Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont eu le meilleur sur les Chiefs de Kansas City. Un véritable match d’anthologie qui s’est soldé en prolongation. À la Nouvelle-Orléans, les Rams ont été opportunistes, ont profité d’une bourde des arbitres et disputeront un quatrième Super Bowl dans l’histoire de la concession. Les deux matchs de championnats de conférences se sont décidés en prolongation, une première dans l’histoire de la NFL.

Ce dimanche de match de championnat a commencé à la Nouvelle-Orléans. Et malgré un début de match chancelant, les Rams se sont ressaisis pour vaincre les Saints 26-23. Le manque d’opportunisme de la troupe de Sean Payton a pesé lourd dans la balance. Profitant de deux voyages à l’intérieur de la ligne de 20 (Red Zone) au 1er quart, les Saints n’ont pu capitaliser dans la zone payante. Ils ont toutefois réussis avec moins de deux minutes à faire au quart initial. Drew Brees a rejoint Garrett Griffin. Les Saints prenaient les devants 13-0. Et alors que tout allait mal pour les Rams en attaque, ils ont copié une page du livre de jeu des Saints. Ces derniers se sont fait faire le même coup qu’ils avaient fait subir aux Eagles. Les Rams ont trompé la défensive de Dennis Allen lors d’un  dégagement pour convertir le 4e essai. Ils ont plus tard inscrit un placement. Et comme pour les Saints la semaine dernière, le jeu a réveillé les Rams.

Toutefois, la rencontre s’est probablement jouée avec moins de deux minutes sur un jeu de passe de Brees à Tommylee Lewis. Alors qu’il n’y avait aucun doute sur la faute du demi défensif des Rams, Nickell Robey-Coleman, les arbitres n’ont lancé aucun mouchoir. Le joueur des Rams a lui-même déclaré après le match avoir été très surpris de ne voir aucune punition sur le jeu. La ligue a aussi reconnu l’erreur à la conclusion du match. Les Saints auraient été en position d’écouler le temps, de botter un placement et de remettre le ballon aux Rams avec environ 30 secondes dans le match. Greg Zuerlein a ensuite égalé le score pour envoyer les deux clubs en prolongation. Drew Brees a lancé une interception qui a mené au placement victorieux de Zuerlein sur une distance de 57 verges. La séquence Tommylee Lewis - Nickell Robey-Coleman est déjà inscrite dans les annales de la NFL.

Tommylee Lewis (11), Nickell Robey-Coleman (23)Source: Gerald Herbert/Associated Press
Légende: Tommylee Lewis (11), Nickell Robey-Coleman (23)

Du côté de la Conférence Américaine, le match de championnat a été âprement disputé au Arrowhead Stadium, à Kansas City. Et personne n’a été surpris de voir du football de très haut niveau. Les Patriots ont dominé la première demie, mais Patrick Mahomes est revenu en force au retour du vestiaire. L’attaque d’Andy Ried a marqué 31 points en deuxième demie. Cependant, la défensive des Chiefs, 31e en saison régulière contre la passe, a été incapable de stopper Brady aux moments opportuns. En bout de ligne, la victoire est allée aux Patriots (37-31).

Comme je le mentionnais dans mon analyse jeudi dernier, le succès des Patriots devait passer par une grosse performance de la ligne à l’attaque. Brown, Thunney, Masson, Andrews et Cannon ont joué un match hors du commun, et ont permis à Brady de connaître un grand match. Les Chiefs ont dominé la NFL en 2018 avec 52 sacks du quart. Justin Huston, Dee Ford et Chris Jones ont été incapable de mettre la main sur le quart-arrière des Patriots. Notons aussi que l’attaque de la Nouvelle-Angleterre a opéré 94 jeux, contre 47 seulement pour Kansas City. La Nouvelle-Angleterre a également été en mesure convertir la majeure partie de ses 3e essais (13/19), dominant par le fait même le temps de possession (43:59-20:53), comme cela avait été le cas face aux Chargers. Sony Michel, Rex Burkhead et James White ont amassé 176 verges au sol, en plus d’inscrire quatre touchés. Tom Brady a terminé le match avec 348 verges, une passe de touché et deux interceptions. Il n’a pas été parfait, mais a démontré son aplomb habituel au 4e quart, de même qu’en prolongation. Il a fait honneur à sa réputation de clutch player.

Sony Michel (26) inscrit un touché au 1er quart du match de championnat de la Conférence Américaine, 20 janvier 2019.Source: Peter Aiken/Getty Images
Légende: Sony Michel (26) inscrit un touché au 1er quart du match de championnat de la Conférence Américaine, 20 janvier 2019.

En prolongation, les Patriots ont gagné le tirage au sort, et ont mis fin au match quelques minutes plus tard. Julian Edelman et Rob Gronkowski ont contribué grandement en convertissant des 3e essais, pour empêcher ainsi Patrick Mahomes de revenir sur le terrain.

Il est vrai que les Patriots, qui étaient les négligés pour une 21e fois depuis 2009, ont quitté Kansas City avec la victoire. Mais malgré la domination des Patriots au niveau des statistiques, le match aurait pu aller du côté des Chiefs. Cela prouve à quel point l’équipe d’Andy Ried a du talent.

Le Super Bowl LIII sera disputé le 3 février à Atlanta. Il y aura un sentiment de déjà vu, de nostalgie. Les Patriots tenteront de remporter un 6e Super Bowl sous la férule de Bill Belichick. Les Patriots avaient vaincu les Rams de Saint-Louis au Super Bowl XXXVI, le 3 février 2002. Alors que personne ne pouvait le prévoir à l’époque, la victoire marquait le début de la plus impressionnante dynastie dans l’histoire de la NFL.