Dans la Ligue nationale de hockey, le Lightning de Tampa Bay a réussi là où d'autres équipes ont échoué, car plusieurs formations ont connu de très belles séquences, sans toutefois parvenir à remporter la Coupe Stanley.
 
Lors des dernières décennies, certaines équipes ont dominé lors du calendrier régulier, mais n'étaient pas capables de triompher dans les séries éliminatoires ou de se rendre jusqu'au bout de l'objectif.
 
Les Ducks d'Anaheim, qui avaient gagné la Coupe Stanley en 2006-2007, ont eu une très puissante formation jusqu'en 2017-2018, mais ils perdaient toujours dans les éliminatoires, n'ayant pas atteint la finale lors de cette période, en plus d'avoir subi l'élimination au premier tour en plusieurs occasions.
 
Les Bruins de Boston, qui ont remporté l'honneur en 2010-2011, leur première victoire depuis 1971-1972, ont eu une excellente équipe durant les années 2010, mais n'ont pas été en mesure de triompher de nouveau, subissant l'élimination dans la finale en deux occasions, en 2002-2003, en six matchs (2-4), face aux Blackhawks de Chicago et en 2018-2019, dans la limite de sept rencontres (3-4), contre les Blues de St. Louis.
 
Les Sabres de Buffalo ont connu plusieurs bonne séquences depuis leur entrée dans la LNH en 1970-1971, mais n'ont jamais été en mesure de remporter l'honneur ultime, s'inclinant en finale en deux occasions, en 1974-1975 et 1998-1999.
 
Les Predators de Nashville ont été très dominants de 2014-2015 à 2018-2019, mais n'ont pas réussi l'exploit, eux qui semblent sur la pente descendante depuis leur participation à la finale en 2016-2017, s'inclinant en six matchs (2-4), face aux Penguins de Pittsburgh.
 
Les Rangers de New York ont très bien fait de 2010-2011 à 2016-2017, sans réussir l'exploit, s'inclinant dans leur seule participation à la finale lors de cette période, en cinq matchs (1-4), face aux Kings de Los Angeles, en 2013-2014.
 
Il y a aussi les Sénateurs d'Ottawa, qui ont dominé de 1998-1999 à 2007-2008, mais qui ont été ordinaires dans les éliminatoires, s'inclinant dans leur seule participation à la finale, en cinq matchs (1-4), face aux Ducks d'Anaheim en 2006-2007.
 
Les Sharks de San Jose, qui ont l'une des meilleures équipes de la LNH, de 2003-2004 à 2013-2014, ont toujours été décevants dans les éliminatoires, n'ayant pas atteint la finale lors de cette période, eux qui en 2015-2016, s'étaient inclinés en six matchs (2-4), face aux Penguins de Pittsburgh, lors de leur seule participation à la ronde ultime.
 
Les Canucks de Vancouver, qui étaient une formation redoutable de 2008-2009 à 2012-2013, n'ont jamais remporté la Coupe Stanley, eux qui s'étaient inclinés en sept matchs (3-4), face aux Bruins de Boston, lors de leur seule participation à la finale durant cette séquence, lors de la saison 2010-2011.
 
Il y a eu d'autres équipes qui n'ont pas gagné la Coupe Stanley et qui n'ont pas été très dominantes, dont les Coyotes de Phoenix-Arizona, les Blue Jackets de Columbus, les Panthers de la Floride, le Wild du Minnesota et les Jets (2) de Winnipeg.
 
D'autres formations qui ont gagné l'honneur, ont connu des difficultés depuis plusieurs saisons, les Flames de Calgary (1988-1989), les Stars de Dallas (1998-1999), les Oilers d'Edmonton (1989-1990), les Kings de Los Angeles (2013-2014), les Devils du New Jersey (1999-2000), les Islanders de New York (1982-1983), les Flyers de Philadelphie (1974-1975) et les Maple Leafs de Toronto, dont la dernière conquête remonte à la saison 1966-1967.
 
Dans le cas des Capitals de Washington, ils ont réussi à triompher en 2017-2018, eux qui avaient terminé au premier rang du classement général en quelques occasions, mais n'avaient jamais été capables de soulever cette coupe.
 
Pour le Canadien de Montréal, dont la dernière conquête remonte à la saison 1992-1993, il a connu des périodes difficiles et lorsqu'il avait une bonne formation, en raison des performances du gardien Carey Price, de 2013-2014 à 2016-2017, il a été incapable d'atteindre la finale du circuit, alors qu'en 2009-2010, le CH avait été médiocre durant le calendrier régulier, mais avait été en mesure de se rendre jusqu'en finale de l'Association de l'Est, le gardien Jaroslav Halak ayant réalisé des miracles, face aux Capitals de Washington et des Penguins de Pittsburgh, lors des deux premières rondes, les éliminant en sept rencontres (4-3).
 
Quelle formation va triompher lors de la saison 2020-2021 ? Cette question va demeurer sans réponse durant plusieurs mois, alors que la saison risque de débuter tardivement ou de ne pas avoir lieu, en raison de la COVID-19, sans oublier tout ce qui va se produira dans la population, après l'élection Présidentielle aux États-Unis.