Même si le Canadien de Montréal ne gagne pas souvent depuis trois semaines, la recrue Nick Suzuki n'en produit pas moins de très intéressants résultats en attaque.
 
En effet, le numéro 14 de la formation dirigée par Claude Julien affiche un excellent dossier de 3-9-12 avec un différentiel de moins trois lors de ses 12 derniers matchs disputés depuis le 19 décembre dernier, récoltant au moins un point dans huit des 12 rencontres.
 
Il a même connu une séquence de cinq matchs de suite avec au moins un point, du 19 au 29 décembre, affichant un dossier de 1-7-8 dans les cinq rencontres.
 
Durant cette période, il a obtenu beaucoup de temps d'utilisation, car Claude Julien l'a employé durant une moyenne de 18:10 minutes, dont un sommet personnel de 21:52 minutes, lors du revers du 4 janvier, 3-2, en prolongation, face aux Penguins de Pittsburgh, au Centre Bell.
 
Il a aussi été utilisé pendant l'avantage numérique et il a aidé cette unité, récoltant sept (2-5-7) de ses 12 points, lors de cette bonne séquence de 12 parties.
 
Avec un dossier global de 9-18-27 avec un différentiel de moins six en 46 matchs, il se retrouve actuellement au 4e rang au chapitre des points chez les recrues de la LNH pour la saison 2019-2020. Il n'est devancé que par l'attaquant Victor Olofsson, des Sabres de Buffalo (blessé présentement, fiche de 16-19-35 en 42 matchs) et les défenseurs Cale Makar (9-24-33 en 37 matchs), de l'Avalanche du Colorado et Quinn Hughes (4-27-31 en 44 matchs), des Canucks de Vancouver.
 
Il est irrégulier durant sa première saison dans la LNH
 
Tout comme la plupart des recrues, Suzuki éprouve de la difficulté à maintenir une certaine régularité sur le plan offensif, car tout juste avant la présente séquence, il avait connu des difficultés, affichant un dossier de 0-3-3 avec un différentiel de moins cinq dans ses 11 matchs disputés du 26 novembre au 17 décembre et avant cette période creuse, il avait eu un rendement de 3-3-6 avec un différentiel égal dans ses six rencontres jouées du 12 au 23 novembre.
 
Il tentera de poursuivre sur son actuelle lancée ce soir, en affrontant les Flames de Calgary, au Centre Bell, en ce lundi, 13 janvier 2020.
 
LA SÉQUENCE DES 12 DERNIERS MATCHS DE NICK SUZUKI
19 décembre 2019-Montréal 4 à Calgary 3 (pro.) (1-0-1 et plus un) (17:28)
21 décembre 2019-Montréal 3 à Edmonton 4 (0-1-1 et égal) (15:13)
23 décembre 2019-Montréal 6 à Winnipeg 2 (0-2-2 et plus un) (17:31)
28 décembre 2019-Montréal 4 à Tampa Bay 5 (0-1-1 et moins trois) (16:34)
29 décembre 2019-Montréal 5 en Floride 6 (0-3-3 et plus deux) (19:48)
31 décembre 2019-Montréal 1 en Caroline 3 (0-0-0 et moins un) (20:26)
2 janvier 2020-Tampa Bay 2 à Montréal 1 (0-0-0 et égal) (20:43)
4 janvier 2020-Pittsburgh 3 à Montréal 2 (pro.) (0-1-1 et plus un) (21:52)
6 janvier 2020-Winnipeg 3 à Montréal 2 (0-0-0 et moins trois) (14:59)
7 janvier 2020-Montréal 3 à Detroit 4 (1-1-2 et moins un) (18:00)
9 janvier 2020-Edmonton 4 à Montréal 2 (0-0-0 et égal) (17:05)
11 janvier 2020-Montréal 2 à Ottawa 1 (pro.) (1-0-1 et égal) (17:44)
13 janvier 2020-Calgary à Montréal (19h)
 
-------------------------------------------------
 
Les Flames de Calgary sont en feu
 
Après avoir connu une période creuse, à la fin de l'année 2019, les Flames de Calgary sont invincibles depuis le début de la présente année 2020.
 
En effet, la formation dirigée par Geoff Ward, qui avait présenté un piètre dossier de 2-5-1 dans ses huit derniers matchs disputés à la fin de l'année 2019, affiche un rendement parfait de 5-0-0 dans ses cinq matchs disputés en 2020, mais ce fut très serré, car les cinq victoires le furent par la marge d'un seul but, dont une en bris d'égalité.
 
C'est la seule équipe invaincue en 2020, car le Lightning de Tampa Bay, qui avait une séquence de 10 gains de suite (dont six en 2020), a vu cette série prendre fin dimanche, en perdant 3-1, face aux Devils du New Jersey, au Prudential Center.
 
On sait que l'équipe a effectué un changement au poste d'entraîneur-chef, remplaçant Bill Peters par Geoff Ward, à la fin du mois de novembre et ce dernier présente un rendement de 13-5-1 dans ses 19 premiers matchs à son nouveau poste.
 
Les Flames ont une fiche globale de 25-17-5 pour 55 points en 47 matchs et trônent au premier rang de la très compétitive section Pacifique, où il n'existe qu'un écart de deux points pour les cinq premières positions. Ils ont le même total de points que les Coyotes de l'Arizona, mais ces derniers ont disputé un match de plus.
 
Ils ont connu beaucoup de succès à l'étranger, car depuis le 23 novembre, ils ont une superbe fiche de 8-1-1 dans leurs 10 dernières parties disputées sur les patinoires adverses, leur seul revers en temps régulier étant celui du 23 décembre (3-0), contre le Wild du Minnesota, au Xcel Energy Center.
 
Ils amorcent ce soir un voyage de trois rencontres, durant lequel ils visiteront le Canadien, les Maple Leafs de Toronto, jeudi soir et les Sénateurs d'Ottawa, samedi prochain et par la suite, ils seront en congé jusqu'au 28 janvier, alors qu'ils recevront la visite des puissants Blues de St. Louis, au Saddledome.
 
Forts d'une victoire de 4-3, à domicile, samedi soir, face à leurs rivaux de l'Alberta, les Oilers d'Edmonton, les Flames tenteront de porter à six leur série de victoires, en affrontant le Canadien, dont la fiche à domicile est de 0-4-1 à ses cinq derniers matchs, son dernier gain local remontant aussi loin que le 11 décembre (3-2), en prolongation, face aux Sénateurs d'Ottawa.
 
LES MATCHS DES FLAMES DE CALGARY
31 décembre 2019-Chicago 5 à Calgary 3 (dernier revers)
2 janvier 2020-Rangers de NY 3 à Calgary 4
5 janvier 2020-Calgary 5 au Minnesota 4 (fus.)
7 janvier 2020-Calgary 2 à Chicago 1
9 janvier 2020-Minnesota 1 à Calgary 2
11 janvier 2020-Edmonton 3 à Calgary 4
13 janvier 2020-Calgary à Montréal (19h)
16 janvier 2020-Calgary à Toronto (19h)
18 janvier 2020-Calgary à Ottawa (16h)
28 janvier 2020-St. Louis à Calgary (21h)