Aujourd'hui, on va être plus sérieux. On va passer d'une certaine ligue professionnelle fictive dont personne ne veut voir la face (Tant mieux)... à un certain défenseur que les partisans du Canadien ne veulent plus voir pendant un bon moment.

Pour être encore plus sérieux, comment se comporte la Ligue Nationale de Hockey alors que le mois de novembre tire à sa conclusion ? Allons voir ensemble, si vous le voulez bien.

-----

Est-ce que je vous ai déjà dit que les Sabres de Buffalo m'ont beaucoup surpris ?

Les Sabres viennent de voir leur séquence de victoire s'arrêter à 10 après leur défaite hier soir contre le Lightning de Tampa Bay par la marque de 5 à 4, mais laissez-moi vous dire une chose : Cette équipe est en train de faire tourner beaucoup de têtes dans la LNH en ce moment.

Ce n'est pas simplement cette longue séquence victorieuse qui fait en sorte que les Sabres soient l'équipe de l'heure dans la ligue. Ils sont devenus une équipe qui est plus difficile à battre cette saison, avec des nouveaux noms comme Jeff Skinner et Rasmus Dahlin qui ont un impact immédiat dès leur arrivée à Buffalo.

Je vais laisser les statistiques parler pour eux pour comprendre pourquoi ils sont des éléments importants cette saison. Skinner a déjà 19 buts en seulement 26 matchs, de loin le meilleur buteur de son équipe, et il pourrait fracasser son sommet de 37 buts en 2016-2017 s'il poursuit sur sa lancée. Rasmus Dahlin est définitivement voué à un très bel avenir et il est exactement le défenseur dont les Sabres avaient besoin pour finalement sortir des bas fonds du classement général. 

Mais au point d'être parmi les trois meilleures équipes de la division Atlantique en ce moment ? Ça, je ne l'avais pas prédit. Sans doute que vous vous dites la même chose également. La question qu'on doit se poser maintenant, c'est de savoir si les Sabres peuvent continuer dans la même veine pour le reste de la saison.

Pour le bien de la ville de Buffalo, je leur souhaite. Et pour le bien de Jack Eichel aussi.

-----

La saison dernière, on a vu un grand total de zéro entraîneurs-chefs être congédié en pleine saison régulière. Serait-ce le début d'une nouvelle tendance dans la LNH ?

Eh bien non ! La preuve :

- John Stevens écope pour le mauvais début de saison des Kings de Los Angeles et l'équipe a décidé de le remplacer par Willie Desjardins... sur une base intérimaire. Tu amènes un coach sans emploi et tu le nommse coach par intérim ? Où est le respect pour des coachs comme Alain Vignault ?

Pour votre information, ça se passe exactement comme prévu : Pas très bien. Les Kings sont encore trop lents, trop vieux et ils ne semblent pas avoir conscience que la LNH vient de les dépasser avec un flot de jeunesse et de vitesse. Même la transaction qui a amené Carl Hagelin à Los Angeles en retour de Tanner Pearson n'a pas produit grand chose.

Ilya Kovalchuk sur le 4e trio ? Genre, pardon ? 

- On l'avait vu venir, celle-là. Après un bon départ, les Blackhawks de Chicago s'enlisent au classement, ce qui a mené au congédiement de Joel Quenneville. Pour le remplacer, l'organisation a décidé de faire appel à Jeremy Colliton, qui était le coach en chef dans le club-école des Blackhawks, les IceHogs de Rockford.

Depuis le 6 novembre, soit au moment du congédiement de Quenneville, les Blackhawks compilent une fiche de 3 victoires, 6 défaites et 2 défaites en prolongation. En autres mots, rien n'a changé à Chicago. Je me demande pourquoi ?... Peut-être que comme les Kings, les Hawks sont devenus trop lents et trop vieux pour compétitionner avec les meilleures équipes de la LNH ? 

Tout comme les Kings, les Blackhawks ont procédé à une transaction. Nick Schmaltz s'en va dans le désert de l'Arizona en retour des jeunes Dylan Strome et Brendan Perlini. Strome, un ancien 3e choix au total au repêchage de 2015, n'a jamais réussi à débloquer avec l'organisation des Coyotes. Déjà là, c'est inquiétant. Sans doute qu'un changement d'air lui fera du bien et qu'il va finalement performer à la hauteur de son potentiel. C'est le cas pour Max Domi avec le Canadien. Et avec 2 points en 2 matchs, peut-être que Strome réalise qu'il doit se prendre au sérieux, et vite.

