Les équipes de la NFL peuvent dépenser. Il n’y a pas de doute. Plusieurs joueurs intéressants sont dans la vitrine de l’autonomie. Il y a aussi des joueurs douteux. C’est aux équipes de faire preuve de jugeote. Même si les équipes peuvent négocier avec les joueurs depuis lundi, les ententes annoncées seront officielles avec l’ouverture du marché mercredi à 16h00 (heure de l’Est). Les clubs qui ont un plan précis, une vision, sortiront gagnants de cet encan annuel. Mais à l’inverse, d’autres risque de se fourvoyer.

Les équipes peuvent négocier avec les joueurs autonomes depuis lundi. Et plusieurs de ces joueurs ont déjà une nouvelle équipe. L’ouverture du marché marquera aussi le début de l’année 2019 dans la NFL. NFL Network a dévoilé les détails de certaines ententes. Il est question d’ententes colossales, intrigantes, douteuses. Et encore cette année, des joueurs de deuxième ordre pourraient recevoir des offres alléchantes. Et c’est là que les équipes doivent faire preuve de discipline pour ne pas tomber dans le panneau de la surenchère.

DES DÉCISIONS QUI COÛTENT CHER

La conjoncture fait en sorte cette année que plusieurs équipes ont énormément de flexibilité sous le plafond salarial. Et même si des joueurs solides ont reçu l’étiquette «Joueur Concession» (Demarcus Lawrence, Jedevon Clowney, Dee Ford), cela n’empêchera pas les équipes de dépenser.

Les Colts d’Indianapolis, les favoris avec les Jets pour mettre sous contrat Le’Veon Bell, disposent de la plus grande marge de manœuvre avec 101,3M (overthecap.com). Si Bell désire recevoir un traitement de roi, le Lucas Oil Field semble l’endroit tout indiqué. Justin Houston, des Chiefs de Kansas City, recevra également sa part d’offres. Avec Lawrence, Clowney, Ford et Flowers hors du marché, la valeur de Houston s’est accentuée au cours des dernières heures.

Au moment d’écrire ces lignes, Nick Foles a accepté l’offre de Jacksonville (88M/4 ans). NFL Network a annoncé la même chose pour Trey Flowers avec les Lions (85M/5 ans), Landon Collins avec les Redskins (84M/6 ans), CJ Moseley joindra les Jets (85M/5 ans) et Kwon Alexander acceptera les termes d’une entente de 4 ans d’une valeur de 54M avec les 49ers. Notons également qu’après 16 ans à Baltimore, Terrell Suggs prend le chemin de l’Arizona.

ATTENTION  AUX PIÈGES!

Mettre sous contrat un joueur vedette avec de solides antécédents est une chose, surpayer un joueur de soutient en est une autre. Et ce scénario, qui fait partie du folklore de l’autonomie, réapparaît encore une fois cette année.

Trent Brown...Oakland est possiblement la première équipe qui est tombé dans le panneau. Ian Rapoport de NFL Network a indiqué sur Twitter hier que les Raiders s’étaient entendus avec Trent Brown. Le plaqueur du côté gauche qui a remporté le Super Bowl avec la Nouvelle-Angleterre le mois dernier obtiendra 66M pour les quatre prochaines saisons. Incapable de se faire justice avec les 49ers, Brown a connu une bonne saison 2018. Une première bonne saison en carrière, et Brown reçoit le gros lot! Les attentes seront très élevées pour le joueur de 6’8’’, 380lbs. Pourra-t-il répondre à ces mêmes attentes? Il y a un énorme point d’interrogation dans ce dossier.

Trent BrownSource: ADAM RICHINS/BOSTON SPORTS JOURNAL
Légende: Trent Brown

Tyrann Mathieu…À la recherche de talent en défensive, les Chiefs mettront sous contrat l’ancien des Texans. NFL Network a confirmé également la nouvelle. Mathieu en sera à sa troisième équipe depuis 2017. Il doit recevoir 42M pour trois ans. Il s’agit de l’exemple typique d’une équipe qui recherche désespérément de l’aide. La défensive des Chiefs a terminé au 31e rang contre le jeu aérien en 2018.

Ndamukong Suh…Le cas du plaqueur défensif des Rams est intéressant. Il est capable du meilleur comme du pire. Et son caractère bouillant fait de lui une véritable bombe à retardement. Mais malgré cela, il devrait recevoir des offres. Et à 32 ans, il sera probablement surpayé.

Ziggy Ansah...L’ailier défensif des Lions de Détroit se trouvera assurément du travail. Où, impossible de le savoir pour le moment. Mais chose certaine, son talent pour rabattre le quart-arrière est connu. Et malgré qu’il ne soit plus le joueur d’autrefois, une très bonne offre l’attend.

Des dizaines d’autres joueurs recevront des offres jugées excessives par les analystes. Disposant de plus de 60M dans leurs coffres, Jets, Bills, Browns, Texans et 49ers seront en position de dépenser des sommes indécentes. Et plusieurs autres formations auront leurs chéquiers tout près. Les grands gagnants de cette autonomie 2019 seront les joueurs, les agents et les amateurs. Pour ce qui est des équipes, certaines d’entre elles,  sans l’avouer ouvertement, regretteront avant longtemps d’avoir acquiescer à de telles demandes.