Demain au Turning Stone Resort Casino de Verona dans l'État de New York, Oscar Rivas, 31 ans, détenteur d'une fiche de 25 victoires en autant de combats avec 17 KOs, affrontera l'américain de 34 ans, Bryant Jennings avec une fiche de 24 victoires contre deux revers. Ce combat mettra en jeu les titres IBF international et WBO-NABO des poids lourds et plus important encore le deuxième rang chez les lourds à la WBO qui sera à l'enjeu. Nul doute, un combat très significatif pour l'avenir du colombien résidant à Montréal depuis 2009. il voudra très certainement faire oublier sa performance décevante du 1er décembre dernier au Centre Vidéotron à Québec contre le brésilien Fabio Maldonado. Apprenons à mieux connaître son adversaire de demain.

Bryant Jennings est originaire de Philadelphie. il a commencé sa carrière professionnelle en février 2010. Ses combats significatifs ont été disputés en 2015. En avril de cette même année,  au Madison Square Garden de New York,  dans un combat de championnat du monde des lourds pour les titres IBF: IBO: WBA et WBO, il s'est incliné par décision unanime. Ce fut alors son seul combat de championnat du monde en carrière jusqu'à présent. Quelques mois plus tard, en décembre 2015,  il a perdu par TKO contre le cubain Luis Ortiz au 7e round pour le titre intérimaire WBA.  Rappelons qu'Ortiz avait livré tout un duel au champion WBC des lourds, Deontay Wilder, en mars 2018, défaite par TKO au 10e round. De plus, Jennings a battu l'ancien champion du monde WBO des lourds en 2006, le biélorusse Siarhei Liakovich, en mars 2012 au 9e round.

Sur ses 24 victoires, 14 ont été obtenues par KO. En 148 rounds disputés en carrière,  son pourcentage de KO s'établit à 54% contrairement à 68% pour Rivas qui a disputé 95 rounds jusqu'à présent. En carrière, Jennings a détenu les titres mineurs suivants: USBA en 2012 et à son dernier combat en août 2018 contre Alexander Dimitrenko, il a obtenu les titres IBF international et WBO-NABO des lourds par TKO au 9e round en terrassant son adversaire au 9e round avec un puissant uppercut du droite. Au niveau de ses mensurations, Jennings mesure six pieds et trois pouces contre 6 pieds et demie pour Rivas. Pour la portée des deux pugilistes, Jennings a une portée de 84 pouces contre 76 et demie pour le colombien d'origine. De plus, il est entraîné par John David Jackson, ancien double champion du monde des super mi-moyens WBO et WBA des moyens entre 1988 et 1994 et qui fût entraîneur de plusieurs anciens champions du monde dont les Shane Mosley: Bernard Hopkins et Sergey Kovalev pour ne nommer que ceux-là.

En matière d'habiletés pugilistiques, Jennings possède un bon jab rapide. Son uppercut est à surveiller, parlez-en à Dimitrenko, son dernier adversaire. De plus, il est efficace en combinaison et aime boxer à l'intérieur afin de lancer son uppercut de droite. Il devra toutefois se méfier de la puissance de Rivas. En défensive, il se protège bien et se déplace avec aisance. Il varie bien ses angles de déplacement et esquive bien. Il est rapide, facteur à considérer en vue de ce duel. De plus, il est résilient et aime prendre des chances. Il encaîsse bien. À noter qu'il a subi un seul KO en carrière tout en faisant la limite avec Wladimir Klitschko en 2015. Pour ce qui est de l'expérience, il en sera à son 27e combat tandis que Rivas disputera un 26e combat. Toutefois, force est de constater que Jennings a affronté de meilleurs adversaires que Rivas en carrière notamment avec les Klitschko; Ortiz et Perez.

À ne pas en douter, un combat très important pour la suite de la carrière des deux pugilistes. Une victoire convaincante de Rivas pourrait le positionner  très bien pour un combat de championnat du monde en 2019. Le colombien d'origine joue très gros demain soir à Verona. Bien qu'il est défavorisé par les experts, je m'attends à une solide performance de Rivas et je ne serais pas surpris de sa victoire. À suivre mesdames et messieurs et bon combat.