Et que dire d'Alex DeBrincat ? À part le fait qu'il est très bon ? Sans doute que le Canadien aurait besoin d'un joueur comme lui en ce moment...

- Les partisans des Oilers d'Edmonton peuvent mieux respirer : Todd McLellan, l'entraîneur qui a été témoin d'un retour de 0-3 par les Kings de Los Angeles en 2014, vient d'avoir son 4 %. Malgré le fait qu'il compte sur un talent générationnel en Connor McDavid, il n'a pas réussi à ramener les Oilers vers la gloire de la Coupe Stanley.

Pour le remplacer, l'organisation des Oilers a fait ce qu'elle sait faire le mieux : en embauchant un chum du boys club. Cette fois, l'heureux élu s'appelle... Ken Hitchcock. Cette équipe n'apprendra donc jamais de ses erreurs ?

Depuis l'arrivée de Hitchcock derrière le banc des Oilers, à partir du 20 novembre, les résultats sont mitigés. L'équipe a compilé une fiche de 3 victoires, 1 défaite, et une autre en prolongation. Pas pire, mais une de ces victoires a eu lieu face à ces Kings moribonds. Je vais attendre un peu avant d'apporter un jugement plus concret, surtout avec le calendrier qui s'en vient, avec des affrontements contre les Golden Knights, les Stars, les Blues et le Wild.

Parlant de ces maudits Blues...

- Vous vous souvenez quand on a annoncé que Mike Yeo a été nommé assistant-entraîneur pour éventuellement remplacer M.Hitchcock, qui prenait sa retraite à la fin de la saison 2016-2017 ? 

Aujourd'hui, M.Hitchcock est encore derrière le banc d'une équipe de la LNH et Mike Yeo a été congédié par les Blues. Sérieusement, je commence à penser que cette organisation est maudite. Comme si elle est condamnée à décevoir à chaque saison...

C'est Craig Berube qui assume le poste d'entraîneur-chef à titre intérimaire, lui qui était autrefois parmi les assistants de Mike Yeo. Depuis son entrée en poste le 20 novembre, les Blues sont tout aussi maudits : 1 victoire et 3 défaites. Comme s'ils ne sont pas suffisamment malchanceux, ils affrontent ce soir une autre équipe de pointe dans l'Ouest, l'Avalanche du Colorado. Si vous voulez m'excuser, je vais aller allumer des chandelles...

-----

Je vais vous parler d'un autre congédiement, sauf que cette fois, ça ne s'est pas passé au poste d'entraîneur-chef. Les Flyers de Philadelphie ont décidé de remercier le directeur général Ron Hextall après un règne de 4 saisons, qui peut s'expliquer en partie par le mauvais début de saison des Flyers.

Normalement, quand on congédie un DG de la sorte, c'est parce qu'il a refusé de limoger son entraîneur-chef. Peut-être que c'est exactement pour cette raison que l'état-major des Flyers a décidé que c'est Hextall qui devait être sacrifié pour honorer les dieux de Philadelphie. 

Et ce n'est pas tout. Quelques jours plus tard, c'est au tour du bras droit de Hextall, Chris Pryor, d'être congédié. Et tant qu'à faire, allons congédier notre entraîneur des défenseurs parce que nous n'avons plus aucun problème au poste de gardien de but, je vous le jure sur la tête de Napoléon !

Mais plus sérieusement, les Flyers commencent à perdre patience. Non, leur problème de gardien de but n'est toujours pas réglé. L'équipe a déjà utilisé 5 gardiens depuis le début de la saison, et on n'est pas rendu en 2019 encore. Leur seul espoir, c'est que Carter Hart soit prêt le plus tôt possible pour devenir FINALEMENT le gardien numéro un stable que les Flyers n'ont pas eu depuis... Ron Hextall.

