perdu la leur dans l'échange ayant amené Erik Karlsson avec l'équipe. C'est une équipe qui a eu de la difficulté à générer de l'offensive, et c'est exactement le domaine de prédilection de Wiesblatt. Il semble élever son jeu d'un cran lors des matchs physiques, ce qui s'avèrera une qualité essentielle pour se démarquer dans l'Ouest. C'est un travailleur acharné et un joueur d'équipe qui peut aussi bien marquer que préparer les buts de ses coéquipiers. Un bon patineur, Wiesblatt pourrait s'avérer utile dans toutes les sphères du jeu et apporter un vent de fraîcheur chez une équipe vieillissante. 

 

Voilà qui conclut mon top 31, évidemment c'est toujours un jeu risqué que de tenter de déterminer ce que chaque équipe fera quand une seule sélection peut chambouler le reste du repêchage. Néanmoins, selon les circonstances actuelles c'est le tableau le plus plausible que je voit se dessiner dans 2 semaines. N'hésitez pas à me faire savoir ce que vous en pensez, et gardez en tête qu'il ne s'agit que d'un exercice pour le plaisir. Nous auront rapidement la réponse à nos questionnements concernant ce repêchage, en attendant nous avons le reste d'une finale de la Coupe Stanley enlevante à nous mettre sous la dent. 

 

Résumé:

  1. A. Lafrenière, NYR
  2. T. Stutzle, LAK
  3. Q. Byfield, OTT
  4. C. Perfetti, DET
  5. A. Holtz, OTT
  6. J. Drysdale, ANA
  7. L. Raymond, NJ
  8. J. Sanderson, BUF
  9. M. Rossi, MIN
  10. H. Grans, WIN
  11. A. Lundell, NSH
  12. S. Jarvis, FLO
  13. Y Askarov, CAR
  14. J Quinn, EDM
  15. R. Amirov, TOR
  16. T. Foerster, MTL
  17. D. Holloway, CHI
  18. D. Mercer, NJ
  19. H. Lapierre, CGY
  20. B. Schneider, NJ
  21. N. Gunler, CBJ
  22. JJ. Peterka, NYR
  23. K. Guhle, PHI
  24. N. Daws, COL
  25. J. Mysak, WSH
  26. W. Wallinder, STL
  27. C Zary, ANA
  28. M. Bourque, OTT
  29. R. Greig, VGK
  30. L. Reichel, DAL
  31. O. Wiesblatt, SJ