La nouvelle ne m’a pas jeté en bas de ma chaise !

 Quand on parle du Mexique et particulièrement de sa ville Mexico, le mot corruption surgit rapidement dans notre esprit.

 La réputation de cette partie du monde peu enviable nous déçoit plus souvent qu’autrement.

 Comme toutes les grandes villes, Mexico présente son marathon. Même si cet endroit ne m’attire pas vraiment, disons que l’organisation se veut respectable avec plus de 38,000 inscriptions, ce qui en fait l’un des plus imposants au monde.

 Il va sans dire que les organisateurs marchent avec une épée de Damoclès sur la tête. Inévitablement, ils doivent combattre la mauvaise renommée de leur patelin et justement, ils prennent les mesures nécessaires pour ralentir la tricherie.

 

 

Plus de 38,000 inscriptions ont été enregistrées pour la dernière édition du marathon de Mexico.

 

Mais, il y en aura toujours qui se faufileront à travers les mailles du chaînon.

 Le directeur du marathon de Mexico qui a été couru au début du mois de septembre, Javier Ceballos annonçait des chiffres révélateurs suite à la présentation de son événement. Ainsi, nous avons appris que 3090 coureurs avaient été disqualifiés pour tricherie. Avec fierté, on précisait cependant que la tendance s’en allait en diminuant de 46.8%. 

 Heureusement que l’on prend cet aspect au sérieux !

 Quand même incroyable.

 Il faut ajouter 2000 personnes qui n’ont tout simplement pas terminé, de sorte que 32,645 participants ont passé le fil d’arrivée en bonne et dû forme.

 

 

Un marathon où l'excentricité est de mise.

 

Les coureurs se devaient de traverser six étapes le long du parcours ce qui leur permettait d’amasser les six lettres de la ville de Mexico et les présenter au terme de la course pour ainsi obtenir une médaille.

 C’est dire que les organisateurs sont conscients de la malhonnêteté de certains et tentent d’établir des exigences pour essayer de ralentir les arnaques. On reconnaît par le fait même la grande corruption qui sévit dans ce pays.

 Toutefois, considérant le nombre impressionnant d’intéressés que ce marathon attire, les responsables souhaiteraient se retrouver parmi les grandes manifestations du genre dans le monde pour, par conséquent, obtenir une certaine considération de la part de la Fédération internationale d’athlétisme.

 

Les élites sont bien représentés pour cet événement.

 

Mexico attire plus que Boston mais moins que New York ou Chicago. Le marathon de Mexico croit qu’il a fait ses devoirs pour s’accaparer du titre du 8e plus important marathon au monde et que malgré cette mauvaise publicité occasionnée par les tricheurs, cette manifestation mérite cette reconnaissance.

 Normalement, quand on court un marathon, on le fait pour soi-même. Alors, quand on triche, on se trahit.