Les matchs de championnats de conférences seront disputés dimanche. Dans la Nationale, les Saints recevront les Rams dans le confort du Superdome, à la Nouvelle-Orléans. Aurons-nous droit à un festival offensif? Et dans l’Américaine, à Kansas City, Mère Nature pourrait jouer un rôle dans le déroulement du match entre les Chiefs et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Quelle sera l’importance des lignes offensives?

Ce dernier dimanche de football avant le Super Bowl nous propose deux rencontres de haut niveau. Patriots, Chiefs, Rams et Saints vont y mettre le paquet pour avoir l’opportunité de prendre part au Super Bowl LIII, le 3 février prochain. Et comme pour les deux premières rondes éliminatoires, je tente ma chance dans le monde incertain des prédictions.

Logo de la Conférence NationaleSource: NFL
Légende: Logo de la Conférence Nationale

CONFÉRENCE NATIONALE

Los Angeles vs. Nouvelle-Orléans…Les 2e et 3e plus prolifiques attaques en saison régulière vont s’affronter au célèbre Superdome. Le confort du domicile des saints pourrait être propice à un match à pointage élevé. Ce match de championnat sera le 20e match éliminatoire dans l’histoire de la concession, alors que les Rams en compte 45 depuis leur fondation en 1945. Mais au-delà de l’histoire, le match nous offrira un contraste marquant au poste de quart-arrière. Jared Goff représente la nouvelle vague de quart-arrière, alors que Drew Brees est un membre de la vieille garde.

Les deux équipes ont été exceptionnelles cette saison. Elles ont inscrit plus de 500 points. Les Rams misent sur l’un des meilleurs porteurs de ballons de la NFL. Et à la lumière des matchs de la saison régulière, il est permis de dire qu’ainsi va Todd Gurley ainsi vont les Rams. Mais au contraire, lorsque le contraire se produit, la mission est beaucoup difficile pour Jared Goff. Souvenez-vous face aux Bears, le 9 décembre. Gurley avait été limité à seulement 28 verges, Goff avait lancé quatre interceptions et les Bears avaient gagné 15-6. L’arrivée de CJ Anderson à la fin du calendrier régulier est une autre carte dans la manche de Sean McVay. Du côté des Saints, le champ-arrière est également primordial aux succès de l’équipe. Cependant, Alvin Kamara et Mark Ingram ne sont pas utilisés de la même manière. La contribution au niveau du jeu au sol est indéniable. Cependant, l’attaque aérienne ne peut fonctionner sans les deux porteurs de ballons qui ont capté 102 passes cette saison. Et si Jared Goff peut se fier à Brandin Cooks pour la bombe, Drew Brees peut riposter avec Michael Thomas.

Alors où se jouera le match? Comme dans les deux premières rondes éliminatoires, la défensive devrait départager les deux formations. Les Saints ont la 2e meilleure défensive contre la course, et peuvent embouteiller Todd Gurley. S’ils réussissent ce tour de force, attendez-vous à l’effet des dominos sur l’attaque des Rams. Et pour ces derniers, ils devront presser Brees. Aaron Donald et Ndamukong Suh doivent avoir un gros match si les Rams veulent avoir une chance de gagner.

PRÉDICTION : Nouvelle-Orléans

Logo de la Conférence AméricaineSource: NFL
Légende: Logo de la Conférence Américaine

CONFÉRENCE AMÉRICAINE

Nouvelle-Angleterre vs. Kansas City…Il y aura notamment Patrick Mahomes, Tom Brady, Travis Kelce et Julian Edelman. Mais voilà qu’un joueur inattendu fera probablement acte de présence. Un joueur qui pourrait venir chambarder bien des choses. Au moment d’écrire ces lignes, les météorologues anticipent un front froid sur Kansas City dimanche. Ils ont expliqué que la température pourrait descendre à près de -35 degré, et avoir des allures de froid arctique.

Même s’il n’est pas question, du moins pour le moment, d’une température comparable au match de Championnat de la Conférence Américaine en janvier 1982 (-59 degré), le froid ne peut être ignoré par les deux équipes. Et force est d’admettre que la Nouvelle-Angleterre possède beaucoup plus d’expérience que les Chiefs dans de telles circonstances. Jusqu’à quel point Andy Reid se souciera de la température dans son plan de match? De quelle manière Bill Belichick envisage cette rencontre?

Alors si on prend pour acquis que la température fera souffrir certains joueurs, comment les deux équipes réagiront? Dans le camp des Patriots, rien de nouveau. Ils évoluent dans des conditions hivernales sur une base annuelle à Foxboro lorsque décembre se pointe le nez. Il est vrai que le froid rend le jeu aérien plus difficile, surtout lorsque le vent est omniprésent. Rappelons cependant que Josh McDaniels a passablement modifié le livre de jeux au cours des dernières semaines. Le coordonnateur offensif de la Nouvelle-Angleterre a mis l’accent sur le jeu au sol avec Sony Michel et Rex Burkhead. Et depuis la suspension de Josh Gordon, McDaniels a pratiquement abandonné le long jeu, au profit d’une stratégie basée sur de courtes passes en périphérie. C’est là qu’entre en scène Julian Edelman. Avec ce genre de concept offensif, le froid a peu d’influence sur un plan de match. Par contre, le tout pourrait être différent pour les Chiefs. Le long jeu est le pain et le beurre de l’attaque d’Andy Reid. Avec un froid mordant, Patrick Mahomes, Tyreek Hill, Travis Kelce et Sammy Watkins pourraient avoir de la difficulté à compléter leurs tracés.

Finalement, qu’est-ce que les équipes devront faire pour sortir du match avec les honneurs? Pour les Chiefs, le scénario sera le même que celui des Rams face aux Saints. Si Justin Huston, Dee Ford et Chris Jones sont en mesure de mettre de la pression sur Tom Brady, les chances seront excellentes de voir les Chiefs au Super Bowl. Ils devront aussi garder un œil sur Sony Michel. Le coordonnateur défensif Bob Sutton devra assigner deux joueurs à la couverture d’Edelman. Pour les Patriots, tout va passer par la ligne à l’attaque. Si David Andrews, Trent Browns, Marcus Cannon, Shaq Masson et Joe Thunney réussissent à créer les mêmes brèches que la semaine dernière face aux Chargers, les Patriots pourront convertir les troisièmes essais, et garder l’attaque des Chiefs hors du terrain. Notons aussi que Rob Gronkowski est le meilleur ailier rapprochée de la ligue pour le bloque. Sa présence est donc plus importante qu’on pourrait l’imaginer. Les Patriots ont totalement dominé le temps de possession contre les Chargers (38:20-21:40). S’ils sont en mesure de refaire la même chose, la victoire est possible. Depuis 2000, l’équipe de Bill Belichick présente une fiche de 59-1 lorsqu’un porteur de ballon accumule plus de 100 verges au sol! Les deux équipes devront espérer également de gros jeux en défensive quand la situation le demandera.

PRÉDICTION : Nouvelle-Angleterre