Le dernier weekend de la saison régulière 2018 dans la NFL a procuré de vives sensations à de nombreux amateurs. Il va s’en dire que quelques entraîneurs-chefs ont sûrement vieilli prématurément suite à des fins de rencontres palpitantes. Des équipes ont surpris, alors que d’autres ont déçu.

 https://www.youtube.com/watch?v=udu3LSS7f7g&feature=youtu.be

Ce dernier dimanche d’activités dans la NFL s’est tout d’abord entamé avec une victoire de la Nouvelle-Angleterre. Les Patriots ont remporté aisément la victoire face aux Jets de New York, 38 à 3. Perçu par plusieurs analystes comme un joueur mûr pour la retraite, Tom Brady a lancé quatre passes de touchés. La troupe de Bill Belichick profitera ainsi d’un laissez-passer en première ronde éliminatoire. Les Patriots détiennent la 2e place dans le classement de la Conférence Américaine. Le pilote des Jets, Todd Bowles, a perdu son emploi après le match.

Tom BradySource: AP/Charles Krupa
Légende: Tom Brady

La Nouvelle-Orléans s’est tournée vers ses substituts face à la Caroline. Les Panthers ont d’ailleurs vaincu les Saints 33-14. Le match n’avait aucune incidence sur le scénario des éliminatoires. Les hommes de Sean Payton occupe la position de tête pour les éliminatoires dans la Conférence Nationale. Même chose à Green Bay, alors que les Lions de Détroit ont lessivé les Packers 31-0. C’est une autre saison qui se termine en queue de poisson  pour les Packers. Et dans un festival offensif, les Cowboys de Dallas ont eu raison des Giants de New York, 36-35. La performance de Dak Prescott mérite notre attention. En l’absence d’Ezekiel Elliott, le quart-arrière des Cowboys a dirigé l’attaque avec 387 verges par la passe, et quatre passes de touchés.

Mais le suspense allait atteindre son paroxysme avec les matchs de fin d’après-midi.

Dalvin Cook (33), Akiem Hicks (96)Source: AP Photo/Bruce Kluckhohn
Légende: Dalvin Cook (33), Akiem Hicks (96)

À Minneapolis, les Vikings n’avaient qu’à gagner contre les Bears pour s’assurer une place en série. Mais Kirk Cousins, l’homme de 84 millions de dollars que la direction avait choisi pour mener l’équipe au Super Bowl, n’a pas fait le travail. En fait ce revers de 24-10 est représentatif du genre de saison que l’équipe de Mike Zimmer a connu. Cousins, qui a été limité à 132 verges de gains aériens, a été incapable de percer la défensive des Bears. Le niveau de déception doit être à son comble chez les supporteurs de l’équipe. Et cette victoire des Bears a confirmé par le fait même la présence des Eagles en matchs d’après-saison. Et une fois de plus, Nick Foles était au rendez-vous. Il a lancé deux passes de touchés dans une victoire de 24-0 aux dépens des Redskins de Washington. Il sera intéressant maintenant de savoir si Foles pourra affronter les Bears la semaine prochaine, lui qui a subi une blessure à la cage thoracique.

À Kansas City, les Chiefs ont balayé du revers de la main les Raiders d’Oakland, en route vers un gain de 35-3. Les Chiefs se sont assurés l’avantage du terrain pour l’ensemble des séries éliminatoires dans la Conférence Américaine. Tout comme les Patriots, ils seront en congé lors du premier weekend éliminatoire. Patrick Mahomes est devenu le 3e quart-arrière dans l’histoire de la NFL, après Tom Brady et Peyton Manning, à lancer 50 passes de touchés en une saison. Pendant ce temps, les Chargers de Los Angeles ont remporté une victoire de 23-9 contre les Broncos de Denver. Et l’autre équipe de Los Angeles a également confirmé sa seconde position dans le tableau des éliminatoires de la Conférence Nationale. La troupe de Sean McVay a eu le meilleur sur les 49ers de San Francisco, 48 à 32. Les colts ont vaincu les Titans, 33-17, et seront des éliminatoires.

Kenny Young, C.J. Mosley, Patrick OnwuasorSource: AP Photo/Gail Burton
Légende: Kenny Young, C.J. Mosley, Patrick Onwuasor

Et que dire de plus des affrontements Bengals-Steelers et Browns-Ravens!? Les deux rencontres avec des implications majeures sur les éliminatoires. En fait, les Ravens se sont qualifiés pour les éliminatoires grâce à une victoire de 26-24. Les Browns, qui ont été dans le match jusqu’à la toute fin, ont démontré qu’ils seront à prendre au sérieux à compter de la saison prochaine. Et pour ce qui est des Steelers, même une victoire de 16-13 contre les Bengals n’a pas été suffisante. C’est une fin de saison très décevante pour l’équipe de la ville de l’acier.

Les séries éliminatoires débuteront le weekend prochain.