La bonne nouvelle, c'est qu'Ivan Provorov, Shayne Gostisbehere et Robert Hägg semblent prêts à être les piliers de la défensive des Flyers pour les saisons à venir. Travis Sanheim n'est pas très loin derrière, à 22 ans seulement.

Mais LA question qu'on doit se poser, c'est celle-ci : Comment se fait-il que Dave Hakstol n'a pas été congédié encore ??? Sans doute que le prochain directeur général des Flyers va se poser la même question... Peut-être qu'il va en discuter avec Daniel Brière ?

-----

Il y a une affaire qui me laisse sans mots ; au moment où je pense qu'Eugene Melnyk ne peut pas tomber plus bas dans l'estime des partisans des Sénateurs d'Ottawa, il trouve le moyen de le faire. 

Quand on a appris que Melnyk et John Ruddy, propriétaire du Rouge et Noir d'Ottawa dans la Ligue Canadienne de Football et qui est son partenaire dans le groupe RendezVous LeBreton, ont 2 mois pour tenter de régler leurs différends, on ne devait pas être surpris d'apprendre ça. Voici comment leur relation d'affaires s'est dégradé : M.Melnyk a décidé d'intenter une poursuite de 700 M $ contre M.Ruddy pour dommages et intérêts, suivant l'échec du partenariat avec Trinity, dont M.Ruddy en est le fondateur, et de Capital Sports Management Inc.

Source: The Good Phight

Ouais, on est rendu là.

Si vous voulez mon avis, M.Melnyk, qui est dans le groupe RendezVous LeBreton seulement pour la construction d'un nouvel aréna pour les Sénateurs d'Ottawa, a probablement pensé qu'il n'aura pas à payer un seul sou pour l'aréna. M.Ruddy aurait donc décidé que ça ne se passerait pas de cette façon et les deux hommes sont en dispute depuis ce temps. Parce que évidemment, connaissant l'historique de M.Melnyk, vous vous attendez à quoi de plus ?

Peut-être que les 700 M $ qu'il réclame dans sa poursuite va servir pour financer le futur amphithéâtre des Sénateurs d'Ottawa ? Non mais, quel gâchis... Au moins, l'équipe sur la glace joue du bon hockey présentement, mais ne vous faites pas d'attentes à propos des Sens.

Et maintenant, la rafale !

-----

- Auston Matthews est de retour pour les Maple de Toronto. Bonne nouvelle pour les partisans des Leafs, et une très mauvaise pour les 30 autres équipes de la LNH.

- Il faut donner le crédit aux Hurricaines ; leurs célébrations d'après-match sont originales et les partisans qui vont aller les voir aiment ce genre de spectacle. Si j'étais vous, j'ignore ce que Brian Burke a dit à propos de vous, et continuez comme ça. Et surtout, continuez à gagner.

- Donc, si j'ai bien compris, les Coyotes de l'Arizona viennent de se rendre compte qu'Alex Galchenyuk n'est pas un joueur de centre. N'ai-je pas déjà entendu ce discours avec une autre équipe dans le passé ? Hmmm...

- Et puis, chers Maple Leafs ? Dans le dossier William Nylander, allez-vous enfin le signer, l'échanger, ou encore le perdre pour l'entièreté de la saison 2018-2019 et le signer par la suite, quitte à lui donner un gros bonus à la signature ? La balle est dans votre camp.

- Elias Pettersson... voilà un jeune qui va être parmi les meilleurs de la LNH pour les saisons à venir. Dommage que les Canucks sont de retour parmi les pires équipes dans l'Ouest.

-----

Non, je ne vous ai pas oublié, M.Karl Alzner ! Oui, je suis bien conscient que vous êtes rétrogradé vers le club-école du Canadien. Oui, j'ai vu que vous vous êtes comporté en professionnel. Et c'est tant mieux ! Peut-être que dans le fond, le Rocket de Laval a besoin de la présence d'un vétéran défenseur comme vous pour remonter au classement général de la Ligue Américaine.

Vous me disez quoi ? Que Victor Mete s'en va avec le Rocket de Laval lui aussi ? Honnêtement, j'espère que l'organisation du Canadien de Montréal va réussir au moins à sauver ce jeune homme. Sinon, ben... au moins, on n'aurait pas un autre échec de la première ronde du repêchage, cette fois ?