Il y a des années dans le monde du sport ou rien ne va pour certaines organisations. Les différentes formations ont des objectifs fixes en début de campagne et bien des choses peuvent se produire pour venir détruire ceux-ci. Parfois, les équipes en viennent à la conclusion qu’il faut commencer à penser à la prochaine saison et peut-être tanker. Est-ce que “tanking” est vraiment une chose courante dans le monde du sport, spécifiquement dans la LNH?

Il y a beaucoup d’équipes à qui on peut penser quand vient le temps d’entrer dans ce débat. Les Canucks de Vancouver, Canadiens de Montréal, Sabres de Buffalo, parmi tant d’autres, sont tous le genre de concessions qui semblent vouloir abandonner et laisser leur fierté de côté pour aspirer au meilleur espoir de l’encan. Mais à bien y penser, est-ce qu’ils abandonnent vraiment et demandent à leur joueur de donner moins d’effort ou le manque de talent est tout simplement absent?

Canucks de Vancouver

Nombreux sont les gens qui disent que les Canucks ont abandonné et qu’ils veulent absolument avoir la meilleure des chances de mettre la main sur Rasmus Dahlin. Regardons les faits. Ils sont 1-7-2 à leurs 10 derniers matchs et ont perdu leurs 6 derniers matchs. Juste avant leur série de 6 défaites, Ils ont perdu Brock Boeser qui était leur meilleur élément depuis le début de la saison. On sait tous que Vancouver a un manque de talent flagrant. Brock Boeser et Bo Horvat sont deux joueurs qui ont beaucoup de potentiel. Mais Les deux ont manqué des matchs en raison de blessures. Les Sedin vont bientôt bénéficier du rabais “personne âgée” et Loui Eriksson ont manqué beaucoup de matchs causés par les blessures en plus de s’asseoir bien tranquille sur ses millions. Ma conclusion est que peu importe s’ils donnent tout ce qu’ils ont sur la patinoire à tous les soirs, je ne crois pas que les Canucks pourraient gagner plus de matchs dans ces circonstances.

Canadiens de Montréal

On va se le dire tout suite, ça ne vole pas haut à Montréal cette année. Après un été qui serait impossible à répéter de la part de Bergevin, tellement c’était tout croche et le nombre de blessures, le CH ne tank définitivement pas. Tout ça à commencé quand on a laissé partir Radulov et Markov. Après ça, ils ont eu la brillante idée de faire jouer Drouin au centre quand il n’avait jamais joué au centre dans la LNH. On avait déjà un gars dans l’organisation, Galchenyuk, qui avait produit dans le passé au centre (et dans les  bars du Mile End). Je ne peux pas me mettre à parler de la défensive, sinon je vais m’emporter. Je vais juste mentionner Morrow, Benn, Schlemko, puis je vais laisser ça là. Carey, Carey, Carey. Je comprends qu’il souffre de fatigue chronique, pauvre lui, Ça fait des années qu’il traîne l’équipe au complet sur son dos. Tu as Patio-Ready, l’exemple vivant de la nonchalance, qui est pourtant notre capitaine. Tu rajoutes la pire ligne de centre de l’histoire de la LNH et perdre Shea Weber pour la moitié de la saison et tu peux comprendre assez vite que le CH ne ''tank'' pas pantoute.

Sabres de Buffalo, Coyotes de l’Arizona

Un mot; Horrible. Les Sabres ne gagnent tellement pas qu’ils ont même perdu la loterie pour Conor McDavid. Les Coyotes tournent en rond et sont incapables d’attirer des joueurs autonomes de qualité.

Bref, je pourrais parler d’autres organisations qui pourraient décrire le profil du “tanking”, mais je voulais m’attarder aux équipes qui sortent un peu plus du lot ainsi que du CH, qui croyez-le ou non, est mon équipe. Je ne peux pas concevoir qu’une organisation pourrait volontairement demander à ses joueurs de perdre. Ce ne serait pas très professionnel. C’est juste mon opinion. La plupart des joueurs sont trop fiers pour perdre et les gens qui ont déjà pratiquer un sport le savent très bien. Certains joueurs blessés, toutes ligues confondues, vont prolonger leur convalescence quand leur équipe n’est pas dans la course aux séries. Ça fait du sens puisque les répercussions peuvent être énormes sur le corps d’un joueur si on décide de pousser une blessure et ils n’ont pas de raison de le faire. 

Dans la NBA, c’est différent et je crois que le “tanking” est un peu plus présent. Pensons à une équipe comme les Bulls, qui ont reçu un avertissement de la part de la NBA après avoir reposé des joueurs à 100%. Au moins, c’est contrôlé et bien que le tanking soit présent, le fait que la ligue intervienne est bon signe et ça démontre que cette stratégie est en voie d’extinction. Les autres sports pourraient être un peu plus difficile à décortiquer puisque les effectifs sont plus nombreux et plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte. C’est difficile dans la NFL et dans la MLB quand les effectifs tournent autour du 40-50 joueurs. 

D’après vous, est-ce que le “tanking” est vraiment présent dans le sport ou les gens ont juste inventé ce terme pour justifier les déboires de leur équipe favorite?