Après avoir connu quelques difficultés au début des présentes séries éliminatoires, l'attaquant Ondrej Palat, du Lightning de Tampa Bay, tonne de façon régulière depuis plusieur matchs.

En effet, le numéro 18 de la troupe dirigée par Jon Cooper, qui avait été incapable de trouver le fond du filet dans ses neuf premiers matchs des séries, affichant un dossier de 0-3-3 avec un différentiel de plus deux, du 3 au 23 août, a vraiment retrouvé sa confiance, lui qui présente une superbe fiche de 11-4-15 avec un superbe différentiel de plus 12, lors de ses 15 dernières parties disputées depuis le 25 août dernier, marquant un but ou plus dans 10 des 15 parties, lui qui a marqué trois buts victorieux, dont deux dans la série disputée contre les Bruins de Boston.
 
Cela lui fait un dossier global de 11-7-18 avec un différentiel de plus 14 dans ses 24 matchs disputés lors des éliminatoires de 2019-2020, lui qui est l'un des cinq joueurs qui ont atteint le plateau des 10 buts dans les présentes séries, derrière le meneur, son coéquipier Brayden Point et Joe Pavelski, des Stars, qui en totalisent treize.
 
Lors du calendrier régulier, Palat, qui a eu 29 ans le 28 mars dernier, avait présenté un dossier de 17-24-41 avec un différentiel de plus 25 en 69 matchs, lui qui avait effacé une saison décevante, car en 2018-2019, il n'avait pu faire mieux qu'un dossier de 8-26-34 en 64 matchs réguliers et 1-0-1 dans ses quatre matchs éliminatoires, et son équipe avait été éliminée en première ronde, en quatre matchs (0-4), face aux Blue Jackets de Columbus.
 
Avec 18 points (11-7-18), Palat connaît ses meilleurs moments dans les éliminatoires, lui qui avait totalisé 16 points (8-8-16) dans ses 26 matchs disputés en 2014-2015, alors que le Lightning s'était incliné dans la finale de la Coupe Stanley, en six matchs (2-4), face aux Blackhawks de Chicago.
 
Avec une avance de 3-2 après les cinq premiers matchs de la présente finale, Palat et le Lightning pourraient devenir les champions de la LNH lundi soir, face aux Stars de Dallas, qui ont réussi à rebondir samedi soir, après avoir fait preuve d'indiscipline dans le match de vendredi, eux qui avaient concédé trois buts en avantage numérique aux joueurs du Lightning, dont celui de la victoire de Kevin Shattenkirk, lors d'une pénalité inutile écopée par le capitaine Jamie Benn, au début de la période de prolongation.
 
Soulignons que Palat, qui a évolué avec les Voltigeurs de Drummondville, dans la LHJMQ, s'est avéré un superbe choix tardif du Lightning, car il avait été le choix de septième ronde, le 208e au total lors du repêchage de 2011.